Mécanique

Présentation
Objectifs pédagogiques de la mention

Aéronautique, spatial, transport, énergie, environnement, bio-médical, … sont autant de domaine appuyant leurs développements sur les avancées faites dans la recherche en mécanique et génie-mécanique.
Dans ce contexte vaste, les parcours de la Mention Mécanique de l’UPS s’adressent à des étudiants en possession d’une Licence (obtenue dans la mention Mécanique - ou équivalente) ayant un attrait particulier pour les sciences numériques et expérimentales, une curiosité et une rigueur scientifique.
La Mention a pour objectifs :
•de fournir un cadre au sein de l'Université Paris-Saclay pour coordonner les formations de Master dans le domaine de la mécanique,
•de proposer aux étudiants des parcours associés à des champs de recherche novateurs,
•de proposer aux étudiants la possibilité d’un parcours en apprentissage,
•de renforcer le rayonnement international d'une communauté réunie au sein de l'Université Paris-Saclay,
•d'attirer les meilleurs étudiants de par le monde.

La Mention Mécanique a donc pour but de donner aux étudiants une solide formation accessible aussi en apprentissage à la fois théorique et pratique de façon à ce qu'ils s'insèrent facilement dans le monde du travail, en France (aussi bien dans les grandes entreprises que dans des PME PMI du bassin industriel francilien) comme à l'étranger.
Les parcours possibles permettent de trouver soit des débouchés professionnels à haute technicité, soit des emplois d'ingénieur, cadre supérieur ou de chercheur en entreprise ou dans des laboratoires d'établissements publics ou d'universités. En s'appuyant sur un ensemble de laboratoires des établissements partenaires, la formation permet de poursuivre en doctorat dans le cadre de l'école doctorale SMEMaG "Sciences mécaniques, énergétiques, matériaux, géosciences" par exemple.
Pour atteindre ses objectifs, l'organisation s'articule essentiellement autour de spécialisations centrées sur les disciplines (mécanique des fluides, des matériaux, des structures, conception, ingénierie mécanique…) mais aussi autour de parcours plus transverses (enseignement supérieur, mathématique et mécanique) et offre la possibilité aux étudiants de construire des parcours orientés soit :
•vers des domaines de la recherche académique ou industrielle,
•vers des champs d'applications tels que : aéronautique, spatial, véhicules, énergie, environnement, bio-médical, instrumentation, calcul scientifique.

Au terme de leur formation de master, les diplômés sont des spécialistes dont les compétences disciplinaires et transversales s'exercent dans trois domaines indispensables :
•Compétences scientifiques générales : modéliser, analyser et résoudre des problèmes demandant des capacités d'abstraction, concevoir et mettre en œuvre une démarche expérimentale, utiliser des logiciels d’acquisition, de simulation et d’analyse de données, conduire une analyse critique des résultats.
•Compétences organisationnelles : travailler en autonomie, utiliser les technologies de l'information et de la communication, effectuer une recherche d'information, mettre en œuvre un projet et réaliser une étude.
•Compétences relationnelles : communiquer, travailler en équipe, accéder à des responsabilités en milieu professionnel.
Par la formation, l’étudiant aura donc acquis un savoir-faire théorique et expérimental en mécanique et à ses interfaces, de l’autonomie ainsi qu’un sens critique.

Le master de Mécanique s’insère naturellement dans le contexte du plateau de Saclay. En effet, de nombreux laboratoires de recherche de l’Université Paris-Saclay sont très fortement impliqués dans la formation, par l’intermédiaire d'enseignants-chercheurs ou de chercheurs spécialistes reconnus du domaine, mais aussi de par les stages et projets qu’ils proposent. La présence de nombreux organismes (CEA, ONERA…) et entreprises (Safran Tech, EDF, PSA, RENAULT……) permet de tisser un réseau de partenariats pour les stages et l'apprentissage par exemple, mais aussi pour la participation d’ingénieurs et ingénieurs-chercheurs à la formation.
Il est très bien positionné en Île-de-France et au niveau local. La formation est résolument tournée vers l’ingénierie dans un contexte de recherche, en collaboration étroite entre des universités et des écoles d’ingénieurs. L’établissement de liens avec des partenaires industriels se traduit d’une part par une proportion importante des stages effectués dans de grands groupes industriels dont l’effort de recherche est important et d’autre part par les partenariats réalisés dans le cadre de l'apprentissage.
En dehors de l'Université Paris-Saclay, il n'existe que 2 autres mention Mécanique à l'Université Paris Est Marne-la-Vallée (UPEM) et à l’Institut Polytechnique de Paris (IPP). Il faut également signaler l'existence d'une mention Sciences Pour l'Ingénieur (SPI) à Sorbonne Université (anciennement à l'Université Pierre et Marie Curie). Néanmoins, une caractéristique forte de la mention Mécanique de l'Université Paris-Saclay est sa très forte orientation « recherche » en lien avec de nombreux laboratoires académiques, EPIC ou services de recherche et développement de grands groupes. De plus, la formation peut être suivie entièrement en anglais (pour quelques parcours) et est organiquement liée à plusieurs écoles.

