Aller au contenu principal

PROGRAMME DOCTORAL PHYSIQUE - GRADUATE SCHOOL PHYSIQUE

Le programme rassemble les doctorats de la Graduate School Physique. Celle-ci couvre l’ensemble des domaines de la physique, du fondamental à l’appliqué, de la théorie, la modélisation et la simulation à l’instrumentation, des expériences en laboratoire aux grands instruments placés sur des grandes infrastructures de recherche ou dans l’espace, du cœur disciplinaire aux interfaces.

Elle intègre également de nombreux enjeux socio-économiques à l’interface avec la physique (énergie, santé, environnement, etc.).

Ce programme est lié à 4 Ecoles Doctorales :

  1. EDOM (Ecole Doctorale Ondes et Matière),
  2. PHENIICS (Particules, Hadrons, Energie, Noyaux, Instrumentation, Image, Cosmos et Simulation),
  3. AAIF (Astronomie et Astrophysique d'Île-de-France),
  4. EDPIF (Ecole Doctorale Physique en Île-de-France)

 

Physique (tous domaines)

 

Le contenu du programme

ECOLE DOCTORALE ONDES ET MATIÈRE (EDOM)

L'École Doctorale Ondes et Matière - EDOM - couvre la physique quantique, la matière diluée et l'optique.

Plus précisément, les domaines abordés sont la physique quantique, l’optique, la physique atomique et moléculaire, la physique des lasers, la physique des plasmas, la nanophotonique ainsi que les domaines d’interface de ces thèmes tels que par exemple l'imagerie biomédicale ou la matière condensée. Tous les types de plasmas sont représentés à l’EDOM (plasmas froids et chauds, stellaires, interstellaires et de fusion), ainsi que leurs applications technologiques. En particulier, l’EDOM est impliquée dans la fusion par confinement magnétique.

En savoir plus sur EDOM

PARTICULES, HADRONS, ÉNERGIE, NOYAU, INSTRUMENTATION, IMAGE, COSMOS ET SIMULATION (PHENIICS)

L’école doctorale PHENIICS (ED N° 576) est l’école doctorale d’Ile-de-France dont les thématiques sont centrées sur la physique subatomique ; sa particularité est de fédérer des étudiants allant de la physique appliquée à la physique fondamentale dans ce domaine. Elle s’appuie pour cela sur un réseau unique d’unités de recherche sur ce thème, situées dans le périmètre Paris-Saclay.

En savoir plus sur PHENIICS

ASTRONOMIE ET ASTROPHYSIQUE D'ILE-DE-FRANCE (AAIF)

L’École Doctorale "Astronomie et Astrophysique d’Ile-de-France" offre aux diplômés issus d’études de physique et de mathématiques une formation à, et par la recherche dans le vaste domaine interdisciplinaire de l’astronomie et de toutes ses techniques d’observation, de mesure et de calcul.

L’École doctorale propose aux physiciens et mathématiciens une formation à et par la recherche dans le vaste domaine interdisciplinaire de l’astronomie et de toutes ses méthodes d’observation, de mesure et de calcul. Elle couvre un champ dont le développement est considérable et incessant : découverte des planètes extrasolaires, renouveau de la cosmologie à l’interface de la physique des particules, développement de l’astrochimie, exploration in situ du système solaire, navigation spatiale, planétologie à l’interface avec les sciences de la planète Terre. De puissants outils d’observation sont en préparation, aussi bien dans l’espace qu’au sol, affirmant la place de l’Europe, faisant appel à une grande diversité de technologies avancées (optique, métrologie, cryogénie, automatique..).

En savoir plus sur AAIF

ECOLE DOCTORALE PHYSIQUE EN ILE-DE-FRANCE (EDPIF)

Son champ scientifique recouvre essentiellement la physique des interactions fondamentales, la physique quantique de la matière diluée ou condensée, la physique statistique, celle de la matière molle ou biologique mais également les aspects fondamentaux de l’optique, de l’acoustique et de l’hydrodynamique.

Son positionnement scientifique est celui de la physique fondamentale, théorique et expérimentale, et des applications qui en découlent naturellement.

