Le nouvel ambassadeur du Japon en France accueilli à l’Université Paris-Saclay

International Article publié le 30 mars 2021 , mis à jour le 02 avril 2021

Le 19 mars dernier, le nouvel ambassadeur du Japon en France, S.E. Junichi Ihara s'est rendu à l'Université Paris-Saclay.

Le 19 mars dernier, le nouvel ambassadeur du Japon en France, S.E. Junichi Ihara, a été accueilli par la présidente de l’Université Paris-Saclay, Prof. Sylvie Retailleau, et le président de l’ENS Paris-Saclay, Prof. Pierre-Paul Zalio, pour découvrir l’Université Paris-Saclay et les actions de recherche menées dans les domaines de l’intelligence artificielle, des énergies soutenables et du quantique.

L’Université Paris-Saclay entretient des liens structurés de longue date avec les établissements d’enseignement supérieur et de recherche japonais avec, notamment, 19 accords signés au niveau de l’université, l’implication dans 2 laboratoires de recherche internationaux, 8 projets de recherche internationaux et 3 réseaux internationaux de recherche.

Parmi les établissements-composantes, l’ENS Paris-Saclay a 14 accords actifs et plusieurs actions de recherche structurées avec le Japon, notamment au sein du projet de recherche international IRP NanoSYNERGETICS - Photoactive materials with cooperative and synergetic responses, avec l’Université d’Osaka côté japonais, et coordonné côté français par le Prof. Keitaro Nakatani du laboratoire de Photophysique et Photochimie Supramoléculaires et Macromoléculaires (PPSM). L’ENS Paris-Saclay participe également via un enseignant-chercheur au projet RHU ILITE en collaboration avec le laboratoire de recherche international IRL LIMMS Laboratory for Integrated Micro-Mechantronics Systems.

Pour débuter la matinée de visites, S.E. Junichi Ihara a échangé avec Prof. Sylvie Retailleau et Prof. Pierre-Paul Zalio qui lui ont présenté la structuration et le fonctionnement de l’Université Paris-Saclay, les rôles qu’y jouent les établissements-composantes, universités associées et organismes nationaux de recherche, et les liens étroits avec les entreprises et centres R&D de l’écosystème.

A la suite de ces premiers échanges, plusieurs chercheurs ont présenté les initiatives mises en place à l’Université Paris-Saclay et leurs liens avec le Japon dans les domaines de l’intelligence artificielle, des énergies soutenables, et du quantique. Le Prof. Nicolas Vayatis, directeur du Centre Borelli, a présenté l’écosystème local en matière d’intelligence artificielle avec, en particulier, l’institut de convergences DATAIA, qui rassemble les expertises pluridisciplinaires pour développer une recherche de pointe en sciences des données et porte la stratégie de l’université en IA, recherche et formation.

Dans cette même logique de mise en commun des forces, le projet d’Institut Energie Soutenable, présenté par Dr. Loïc Assaud de l’ICMMO, vise à fédérer et proposer des actions structurantes sur l’enjeu de société majeur qu’est l’énergie. En cours de construction, il s’appuie sur l’expertise reconnue des équipes de recherche (hydrogène, batteries, solaire, économie de la transition énergétique), mobilise les plateformes de caractérisation de l’écosystème, ainsi que le tissu industriel et socio-économique. L’ensemble de ces acteurs a pour objectif de construire des programmes de recherche ambitieux et innovants, qui permettront de mettre en œuvre de nouvelles collaborations.

Les technologies quantiques ont aussi fait l’objet d’une présentation ce jour, par le Prof. Jean-François Roch, du LuMIn. La stratégie française sur les technologies quantiques a été dévoilée sur le campus Paris-Saclay par le Président Macron, le 21 janvier dernier. Pionnier de la 2ème révolution dans ce domaine, Paris-Saclay compte plus de 100 équipes au meilleur niveau international, avec un prix Nobel, 3 médailles d’or et 9 médailles d’argent CNRS et 34 lauréats de bourses ERC. Ici encore, les programmes de formation de l’université sont fortement adossés à la recherche et bénéficient de la proximité de grands partenaires industriels tels que Thalès, Atos, IBM et EDF, ainsi que de l’accès à de grandes plateformes de pointe comme le Centre de Nanosciences et Nanotechnologies.

Le focus thématique de la matinée s’est conclu par une présentation des liens entretenus avec les entreprises de l’écosystème par Dr. Michel Mariton, VP Développement économique à UPSaclay. L’université s’appuie sur les centres de R&D des industriels pour développer son offre de formation. L’écosystème Paris-Saclay compte une société d’accélération du transfert des technologies, la SATT Paris-Saclay, 6 incubateurs, un réseau de FabLabs, ainsi que le PEPITE PEIPS, un réseau de jeunes entrepreneurs. Tous contribuent aux actions d’innovation du périmètre, en lien avec l’université, qui donnent lieu, tous les ans, à la création d’une centaine de start-ups et au dépôt d’environ 350 licences. A noter, en particulier, l’installation à Paris-Saclay en 2012 du centre de R&D du géant japonais de l’optique et de l’instrumentation : Horiba. Associé au développeur de capteurs quantique, Qnami, Horiba a annoncé, en juillet dernier, le lancement du Proteus Q, un microscope qui permet l’analyse de matériaux magnétiques à l’échelle quantique.

A la suite des présentations et des discussions, l’ambassadeur a pu visiter deux laboratoires de l’ENS Paris-Saclay, le Laboratoire de Photophysique et Photochimie Supramoléculaires et Macromoléculaires (PPSM), où il s’est entretenu avec des chercheurs impliqués dans des partenariats avec le Japon, et le Laboratoire de Mécanique et Technologie (LMT), où il des membres du laboratoire ont exposé des projets de recherche en mécanique et génie civil faisant appel à l’intelligence artificielle, sur la gestion de systèmes urbains ou encore sur des matériaux éco-efficaces.

L’ambassadeur a ensuite pu apprécier l’ampleur du campus avec un tour dédié.

 

Image en une - De g. à d.: Prof. K. Nakatani, Dr. M. Mariton, Mr. Yosuke TAKENOUCHI, Premier secrétaire/attaché scientifique de l'ambassade du Japon en France, Prof. S. Retailleau, S.E. Junichi Ihara, Prof. P-P Zalio, Prof. S. Lacombe, VP DRIE UPSaclay, M. Koji ABE, Chef de mission adjoint de l'ambassade, Dr. M. Guidal, Vice-Président Adjoint Recherche et valorisation UPSaclay

Dr. Loïc Assaud de l’ICMMO
Prof. Jean-François Roch, du LuMIn
Dr. Michel Mariton, VP Développement économique, UPSaclay
Présentation par Prof. Bruno Le Pioufle au PPSM
Présentation au LMT, dirigé par Prof. Pierre-Alain Boucard