Le point fort est la cohérence de tous ces éléments. La formation est très structurée et propose un ensemble équilibré et complet d’enseignements variés sur le fond comme dans la forme (cours/TD/TP/projets/stages). Les modalités d’application des cours magistraux sont extrêmement diversifiées (TD « sur feuille », mini-projets, analyses d’articles, TD numériques, approfondissements expérimentaux, etc). Les étudiants sont très encadrés (responsable pédagogique, responsable des stages, …) ce qui permet d'accompagner la réussite des étudiants (UE de remise à niveau en mathématiques, tutorat …).
Le pilotage partagé conjointement entre plusieurs établissements permet des échanges riches et constructifs. Dans chaque parcours, la formation se déroule sur un nombre limité de sites et en petite promotion : cela favorise le travail collaboratif et collectif, tant du point de vue de la promotion étudiante que de l’équipe pédagogique.

Profil de sortie des étudiants

La mention mécanique débouche sur un éventail d'activités et de services très large, où la compétitivité repose sur des développements technologiques permanents (utilisation des codes industriels pour l'optimisation des procédés industriels respectueux de l'environnement, conception de produits variés dans de nombreux secteurs basés fortement sur la mécanique). Elle concerne des industries telles que : l'industrie aéronautique, spatiale, automobile, transports, production et transformation de l'énergie, moteurs et propulsion, industries mécaniques,...

Plus précisément, la formation vise les métiers de la veille technologique et stratégique, de la R&D en environnement académique, dans un organisme de recherche, ou en milieu industriel. Le jeune diplômé pourra prétendre à un poste d'ingénieur chargé de production et de mise en oeuvre.

Ainsi les grands domaines concernés sont le secteur du transport (automobile, ferroviaire, nautique, naval, aéronautique, aérospatiale), le secteur de l'énergie (énergies Marines et Renouvelables (EMR), électricité, gaz, pétrole, nucléaire), mais aussi l'enseignement supérieur et la recherche académique.
Les métiers visés sont ceux d'ingénieur et cadre d’étude, de recherche et développement, de chef de projet et de chercheur ou enseignant-chercheur (après un Doctorat).

Passerelle(s)

Il y a des prolongements naturels entre le M1 et le M2 qui constituent les parcours types : par exemple M1 MFL, puis M2 DFE, ou M1 MMS puis M2 MAGIS ou (MS)2SC, ou encore M1 ISM puis M2 IC2M. Mais il a également était prévu des passerelles entres les parcours types : en effet l'organisation du M1 avec le tronc commun permet aux étudiants de faire d'autres choix : par exemple M1 MMS puis M2 DFE ou encore M1 MIP puis M2 MAGIS, voire même s'orienter vers d'autres mentions (par exemple vers les mentions Systèmes Complexes ou Energie).
Ainsi les passerelles aménagées le sont en fin d'année de M1.

Partenariat(s) académiques(s)

Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'Arts
Arts et Métiers (ENSAM)
Université PSL

Prérequis

Mentions de licence conseillées :
Licence mécanique
Licence physique (à dominante mécanique) ou mathématiques
Licence sciences pour l'ingénieur

Ainsi parmi les prérequis, sont attendus des bases en mécanique générale, en mécanique des solides et mécanique des fluides, en dynamique des structures, en algèbre matricielle et calcul différentiel, et en méthodes numériques.

