Biodiversité, Ecologie et Evolution

Présentation
Objectifs pédagogiques de la mention

La mention Biodiversité Ecologie Evolution de l'Université Paris-Saclay couvre un large spectre de disciplines autour de la gestion et de la compréhension de la biodiversité en interaction avec l'environnement. Cette formation propose d'acquérir une très bonne connaissance de l'écologie, de l'évolution et du fonctionnement du vivant en interaction avec son environnement depuis l'échelle individuelle jusqu'à celle de l'écosystème ou de la biosphère. Une dimension sociétale est également abordée, au travers de l'interface homme-nature, de l'aménagement et de gouvernance des territoires. Les objectifs scientifiques incluent la maîtrise des théories et concepts sur la biodiversité, en écologie évolutive et fonctionnelle, ainsi que celle des approches en modélisation, expérimentation, suivi de terrain, et des méthodes quantitatives en analyses de données aux différents niveaux d'intégration : gènes, individus, populations, communautés, écosystèmes, territoires.
La seconde année de la mention BEE se divisera en 7 parcours spécialisés dans les différents domaines de la gestion et de la compréhension de la biodiversité à toutes ses échelles, du gène à la biosphère (EVEF, ECIRE, AEP, BGE, ACTES), mais également de la gestion des pollutions (PCGE).
Un des parcours prépare plus spécifiquement au concours de recrutement de l'éducation nationale de l'agrégation en Sciences de la vie, sciences de la Terre et de l'Univers Les 7 parcours sont listés ci-dessous :
• Ecologie de la conservation, Ingenierie écologique : recherche et expertise ECIRE
• Ecologie évolutive et fonctionnelle EVEF
• Approche Ecologique du paysage AEP (en apprentissage)
• Pollution chimique et gestion environnementale PCGE
• Biodiversité Génomique et environnement BGE
• Agroécologie Connaissances Territoires et société ACTES
• Formation à l'enseignement supérieur en Sciences du Vivant (Préparation à l'agrégation SV-STU) Prépa agreg

Parallèlement, certains étudiants peuvent choisir d'intégrer le parcours magistère qui leur permettra d’obtenir en fin de master un double diplôme, master BEE et Magistère de Biologie

Profil de sortie des étudiants

Les débouchés de la mention BEE couvrent une grande diversité de type d’emploi. Les débouchés des parcours Recherche sont ceux de la recherche en environnement / écologie (chercheurs et enseignant-chercheurs), recherche fondamentale et recherche appliquée à la gestion des ressources vivantes et des écosystèmes, à la biologie de la conservation ou à l’agriculture. Les organismes d’accueil sont les laboratoires publics (Universités, Grandes Ecoles comme AgroParisTech, etc., Muséum, CNRS, INRA, IRD, CIRAD, IRSTEA…) et certaines entreprises privées (cellule recherche-développement p.ex. des secteurs de l’environnement (EDF par exemple), du secteur phytosanitaire ou du secteur agro-alimentaire) ou organismes publics (ONCFS par exemple).
Les débouchés des parcours professionnel, sont ceux de l’expertise scientifique en environnement / écologie (études d’impacts, identification d’indicateurs écologiques, conception de procédures de diagnostic et de surveillance, diagnostics, recommandations/ conseils, plans de gestion et restauration, conservation ex situ et in situ, hygiène et sécurité etc...) dans les administrations, collectivités locales et territoriales, associations, bureaux d’étude, conservatoires botaniques, espaces protégés, départements d’environnement de grandes entreprises (TOTAL, ENGIE, VINCI, VEOLIA, EDF… etc).

Passerelle(s)

Le master BEE est composé d'un tronc commun en M1 proposant aux étudiants d'accueillir l'ensemble des compétences nécessaires pour intégrer un des parcours de M2 de la mention.

Partenariat(s) académiques(s)

Muséum National d'Histoire Naturelle
Sorbonne-Université
Ecole de Breuil

Prérequis

Le M1 BEE correspond à une des poursuites d’études possiblent pour les étudiants de l'Université Paris SUD inscrits dans la Licence 3 Biologie des Organismes Ecologie BOE. Ce M1 accueille également des étudiants issus de L3 d’autres Universités Françaises, quelques étudiants issus de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan/ Paris-Saclay. Enfin, tous les ans le master accueille également des étudiants issus d’Universités étrangères. En M2, les parcours BFI, EEV, BCR, IES, PGCSE sont également ouverts aux élèves ingénieurs d’Agroparistech qui souhaitent se spécialiser en écologie pour leur troisième année du cursus ingénieur.

