M2 Economie du Développement Durable et de l'Environnement

Candidater à la formation
  • Capacité d'accueil
    25
  • Langue(s) d'enseignement
    Français
  • Régime(s) d'inscription
    Formation initiale
    Formation en apprentissage
    Formation continue
Présentation
Objectifs pédagogiques de la formation

L'objectif du parcours "Économie du Développement Durable et de l'Environnement" est d'offrir une formation traitant de l'ensemble des questions d'environnement du point de vue de l'économie. Les diplômés doivent avoir les compétences pour concevoir des stratégies face aux défis énergétiques et environnementaux (e.g., changement climatique, surexploitation des ressources naturelles ou encore pollution de l'eau et de l'air). Ils doivent pouvoir intégrer ces stratégies dans les métiers de production, de services et de conseil. Ils doivent aussi disposer des connaissances académiques permettant aux plus motivés d'intégrer la recherche privée comme publique. Et pouvoir intégrer des centres de décision nationaux et internationaux (fonction publique, collectivités, organisations internationales).

Les enjeux environnementaux demandent de mobiliser des connaissances multiples dans des approches intégrées et les diplômés doivent : i) maîtriser la théorie économique et ses applications à la décision ; ii) être immédiatement opérationnels dès la sortie de la mention, et savoir mettre en place les outils de modélisation, les méthodes statistiques et économétriques ainsi que les moyens informatiques nécessaires ; iii) comprendre les enjeux politiques, économiques et scientifiques et connaître les développements récents de la recherche ; iv) avoir une connaissance empirique des secteurs et des enjeux sociétaux et politiques ainsi que des connaissances managériales (analyses coûts bénéfices, décision dans l'incertain, gestion des controverses et des conflits d'usage, etc).

À noter que le parcours est ouvert à l'apprentissage avec un effectif limité (7 à 8 étudiants). Ceci permet à des étudiants disposant de peu de moyens financiers et de réseaux professionnels de mieux s'insérer dans la vie active tout en étant familiarisés avec les avancées de la recherche.

Lieu(x) d'enseignement
PARIS 15
Pré-requis, profil d’entrée permettant d'intégrer la formation
L'objectif du parcours "Economie du développement durable et de l'environnement" de la mention "Economie de l'environnement, de l'énergie et des transports" est d'offrir une formation traitant de l'ensemble des questions de transition environnementale et écologique d'un point de vue de l'économie. Les étudiants ayant validé de M1 de la mention EEET sont admis dans un des parcours de M2, mais pas nécessairement leur premier choix si les seuils d'effectifs maximum du parcours "Economie du développement durable et de l'environnement" sont atteints . Pour une entrée directe en M2, les profils permettant d'intégrer la mention sont un M1 d'économie avec une dimension quantitative, ou un niveau bac+4 acquis dans une Ecole normale supérieure, une école d'ingénieur, de commerce, ou toute formation française ou étrangère jugée équivalente par le jury (mathématiques appliquées aux sciences de gestion ou sociales, Institut d'Etudes Politiques, etc.). Des renforcements en économie sont prévus pour les étudiants issus d'un cursus mathématique ou ingénieur. La motivation pour les questions de transition alimentaire et écologique est un élément important pour intégrer la mention EEET en M2, qui est jugée en particulier lors d'un entretien d'admission pour les étudiants pré-sélectionnés sur leur dossier.
Compétences
  • Etre en capacité de réaliser une étude d'impact d'un projet ou d'une règlementation publique en ce qui concerne les aspects économiques et environnementaux.

  • Contribuer, grâce aux outils scientifiques et aux instruments économiques, à la résolution des problèmes environnementaux et de développement durable pour une gestion raisonnée des ressources.

  • Concevoir de nouveaux modèles économiques intégrant des critères sociaux et environnementaux à toutes les étapes de la production et de la consommation dans une entreprise ou une administration.

  • Coordonner une analyse des performances environnementales d'une entreprise (RSE).

  • Construire des outils permettant des analyses quantitatives des aspects économiques et environnementaux dans une entreprise ou une institution publique et mobiliser les données nécessaires. Savoir appliquer les outils de gestion de projet pour le cadrage, le développement et le suivi d'un projet environnemental.

  • Maitrser les outils et méthodes nécessaires à la recherche en économie de l'environnement dans le but de préparer une thèse.