En savoir plus sur EDPIF

 

PHENIICS

  • Laboratoire de physique des deux infinis Irène Joliot-Curie (IJCLab, UMR 9012)
  • Institut d'astrophysique spatiale (IAS, UMR 8617)
  • Unité de recherche SOLEIL (SOLEIL, UR 1)
  • Signalisation, radiobiologie et cancer     (SCR, UMR 3347)
  • Département de Physique des Particules (DRF/IRFU, DPhP)
  • Département de Physique Nucléaire (DRF/IRFU, DPhN)
  • Département d'Electronique des Détecteurs et d'Informatique pour la Physique (DRF/IRFU, DEDIP)
  • Département des Accélérateurs, de la Cryogénie et du Magnétisme (DRF/IRFU, DACM)
  • Institut LIST (LIST)
  • Département des Matériaux pour le Nucléaire (DES/ISAS, DMN)
  • Laboratoire en Informatique Haute Performance pour le Calcul et la simulation (DAM, LIHPC)
  • Laboratoire Matière sous conditions extrêmes (DAM, LMCE)

Laboratoires extérieurs : 

  • Institut de Radioprotection et de sûreté nucléaire : IRSN
  • CEA Cadarache/IRESNE/DES/DER/SPRC/LPN
  • CEA Marcoule : DES/ISEC/DMRC/SASP/LAAT

 

EDOM

  • Institut d'astrophysique spatiale (IAS, UMR 8617)
  • Laboratoire Charles Fabry (LCF, UMR 8501)
  • Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay (ISMO, UMR 8214)
  • Laboratoire de Physique des Solides (LPS, UMR 8502)
  • Laboratoire de physique des gaz et des plasmas (LPGP, UMR 8578)
  • Laboratoire Matière sous conditions extrêmes (LMCE)
  • Optique et techniques associées (DOTA)
  • Unité de recherche SOLEIL (SOLEIL, UR 1)
  • Service de Physique de l'Etat Condensé (SPEC)
  • Laboratoire Interactions, Dynamiques et Lasers (LIDYL)
  • Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies (C2N, UMR 9001)
  • Laboratoire de Physique des Plasmas (LPP, UMR 7648)
  • Physique, Instrumentation, Environnement, Espace (DPHY)
  • Institut de Chimie Physique (ICP, UMR 8000)
  • Laboratoire de physique des deux infinis Irène Joliot-Curie (IJCLab, UMR 9012)
  • Laboratoire Aimé Cotton (LAC, FRE 2038)
  • Laboratoire Lumière, Matière et Interfaces (LuMin, FRE 2036)

 

EDPIF

  • Laboratoire de Physique des Solides (LPS, UMR 8502)
  • Laboratoire de physique théorique et modèles statistiques (LPTMS, UMR 8626)
  • Laboratoire de physique des deux infinis Irène Joliot-Curie (IJCLab, UMR 9012)
  • Institut de physique théorique (DRF, IPhT)
  • Service de Physique de l'Etat Condensé (DRF/IRAMIS, SPEC)
  • Unité mixte de physique CNRS/Thales (UMPhy, UMR 137)
  • Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay (ISMO, UMR 8214)·    
  • Institut d'astrophysique spatiale (IAS, UMR 8617)
  • Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies (C2N, UMR 9001)
  • Unité de recherche SOLEIL (UR 1)
  • Service de Recherches de Métallurgie Physique (DES/ISAS/DMN, SRMP)
  • Laboratoire Léon Brillouin (DRF/IRAMIS, LLB)
  • Fluides, Automatique et Systèmes Thermiques (FAST, UMR 7608)
  • Laboratoire de recherche en informatique (LRI, UMR 8623)

 

AAIF

  • Institut d'astrophysique spatiale (IAS, UMR 8617)
  • Laboratoire des Signaux et Systèmes    (L2S, UMR 8506)
  • Laboratoire Charles Fabry (LCF, UMR 8501)
  • Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay (ISMO, UMR 8214)
  • Maison de la Simulation - DRF (MdlS)
  • Unité de recherche SOLEIL (SOLEIL, UR 1)
  • UMS IOGS-CNRS (UMS 3676)
  • Astrophysique, Instrumentation et Modélisation de Paris-Saclay (DRF/IRFU/DAp, AIM)
  • Département de Physique des Particules (DRF/IRFU, DPhP)
  • Département de Physique Nucléaire (DRF/IRFU, DPhN)
  • Institut de Chimie Physique (ICP, UMR 8000)
  • Laboratoire de physique des deux infinis Irène Joliot-Curie (IJCLab, UMR 9012)
  • Département d'Astrophysique (DRF/IRFU, DAp)
  • Laboratoire ATMosphères, Observations Spatiales (LATMOS, UMR 8190)
     

Les doctorant.e.s admis.es dans le programme doctoral auront un contrat doctoral de droit public. La durée du contrat est de 3 ans. Les doctorant.e.s contractuel.le.s sont salarié.e.s à temps plein avec pour mission unique ou principale de mener à bien leur projet doctoral. Ils peuvent également se voir confier des missions complémentaires d'enseignement, de médiation scientifique, de valorisation ou d'expertise.

