M1 Mécanique - Mécanique et Ingénierie de la Production

Candidater à la formation
  • Capacité d'accueil
    10
  • Langue(s) d'enseignement
    Français
  • Établissement référent
    Ecole normale supérieure Paris-Saclay
Année dans le diplôme
Master 1
Objectifs pédagogiques de la formation

L'orientation de première année de Master Mécanique et Ingénierie de la Production (MIP) propose une formation de haut niveau en Génie Mécanique, Productique et Industrialisation autour de 3 pôles de modules de formation qui complètent les enseignements de tronc commun :

- les matériaux et leur mise en forme,
- les modèles géométriques des pièces, des produits et des machines,
- la commande et le pilotage des systèmes de production.

Le premier pôle s'articule autour des techniques expérimentales et numériques pour l'étude et la prévision du comportement des matériaux et des procédés de fabrication des pièces.
Le second pôle développe les modèles actuels utilisés dans l'usine numérique pour décrire la géométrie des machines et des pièces complexes qu'elles réalisent.
Enfin, le troisième pôle s'intéresse à la conception et à la gestion des systèmes de production, à la commande des systèmes automatisés et à l'évaluation des performances.

Pour chacun de ces pôles, l'exposé des théories récentes prépare à la recherche et le souci de la mise en œuvre des moyens de production et de simulation numérique prépare également aux pratiques industrielles les plus avancées.

Les spécificités de la voie MIP sont les suivantes :

- Maîtrise des outils de base de description du comportement des matériaux et des procédés de fabrication et de mise en forme : déformation plastique et endommagement.
- Maîtrise des outils de conception et d'analyse de la commande des systèmes de production, qu'il s'agisse de systèmes continus linéaires, de systèmes à événements discrets ou de systèmes hybrides.
- Maîtrise des modèles de description des courbes et surfaces polynomiales pour le reverse engineering et la commande de structures mécaniques articulées.
- Pratique d'outils pour l'industrialisation et la gestion : logiciels de simulation, outils de Fabrication Assistée par Ordinateur (FAO) et de Gestion de Production Assistée par Ordinateur (GPAO), optimisation...

Lieu(x) d'enseignement
GIF SUR YVETTE
Pré-requis, profil d’entrée permettant d'intégrer la formation
Mentions de licence conseillées : - Licence mécanique - Licence physique (à dominante mécanique) ou mathématiques - Licence sciences pour l'ingénieur Ainsi parmi les prérequis, sont attendus des bases en mécanique générale, en mécanique des solides et mécanique des fluides, en dynamique des structures, en algèbre matricielle et calcul différentiel, et en méthodes numériques. Pour les parcours en français, un niveau de français attesté au moins B2 avec une note de compréhension orale supérieure à 15/25 est demandé.
Compétences
  • Formuler en autonomie et sans ambiguité un problème de mécanique pour répondre à un objectif donné, depuis la modélisation du système d'étude à la modélisation des sollicitations et conditions aux limites, en proposant une démarche de résolution associée.

  • Mobiliser les concepts et connaissances théoriques ou pratiques dans le but d'alimenter la mise en équation d'un problème.

  • Mettre en œuvre les outils de résolution de problème, analytiques, numériques ou expérimentaux, à un niveau de maitrise (choix d'outil justifié, appropriation spécifique si besoin, et analyse critique des résultats).

  • Concevoir et optimiser une solution scientifique et/ou technologique innovante dans une perspective de développement ou de recherche (ceci pouvant concerner un produit ou un protocole expérimental).

  • Transmettre à l'écrit ou à l'oral de manière claire, synthétique, pédagogique des idées scientifiquement argumentées, interprétées et discutées en vue de leur valorisation et exploitation par la communauté scientifique (professionnelle ou étudiante).

  • Mener à bien un projet individuel en équipe en terme organisationnel (coordination ou pilotage d'actions, gestion de projet, recul ...) et relationnel (travail d'équipe, autonomie, responsabilité, initiatives, …).

Profil de sortie des étudiants ayant suivi la formation

La formation vise les métiers de la veille technologique et stratégique, de la R&D en environnement académique, dans un
organisme de recherche, ou en milieu industriel. Le jeune diplômé pourra prétendre à un poste d'ingénieur chargé de production et de mise
en oeuvre.
Ainsi les grands domaines concernés sont le secteur du transport (automobile, ferroviaire, nautique, naval, aéronautique, aérospatiale), le
secteur de l'énergie (énergies Marines et Renouvelables (EMR), électricité, gaz, pétrole, nucléaire), mais aussi l'enseignement supérieur et la
recherche académique.
Les métiers visés sont ceux d'ingénieur et cadre d’étude, de recherche et développement, de chef de projet et de chercheur ou enseignant-chercheur (après un Doctorat).

Débouchés de la formation

Pour le parcours-type, poursuite en M2 MAGIS ou FESUP de la Mention (passerelles possibles vers M2 MS2SC, IC2M, IDI). Hors Mention : tout M2 en mécanique ou mathématiques appliquées, écoles d'ingénieurs à dominante mécanique.

Laboratoire(s) partenaire(s) de la formation

Laboratoire de mécanique et technologie
Laboratoire Universitaire de Recherche en Production Automatisée.

Période(s) de candidatures
Pièces justificatives facultatives
  • Attestation de français (obligatoire pour les non francophones)

  • Dossier VAPP (obligatoire pour toutes les personnes demandant une validation des acquis pour accéder à la formation)

Pièces justificatives obligatoires
  • Curriculum UE (descriptifs des UE suivies) des deux dernières années

  • Curriculum Vitae

  • Lettre de motivation

  • Tous les relevés de notes des années/semestres validés depuis le BAC à la date de la candidature

Responsable(s) de la formation
Secrétariat pédagogique