Schéma de mention

Compétences
Les compétences à acquérir au sein de la mention sont :
  • Concevoir et assurer le suivi d'un projet sur des systèmes écologiques, le mettre en œuvre et en assurer l'évaluation.

  • Conduire l'analyse, la prévention et le traitement des pollutions et des nuisances d'origines anthropiques dans les trois compartiments de la biosphère.

  • Assurer une expertise sur un problème écologique /environnemental.

  • Effectuer des études d'impacts et proposer des stratégies environnementales en conformité avec les réglementations.

  • Concevoir et gérer des projets de paysage urbains.

  • Réaliser des synthèses, rédiger des documents, des articles scientifiques.

Compétences attestées de la mention - Fiche nationale du Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34154BC01

Usages avancés et spécialisés des outils numériques

- Identifier les usages numériques et les impacts de leur évolution sur le ou les domaines concernés par la mention 

- Se servir de façon autonome des outils numériques avancés pour un ou plusieurs métiers ou secteurs de recherche du domaine  

Chaque certificateur accrédité met en œuvre les modalités qu’il juge adaptées : rendu de travaux, mise en situation, évaluation de projet, etc. Ces modalités d’évaluation peuvent être adaptées en fonction du chemin d’accès à la certification : formation initiale, VAE, formation continue. 

RNCP34154BC02

Développement et intégration de savoirs hautement spécialisés

- Mobiliser des savoirs hautement   spécialisés, dont certains sont à l’avant-garde du savoir dans un domaine de   travail ou d’études, comme base d’une pensée originale 

- Développer une conscience critique des   savoirs dans un domaine et/ou à l’interface de plusieurs domaines  

- Résoudre des problèmes pour développer de nouveaux savoirs et de   nouvelles procédures et intégrer les savoirs de différents domaines 

- Apporter   des contributions novatrices dans le cadre d’échanges de haut niveau, et dans   des contextes internationaux 

- Conduire une analyse réflexive   et distanciée prenant en compte les enjeux, les problématiques et la   complexité d’une demande ou d’une situation afin de proposer des solutions   adaptées et/ou innovantes en respect des évolutions de la réglementation     

Chaque certificateur accrédité met en œuvre les modalités qu’il juge   adaptées : rendu de travaux, mise en situation, évaluation de projet, etc.   Ces modalités d’évaluation peuvent être adaptées en fonction du chemin   d’accès à la certification : formation initiale, VAE, formation continue.     

RNCP34154BC03

Communication spécialisée pour le transfert de connaissances

- Identifier, sélectionner et   analyser avec esprit critique diverses ressources spécialisées pour   documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation 

- Communiquer à des fins de formation ou de transfert de   connaissances, par oral et par écrit, en français et dans au moins une langue   étrangère     

Chaque certificateur accrédité met en œuvre les modalités qu’il juge   adaptées : rendu de travaux, mise en situation, évaluation de projet, etc.   Ces modalités d’évaluation peuvent être adaptées en fonction du chemin   d’accès à la certification : formation initiale, VAE, formation continue.     

RNCP34154BC04

Appui à la transformation en contexte professionnel

- Gérer des   contextes professionnels ou d’études complexes, imprévisibles et qui   nécessitent des approches stratégiques nouvelles 

- Prendre   des responsabilités pour contribuer aux savoirs et aux pratiques   professionnelles et/ou pour réviser la performance stratégique d'une équipe 

- Conduire un projet (conception,   pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation,   diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un   cadre collaboratif  

- Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer   pour améliorer sa pratique dans le cadre d'une démarche qualité 

- Respecter les principes   d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale     

Chaque certificateur accrédité met en œuvre les modalités qu’il juge   adaptées : rendu de travaux, mise en situation, évaluation de projet, etc.   Ces modalités d’évaluation peuvent être adaptées en fonction du chemin   d’accès à la certification : formation initiale, VAE, formation continue.