Gestion des Territoires et Développement local

Objectifs pédagogiques de la mention

La mention GTDL se positionne dans une approche interdisciplinaire en sciences sociales appliquées aux enjeux de biodiversité, agriculture, alimentation et environnement. Les principales disciplines mobilisées sont l'économie écologique et l'économie politique, l'agroéconomie, la science politique, et le droit (des territoires et de l'environnement). Ce contenu confère à la formation un positionnement original et parfaitement lisible au sein de l'offre de formation existante (locale, nationale et internationale). Les objectifs de la mention GTDL sont de doter les étudiants des compétences nécessaires pour analyser une situation en lien avec les questions de développement local et d'environnement, pour anticiper les évolutions à venir, et pour sensibiliser, former et mobiliser les acteurs autour de stratégies collectives adaptatives et innovantes.
La démarche est innovante en proposant une formation centrée sur la perspective de la gouvernance de la transition vers un développement plus soutenable, et ce que cette transition implique : pour les acteurs territoriaux (M2 GTES), pour les acteurs du monde de l'entreprise (M2 AEGR) et en termes de développement des pays émergents (M2 DYNPED). Les autres mentions GTDL existant en France sont principalement axées des territoires spécifiques (urbains, ruraux, etc.) sans questionner la notion de développement elle-même.

Passerelle(s)

•M1 Gouvernance des Territoires, des Risques et de l'Environnement –
Les étudiants doivent être titulaire d'un licence ou équivalent (français ou depuis l'étranger). Ce Master M1 GETEDELO est destiné aux étudiants ayant un parcours soit en sciences sociales (économie, sociologie, géographie, gestion et aménagement…) ou en sciences politiques et juridiques, soit en sciences de l'environnement et du vivant (écologie, agronomie...).
•Parcours M2 AEGR – Analyse économique et Gouvernance des risques –
Titulaires d'un Master 1 en sciences économiques, juridiques, politiques, de gestion, géographie, biologie, diplômés des grandes écoles ou autres titres de niveau équivalent dans un autre domaine après évaluation des compétences. Les candidats doivent justifier d'un niveau suffisant d'anglais.
•Parcours M2 DYNPED - Dynamiques des pays émergents et en développement –
Titulaires d'un Master 1 en sciences de l'ingénieur (agronomie…), en sciences sociales (géographie, aménagement, science politique, sociologie, démographie…)
•Parcours M2 GTES - Gouvernance de la transition, écologie et sociétés –
Titulaires d'un Master 1 en sciences politiques et sociales (économie, de gestion, géographie…) et en sciences du vivant (biologie, agronomie…).

Partenariat(s) académiques(s)

Centre d'énergétique de l'école des mines (Sophia Antioplis)
Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Université de Paris 7

Les compétences à acquérir au sein de la mention sont :
  • Décrire et définir un système complexe, sur un territoire.

  • Interpréter l'état des lieux, estimer les ressources et contraintes d'un territoire.

  • Relier les connaissances dans une approche systémique en tenant compte de la multiplicité des représentations portées par les acteurs.

  • Prioriser les actions à mener, en vue d'une gouvernance partagée.

  • Evaluer et concevoir les démarches d'évaluation du programme d'action.

  • Défendre un point de vue scientifiquement étayé, sur la base d'une posture critique.