M2 Gestion des sols et services écosystémiques

Candidater à la formation
  • Graduate School(s)
    Géosciences, climat, environnement
  • Capacité d'accueil
    14
  • Langue(s) d'enseignement
    Français
  • Regime d'inscription
    Formation initiale
    Formation continue
Présentation
Année dans le diplôme
Master 2
Objectifs pédagogiques de la formation

L'objectif du parcours " Gestion des sols et services écosystémiques " est de former des professionnels ayant une connaissance approfondie et suffisamment exhaustive du sol dans ses diverses dimensions : fonctionnements physique, chimique et biologique, lois de distribution spatiale, genèse et évolution, dégradation, réhabilitation, conservation et valorisation. La formation vise aussi l'acquisition d'un ensemble de savoir-faire relatifs aux outils d'analyse et de simulation adaptés à la compréhension, au diagnostic et à la prédiction du fonctionnement des sols, à l'évaluation des services écosystémiques qu'ils assurent, à l'étude de leur répartition spatiale et de leur évolution.
Il s'agit donc avant tout à former de véritables spécialistes du sol, ayant une connaissance approfondie de sa multifonctionalité vis-à-vis des écosystèmes et des sociétés. Le sol n'est donc pas seulement abordé comme facteur de la production agricole ou forestière, mais aussi comme régulateur du climat et du cycle hydrologique, atténuateur des pollutions, recycleur de déchets, réservoir de biodiversité, etc.
A l'issue de la formation, les diplômés doivent être capables de :
-caractériser un sol, ses diverses propriétés,
-évaluer son fonctionnement et les services écosystémiques qu'il apporte, dans son contexte (climat, hydrologie, occupation du sol, pressions anthropiques),
-caractériser d'éventuelles dégradations du sol et identifier ses causes,
-caractériser la diversité des sols à l'échelle d'un territoire (parcelle, bassin versant, région,…), de les rattacher à une typologie, tout en reconnaissant la nature continue de leurs variations (notion de couverture pédologique),
-expliquer la diversité des sols observés sur un territoire,
-proposer des politiques de gestion des sols adaptées aux objectifs des décideurs, en particulier dans le cadre de la lutte contre et de l'adaptation au changement climatique.
L'accent est donc mis sur les enseignements disciplinaires et sur leur intégration dans le cadre de modules appliqués (par exemple " gestion et valorisation des produits résiduaires organiques ").

Lieu(x) d'enseignement
PARIS 05
THIVERVAL GRIGNON
Pré-requis, profil d’entrée permettant d'intégrer la formation
Le parcours "Gestion des sols et services écosystémiques" est ouvert aux étudiants titulaires d'un M1 en lien avec les domaines des Sciences de la Terre, de l'Environnement et de l'Agronomie, en particulier les mentions "Sciences de la Terre et des Planètes, Environnement" et "Agrosciences, Environnement, Territoires, Paysage, Forêt". Les étudiants devront avoir un bagage minimal en Sciences du sol, équivalent à un module de l'ordre de 30 h à l'emploi du temps.
Compétences
  • Décrire en détail un profil de sol à partir d'une fosse pédologique ou d'un sondage à la tarière.

  • Échantillonner un sol et interpréter de manière pertinente les analyses de sol réalisées sur les échantillons en tenant compte des objectifs de l'étude.

  • Expliquer la formation d'un sol à partir des processus pédogénétiques et des facteurs qui les contrôlent.

  • Représenter, analyser et interpréter la variabilité spatiale des sols sur un territoire.

  • Évaluer le fonctionnement d'un sol à partir de ses caractéristiques et estimer son aptitude à rendre un ensemble de services écosystémiques.

  • Resituer un sol au sein de la diversité des sols existant à une échelle donnée (toposéquence, région, globe).