Pour les parcours en français, un niveau de français attesté au moins B2 avec une note de compréhension orale supérieure à 15/25 est demandé.

Schéma de la mention
Compétences
Les compétences à acquérir au sein de la mention sont :
  • Formuler en autonomie un problème de mécanique pour répondre à un objectif donné, depuis la modélisation du système d'étude à la modélisation des sollicitations et conditions aux limites, en proposant une démarche de résolution associée.

  • Mobiliser les concepts et connaissances théoriques ou pratiques pour comprendre un problème et le mettre en équation.

  • Mettre en œuvre les outils de résolution de problème, analytiques, numériques ou expérimentaux, à un niveau de maîtrise : choix justifié d'outils existants ou réalisation ad hoc d'outils spécifiques et analyse critique des résultats.

  • Concevoir et optimiser une solution scientifique et/ou technologique innovante dans une perspective de développement ou de recherche (ceci pouvant concerner un produit ou un protocole expérimental.

  • 'Transmettre à l'écrit ou à l'oral de manière claire, synthétique, pédagogique des idées scientifiquement argumentées, interprétées et discutées en vue de leur valorisation et exploitation par la communauté scientifique (professionnelle ou étudiante).

  • Mener à bien un projet individuel ou en équipe en terme organisationnel et relationnel (coordination ou pilotage d'actions, gestion de projet, recul, travail d'équipe, autonomie, responsabilité, initiatives, …).

Compétences attestées de la mention - Fiche nationale du Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34069BC01

Usages avancés et spécialisés des outils numériques

- Identifier les usages numériques et les impacts de leur évolution sur le ou les domaines concernés par la mention 

- Se servir de façon autonome des outils numériques avancés pour un ou plusieurs métiers ou secteurs de recherche du domaine  

Chaque certificateur accrédité met en œuvre les modalités qu’il juge adaptées : rendu de travaux, mise en situation, évaluation de projet, etc. Ces modalités d’évaluation peuvent être adaptées en fonction du chemin d’accès à la certification : formation initiale, VAE, formation continue. 

RNCP34069BC02

Développement et intégration de savoirs hautement spécialisés

- Mobiliser des savoirs hautement   spécialisés, dont certains sont à l’avant-garde du savoir dans un domaine de   travail ou d’études, comme base d’une pensée originale 

- Développer une conscience critique des   savoirs dans un domaine et/ou à l’interface de plusieurs domaines  

- Résoudre des problèmes pour développer de nouveaux savoirs et de   nouvelles procédures et intégrer les savoirs de différents domaines 

- Apporter   des contributions novatrices dans le cadre d’échanges de haut niveau, et dans   des contextes internationaux 

- Conduire une analyse réflexive   et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la   complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions   adaptées et/ou innovantes en respect des évolutions de la règlementation     

Chaque certificateur accrédité met en œuvre les modalités qu’il juge   adaptées : rendu de travaux, mise en situation, évaluation de projet, etc.   Ces modalités d’évaluation peuvent être adaptées en fonction du chemin   d’accès à la certification : formation initiale, VAE, formation continue.     

RNCP34069BC03

Communication spécialisée pour le transfert de connaissances

- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation 

- Communiquer à des fins de formation ou de transfert de connaissances, par oral et par écrit, en français et dans au moins une langue étrangère  

Chaque certificateur accrédité met en œuvre les modalités qu’il juge   adaptées : rendu de travaux, mise en situation, évaluation de projet, etc.   Ces modalités d’évaluation peuvent être adaptées en fonction du chemin   d’accès à la certification : formation initiale, VAE, formation continue.     

RNCP34069BC04

Appui à la transformation en contexte professionnel

- Gérer des contextes professionnels ou d’études complexes, imprévisibles et qui nécessitent des approches stratégiques nouvelles 

- Prendre des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique d'une équipe 

- Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif  

- Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique dans le cadre d'une démarche qualité 

- Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale  

Chaque certificateur accrédité met en œuvre les modalités qu’il juge   adaptées : rendu de travaux, mise en situation, évaluation de projet, etc.   Ces modalités d’évaluation peuvent être adaptées en fonction du chemin   d’accès à la certification : formation initiale, VAE, formation continue.