Aller au contenu principal

La LERU (Ligue des universités de recherche européennes) fête ses 20 ans

International Article publié le 17 mai 2022 , mis à jour le 31 mai 2022

Fondée en 2002 à Leiden, la LERU (League of European Research Universities) a célébré ses 20 ans d’existence lors d’une conférence anniversaire qui a rassemblé ses 23 membres universitaires. Une occasion de rappeler le rôle des universités dans la politique européenne en matière de recherche scientifique, leur contribution à une société durable et résiliente, et l’importance de conserver leur liberté académique.

20 ans de collaboration inter-universitaire en faveur de la recherche

Réunissant 23 universités dont l’Université Paris-Saclay, la LERU (League of European Research Universities) a pour objectif de peser sur les orientations de l’enseignement supérieur et de la recherche et de favoriser l'échange de bonnes pratiques au niveau européen. 

La LERU considère que la recherche fondamentale joue un rôle essentiel dans le processus d'innovation et contribue de manière significative au progrès de la société.

S'appuyant sur le potentiel académique et l'expertise de son réseau, la LERU a un impact fort et significatif sur la recherche, l'innovation et la politique de l'enseignement supérieur en Europe.

23 universités membres

Les représentants des universités membres se sont réunis du 19 au 21 mai 2022 à Leiden. Un lieu emblématique puisque la LERU y a été fondée en 2002 avec à l’origine 12 membres. Aujourd’hui, la LERU comporte 23 membres, dont trois universités françaises (UNISTRA, Sorbonne Université et l’Université Paris-Saclay).

L’Université Paris-Saclay est entrée dans la LERU en 2020, dans la continuité de l’Université Paris-Sud (l’Université Paris-Saclay s’étant substituée à l’Université Paris-Sud en 2020).

La contribution des universités à la politique de l’Union européenne

A l’occasion des 20 ans de la LERU, de nombreux intervenants ont pris la parole lors d’une conférence dédiée à l’événement, afin d’aborder plusieurs sujets, dont les défis actuels en matière de transition vers une société durable et résiliente.

Parmi les interventions, celle de Mariya Gabriel, Commissaire Européen – Innovation, recherche, culture, éducation et jeunesse , qui a souligné le rôle des universités et leur contribution dans les orientations politiques de l’UE :

“Universities are at the crossroads of education, research and innovation, and are vital organisations to address the forthcoming green and digital transformations that we need to accelerate, transformations that will have an impact on critical sectors of our society and economy.”
(Mariya Gabriel, issu de l'article Universities stand ready for present and future challenges)

Liberté académique : la signature des « Principes de Leiden » (Leiden Principles)

Tout au long de la conférence, les intervenants se sont également exprimés sur le sujet de la liberté académique dont jouissent les universités, liberté menacée progressivement au niveau mondial et qui peut mettre en difficulté la contribution de la recherche dans les enjeux de construction d’une société durable et résiliente.  

Un thème repris par Pr. Maria Leptin, présidente du Conseil Européen de la Recherche lors de son intervention :

“Many of us are from a generation that took it for granted that we had democracy, freedom of speech, freedom of research, etc, but we are beginning to see that some of these things cannot be taken for granted,” she said. “Our universities must be the wellspring of independence and critical thinking in society.” 
(Maria Leptin, issu de l'article Universities stand ready for present and future challenges)

La conférence anniversaire de la LERU a ainsi été l’occasion pour la LERU de signer avec ses partenaires mondiaux un accord, "Leiden Principles", réaffirmant les valeurs universitaires en recherche intensive : confiance, diversité, ouverture, intendance et liberté ("The five principles revolve around the key notions of trust, diversity, openness, stewardship and freedom"). 

Pour aller plus loin