Profil de sortie des étudiants ayant suivi la formation

Cadre/ingénieur spécialiste des sols

Débouchés de la formation

La formation étant orientée en premier lieu vers la formation de spécialistes du sol de haut niveau, le premier débouché du parcours est la poursuite en thèse de doctorat. La proportion des anciens étudiants du parcours ayant poursuivi en thèse est d'un peu plus du tiers (38 %). Les poursuites en thèse ont été réalisées quasi exclusivement au sein de laboratoires publiques, dont quelques-unes à l'étranger (Australie, Belgique, Djibouti). Les poursuites de thèse au sein de structures privées par des conventions industrielles de formation par la recherche (CIFRE) sont possibles et souhaitables.
Le second débouché est celui des bureaux d'étude, sur des postes d'ingénieurs d'étude ou de chargés d'affaires. Il concerne classiquement le domaine des services à l'environnement (sites et sols pollués) et de l'aménagement, mais aussi les activités économiques qui valorisent l'approche multifonctionnelle des sols, qui devraient connaître une croissance significative à l'avenir avec le développement des problématiques liées à la lutte et à l'adaptation au changement climatique.
Le troisième débouché est celui de l'encadrement des activités qui utilisent ou sont en lien avec le sol (agriculture, environnement), dans les diverses structures territoriales (chambres consulaires, instituts techniques, services de l'Etat, collectivités territoriales).
Le sol étant un vecteur d'innovation, le parcours veille aussi à soutenir la démarche entrepreneuriale des étudiants motivé par une création d'activité nouvelle, notamment grâce aux outils mis à disposition par AgroParisTech.

Collaboration(s)
Laboratoire(s) partenaire(s) de la formation

Ecologie fonctionnelle et écotoxicologie des agroécosystèmes
GEOsciences
Sciences pour l'Action et le Développement : Activités, Produits, Territoires
Agronomie.

Programme

Le premier semestre du M2 est consacré à l'approfondissement des connaissances et des savoir-faire en Science du Sol/Pédologie. Il comporte un ensemble de modules optionnels applicatifs, ainsi qu'une période de mise à niveau sur le terrain, en début de semestre, qui permet de s'assurer que tous les étudiants partent bien des mêmes bases.

Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Contaminants organiques et éléments traces : devenir dans l'environnement et évaluation des risques 3 16.5 4.5 9
Gestion et valorisation agronomique des produits résiduaires organiques (MAFOR) 3 18 9 3
Ruissellement et érosion des sols : de la connaissance des mécanismes à la gestion in situ 3 15 9 6
Sites et sols pollués 3 12 12 6
Understanding and managing soil organic matter for ecosystem services delivery 3 9 6 15
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Ecologie et biogéochimie des sols 3 16 8 6
Géomatique pour les sols 3 9 21
Les sols dans le temps et l'espace 3 21 9
Modélisation des processus dans les sols 3 12 18
Pédologie appliquée 3 9 18 1.5 3
Physicochimie des sols 3 13.5 7.5 9
Quantifier la contribution des sols à la fourniture en services écosystémiques : méthodes, outils et challenges 3 24 6
Transferts dans les sols et la ZNS 3 15 15
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Mise à niveau et terrain 0 12 33 6

Le second semestre est consacré au stage de fin d'études. Il comporte une partie distincte consacrée à la réalisation d'une étude bibliographique en amont du stage. Cette étude donne lieu à une soutenance en début de semestre.

Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Étude bibliographique en lien avec le sujet de stage 3 2 1
Stage de fin d'études - parcours GSSE 27
Modalités de candidatures
Période(s) de candidatures
Du 15/02/2020 au 20/02/2020
Du 15/04/2020 au 20/02/2020
Pièces justificatives obligatoires
  • Curriculum Vitae.

  • Lettre de motivation.

  • Tous les relevés de notes des années/semestres validés depuis le BAC à la date de la candidature.

Pièces justificatives complémentaires
  • Fiche de choix de M2 (obligatoire pour les candidats inscrits en M1 à l'Université Paris-Saclay) à télécharger sur https://www.universite-paris-saclay.fr/fr/etre-candidat-a-nos-formations.

  • Dossier VAPP (obligatoire pour toutes les personnes demandant une validation des acquis pour accéder à la formation).

  • Coordonnées référents (obligatoire pour les candidats non internationaux).

  • Curriculum UE (descriptifs des UE suivies) des deux dernières années.

  • Attestation de français (obligatoire pour les non francophones).

    (Niveau B2 : étudiants non-francophones, attestation délivrée par les services de l'Ambassade de France ou par un organisme de formation linguistique français; les étudiants ayant validé un diplôme en langue française sont dispensés de cette attestation.)
Contact(s)
Responsable(s) de la formation