En savoir plus 

Les employeurs possibles* des doctorants contractuels du programme sont :

  • Université Paris-Saclay (Facultés des sciences d'Orsay, de Médecine, de Pharmacie, des Sciences du Sport et de Droit-Economie-Gestion)
  • Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines
  • Université d'Evry Val d'Essonne
  • Centrale Supélec
  • ENS Paris-Saclay
  • AgroParisTech

* Cette liste reste à compléter ou préciser

Les Ecoles Doctorales du programme doctoral de la GS Physique assurent un suivi des doctorant.e.s tout au cours de leur thèse, en désignant des référents interagissant régulièrement avec eux. 

  • EDOM : Les doctorant.e.s disposent au cours de leur thèse d'un comité de suivi individuel, organe de conseil qui veille, par des entretiens annuels avec le doctorant ou la doctorante, au bon déroulement de sa formation doctorale. Ce comité de suivi suit les progrès du doctorant ou de la doctorante dans sa capacité à exposer ses travaux de recherche. Il contribue à amener le doctorant ou la doctorante à faire le point sur l'avancement de sa formation doctorale, ainsi que sur l'état de la préparation de son devenir professionnel.
  • AAIF : L'école doctoral AAIF organise une formation à l'après-thèse durant laquelle les doctorantes et doctorants peuvent rencontrer les présidents des sections A&A du CNRS, CNU et CNAP, rencontrer des dirigeants d'entreprise du secteur aérospatial, et travailler à la rédaction de CV et lettres de candidatures sous la supervision de professionnels du recrutement. L'ED AAIF a également noué en 2021 un partenariat avec PhDTalent pour la promotion sur les réseaux sociaux (LinkedIn, twitter) des compétences de ces docteurs et doctorants, pour poster des offres d'emploi sélectionnés à partir de mots-clés adaptés à leurs compétences et expertises.
  • EDPIF : Pour chaque doctorant.e est mis en place un comité de suivi individuel indépendant du directeur de thèse. Une réunion concernant l’avancement de la thèse et la prospective est organisée avec le comité de suivi, le doctorant et les encadrants à la fin de chaque année de thèse (au minimum). Lors de cette réunion, le comité de suivi doit également discuter avec le(s) encadrant(s) en l’absence du doctorant et inversement avec le doctorant sans le(s) encadrant(s). À l’issue de cette réunion,  le comité de suivi transmet à l’ED son rapport sur la réunion et émet éventuellement des recommandations sur la suite de la thèse et sur la réinscription. Des réunions supplémentaires du comité de suivi sont mises en place pour toute thèse présentant des problèmes spécifiques, quelle qu’en soit la nature, ou se prolongeant, à titre dérogatoire, sur tout ou partie d’une quatrième année. Pour plus de précisions voir: https://www.edpif.org/fr/parcours/suivi.php
  • PHENIICS : Chaque doctorant.e est suivi.e par une personne référente qui le suit tout au long de la thèse. Le point sur l'avancement du travail de thèse et des formations suivies est fait chaque année au moment des inscriptions pédagogiques. Un système de parrainage est aussi mis en place dans la plupart des laboratoires. En cas de problème révélé soit au cours de l'entretien annuel, soit au fil de l'eau grâce au système de parrainage, un comité de suivi est mis sur pied et a pour charge de comprendre la nature des problèmes et de proposer des solutions.

Les doctorant.e.s inscrit.e.s aux Ecoles Doctorales du programme doctoral de la GS Physique trouvent des emplois dans dans le secteur universitaire que dans le secteur privé. 

  • EDOM

Environ une moitié de nos docteurs trouvent à terme un emploi dans le domaine de la recherche au sein des universités ou des grands organismes de recherche en France (CNRS, CEA, ONERA, etc...) ou à l'étranger. L’industrie est également un débouché très important. Nos docteurs s’insèrent majoritairement dans des métiers techniques ou technologiques qui leur permettent de valoriser les compétences qu'ils ont acquises. Ils se répartissent entre grands groupes (Thales, Saint Gobain, etc..), PME et start ups technologiques.

  • AAIF

Sur 10 ans, environ 30% des docteurs intègrent le monde de la recherche académique en France ou à l'étranger. Certains poursuivent dans l'enseignement secondaire. La plupart poursuivent une carrière dans le secteur privé avec une très large palette de métiers scientifiques, management en France ou à l'étranger. Le nombre de docteurs sans-emploi est de l'ordre de 3%.

  • EDPIF

Si le débouché historique du doctorat est l'enseignement supérieur et la recherche, un nombre non négligeable et croissant de docteurs poursuivent leur carrière  dans le secteur privé, dans de nombreux types de fonctions, et pas seulement en R&D. Selon l'étude statistique réalisée en 2017 par le MESR sur les docteurs diplômés en 2015, 46% des docteurs en physique ont un emploi dans le secteur académique et exactement autant dans le secteur privé, dont seulement 20% en R&D. Pour plus de précisions voir: https://www.edpif.org/fr/parcours/poursuite.php

  • PHENIICS

Plus de la moitié des docteurs sont employés dans le monde académique en France (universités et organismes de recherche) ou à l'étranger. De nombreux docteurs rejoignent également les services de R&D des grands groupes à vocation technologique (Thalès, Safran, Areva, EDF ...), d'autres trouvent un emploi dans des PME à haute valeur industrielle et technologique ou dans des start-ups, dont ils peuvent aussi être les fondateurs.
 

Comment être admis à entrer dans le programme doctoral en physique?

Retrouvez ci dessous les différentes étapes pour postuler au Programme Physique - Graduate School Physique

Pré-Requis

L'étudiant doit être titulaire d'un Master (ou diplôme équivalent) et avoir l'accord du directeur ou de la directrice de thèse.

Critères d'évaluation 

Les critère principaux d'évaluation sont la qualité du candidat, évaluée par la qualité de son dossier académique, la qualité de sa présentation et de ses réponses aux questions lors de l’audition, ainsi que la pertinence du parcours du candidat en lien avec le sujet de thèse et l'équipe d'accueil.


D'autres critères d'évaluation pertinents sont :

  • les résultats obtenus par le candidat en master (M1 et M2) ;
  • les aptitudes du candidat à la recherche, telles qu’elles peuvent s’évaluer à partir des périodes de stage de recherche ;
  • des lettres de recommandation ;
  • la motivation du candidat et sa capacité à s'intégrer dans l'équipe de recherche ;
  • le projet professionnel exprimé par le candidat et de sa cohérence avec le projet doctoral.
     

Où et comment candidater ?

  • Vous avez trouvé votre sujet ?
  • Identifiez l'école doctorale rattachée à votre sujet
  • Consultez ci dessous les modalités de candidature de l'école doctorale concernée
  • Déposez votre candidature sur ADUM

Comment postuler au sein de l'ED EDOM ?

  • Toutes les rubriques obligatoires de ADUM,
  • Un Curriculum Vitae d’une ou deux pages,
  • Un avis de deux anciens encadrants de stage de recherche selon un modèle de formulaire spécifique,
  • Une ou deux lettres de recommandation,
  • Les relevés de notes de la dernière année de Licence (ou équivalent),
  • Les relevés de notes des différentes années en Master (ou équivalent),
  • Une copie du diplôme de Master ou l’attestation de réussite si disponible,
  • Une copie d’une pièce d’identité.

L’audition dure au total 25 min.

Le candidat dispose de 12 min pour son exposé.

Le temps restant est dédié aux questions du jury.

Format

Le format recommandé pour l'exposé est le suivant :

  • 1 planche de CV,
  • 3-4 planches de présentation d'un stage de recherche,
  • 2 planches de présentation du projet de thèse.

Lors des questions, l'accent est mis principalement sur le stage de recherche présenté par le candidat. L’audition peut se faire par visioconférence. Le futur directeur de thèse est invité à l'audition en qualité de simple observateur.

Le jury d’admissibilité (examen des dossiers) est constitué du bureau de l’EDOM (directeur et directeur-adjoints).

Le jury d’audition est constitué de membres du conseil de l’école doctorale. Il se réunit sous la forme de 2 sous-jurys. Aucun membre du jury n’auditionne de candidat de son propre laboratoire. 

Les sujets de thèses ouverts aux candidatures seront publiés à partir de novembre 2022 sur ADUM.

  • Lundi 2 mai : date limite de dépôt des sujets de thèse
  • Mercredi 11 mai : date limite de dépôt des dossiers de candidature 
  • Vendredi 27 mai : date avant laquelle l'ED se prononce sur l'admissibilité au concours
  • Du 13 au 14 juin  : date des auditions et résultats du concours
  • Lundi 27 juin : date des résultats du concours

Pour plus de détails 

Comment postuler au sein de l'ED PHENIICS ?

Toutes les rubriques de ADUM.

Le cas échéant les notes ou relevés de notes de MASTER les plus récents/récentes

Echange d‘environ 20 minutes avec le jury, aucune présentation diapo n ‘est demandée.

Le ou la candidat(e) expose d ‘abord succinctement son projet doctoral (Pourquoi cette thèse ? Quel est l ‘intérêt ? Quel est le contexte ? etc...)

puis la discussion se poursuit sous la forme de questions/réponses.

Le jury est constitué des membres du directoire complété par des membres du conseil afin d ‘assurer la couverture thématique du concours.

Les représentants élus des doctorants au conseil sont invités en tant qu‘observateurs.

Le classement est établi par le jury à l issue des auditions.

Les sujets de thèses ouverts aux candidatures seront publiés à partir de novembre 2022 sur ADUM.

  • Lundi 2 mai : date limite de dépôt des sujets de thèse
  • Mercredi 11 mai : date limite de dépôt des dossiers de candidature 
  • Vendredi 27 mai : date avant laquelle l'ED se prononce sur l'admissibilité au concours
  • Du 7 au 9 juin  : date des auditions et résultats du concours
  • Lundi 13 juin : Résultats provisoires du concours

 

Comment postuler au sein de l'ED AAIF ?

Toutes les rubriques de  ADUM.

Un relevé de notes de MASTER ou d’une formation équivalente récente.

L’audition dure 20 mn.

Une présentation de 10 mn, doit exposer les expériences de recherche précédentes (leurs objectifs scientifiques, les méthodologies employées et les résultats obtenus) et doit montrer que le candidat ou la candidate comprend les enjeux du sujet proposé et en quoi il est capable d’y apporter une contribution significative.

La candidate ou le candidat pourra consacrer 1 à 2 mn à se présenter, 4-5 mn à décrire ses expériences de recherche (principalement le stage de M2) et 4-5 mn au sujet de thèse et ses enjeux.

Cette présentation est suivie de 10 mn de questions.

Le jury d’admissibilité (examen des dossiers) est constitué du bureau de l’ED (directeur et directeur-adjoints).

Le jury d’audition est constitué de membres du conseil de l’école doctorale.  

Un premier jury du concours (début juin) fait un point sur les candidatures, et est susceptible d’attribuer au plus 1/3 des contrats doctoraux disponibles. Les candidats sélectionnés sont prévenus directement par mail.

Le jury final du concours (début juillet) attribue l’ensemble des contrats restant disponibles et constitue une liste d’attente. Il est demandé aux candidats sélectionnés de répondre dans la semaine qui suit à cette proposition afin de permettre une bonne gestion des désistements. 

  • 30 Janvier : date limite de dépôt des sujets de thèse
  • 22 avril : date limite de dépôt des dossiers de candidature 
  • 1 juin : résultats du jury

Comment postuler au sein de l'ED PIF ?

Les candidatures se font en ligne sur : https://www.edpif.org/fr/recrutement/candid.php

Les candidats disposent de dix minutes pour se présenter en insistant particulièrement sur leurs activités de recherche passées.

Un maximum (indicatif) de deux transparents doit être consacré à la présentation du sujet de thèse.  

Le jury  d’admissibilité pose alors des questions pendant environ cinq minutes.

Les candidats peuvent s’exprimer en anglais ou en français, à leur choix.

Le concours est géré par un bureau du concours comprenant les quatre membres du directoire de l’école doctorale, et quatre enseignants-chercheurs ou chercheurs issus des laboratoires de l’ED, provenant de chacun des établissements porteurs.

Le jury du concours est constitué des membres du bureau du concours,  ainsi que de chercheurs ou enseignants-chercheurs désignés par le bureau du concours. Le bureau et le jury, renouvelés en tout ou partie chaque année, sont composés de manière à représenter au mieux l’ensemble des thématiques de l’ED.

Leur composition est soumise au conseil de l’ED.

Déroulé :

  1. Le bureau du concours effectue une présélection sur dossier des candidats qui seront retenus pour une audition.
  2. Les candidats retenus sont ensuite auditionnés par le jury du concours, scindé en 4 sous-jurys.
  3. Le bureau du concours établit finalement un classement constitué d’une liste principale et d’une liste supplémentaire. Ce classement est fondé sur l’évaluation du dossier académique et sur l’audition. Il tient compte du nombre de contrats doctoraux attribués par chaque établissement.
  4. Enfin le conseil de l’ED valide la répartition des financements sur la base du classement établi par le jury.
  • 22 avril, 13h: date limite de dépôt des sujets de thèse
  • 29 avril, minuit : date limite de dépôt des dossiers de candidature 
  • 20 mai : date avant laquelle l'ED se prononce sur l'admissibilité au concours
  • 7, 8 et 9 juin : date des auditions 
  • 13 juin : Résultats provisoires du concours

LA SITUATION PROFESSIONNELLE DES DOCTEUR.E.S DE LA GRADUATE SCHOOL PHYSIQUE AU 1ER DÉCEMBRE 2019