Profil de sortie des étudiants ayant suivi la formation

Les compétences acquises à l'issue de la formation incluent la capacité à :
- comprendre les enjeux environnementaux et climatiques dans les politiques publiques et les choix privés;
- analyser les bilans environnementaux et les externalités liées à un processus de production ou une chaine de valeur;
- réaliser et interpréter des études prospectives, en mobiliser les méthodes et les logiciels nécessaires;
- modéliser et quantifier un phénomène économique (économétrie, recherche opérationnelle, méthodes de simulation);
- développer une méthode d'analyse pour l'élaboration des stratégies d'intervention;
- savoir mettre en pratique les outils de gestion de projet et de gestion de risques; élaborer des business plans pour étudier la rentabilité et le financement de projet;
- comprendre les mécanismes et institutions à l'œuvre dans les politiques publiques et stratégies de négociation;
- organiser la coordination des acteurs de manière à rendre opérationnelles des solutions proposées;
- développer des projets de recherche originaux en mobilisant la connaissance empirique du secteur et des outils d'analyse en pointe de la discipline académique.

Débouchés de la formation

Un suivi des étudiants diplômés est effectué à l'issue de la formation et un an après celle-ci. Sur les cinq dernières années de fonctionnement du parcours "Économie de l'Environnement", il ressort de ces enquêtes que 37% des diplômés se sont dirigés vers les sociétés de conseil ou d'études, 24% vers les grandes entreprises de services environnementaux ou d'agro-alimentaires ou de la banque. 12 % ont poursuivi en thèse, 16% dans des administrations. En termes de types d'emplois accessibles, les diplômés occupent les emplois suivants : cadre RSE ou développement durable au sein d'une entreprise; chef de projet; chargé de mission en recherche et développement; chargé d'études technico-économiques, stratégiques, environnementales; responsable (eau, énergie, déchet) dans une entreprise ou une collectivité locale; ingénieur / économiste dans un bureau d'étude, une collectivité locale, une agence gouvernementale ou un organisme international; expert des problèmes environnementaux liés à l'énergie auprès d'institutions nationales ou internationales; chercheur (si poursuite en thèse). Des étudiants ont rejoint le Corps des Ingénieurs des Ponts, Eaux et Forêts, du Corps des Mines, du Corps de la Météorologie où ils ont souvent réalisé une thèse de doctorat en formation complémentaire par la recherche. Actuellement de très bons étudiants ont l'opportunité de poursuivre leur formation par une thèse en France ou à l'étranger (flux de 1 à 2 étudiants dans le cadre d'accords avec deux universités américaines pour une poursuite en programme phD).

À l'avenir, les analyses menées avec le Conseil de perfectionnement montrent que les secteurs particulièrement dynamiques incluent: les services liés à l'environnement (déchets, logistique, économies d'énergie, eau, ingénierie des services écosystémiques) ; le conseil et l'expertise autour des transitions énergétiques et environnementales (adaptation au changement climatique; ressources en eau, ingénierie écologique) ; les métiers de la finance et du trading des matières premières ; ceux dans l'agriculture les entreprises de l'eau et de l'industrie des bioproduits ; une gamme de métiers dans le secteur de la biomasse et la bioénergie, en particulier dans les services (gestion et logistique du mix énergétique, fournitures d'aménités et de services écologiques). Les débouchés après une thèse sont significatifs, car de grands programmes de recherche internationaux sur le climat, la biodiversité mobilisent des chercheurs européens. Et la haute fonction publique recrute (et forme à l'intérieur des Corps) au niveau docteur. La présence française dans les institutions internationales travaillant sur le climat et la biodiversité (GIEC, IPBES) nécessitent de former des docteurs aux compétences pluridisciplinaires, dont l'économie.

Collaboration(s)
Laboratoire(s) partenaire(s) de la formation

Economie Publique
Centre international de recherche sur l'environnement et le développement
Alimentation et Sciences Sociales
Maison des Sciences de l'Homme Paris-Saclay.

CERNA Mines ParisTech
EconomiX (CNRS et Université Paris Nanterre)
Laboratoire d'Economie Forestière, AgroParisTech et INRA.

Programme

Les cours du 3ème semestre du master (S3) consistent essentiellement en des cours d'harmonisation des connaissances pour les admis
directs en M2, de cours fondamentaux, de cours méthodes et d'UE thématiques. Pour les étudiants de la voie "apprentissage la liste des UE comprend la formation dispensée lors d'une première période en entreprise.e.

Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Modèles économiques, environnement et innovation 2 20
Méthodes d'évaluation et instruments de politique environnementales 2 20
Economie et politique de l'environnement avancé 2 20
Economie des ressources naturelles avancée 2 20
Economie de la transition écologique 2 20
Econométrie II 2 13 7
Croissance durable et décroissance 2 20
Advanced Economics (Cours CentraleSupélec SE1600) 2 20
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Optimisation dans l'incertain 2 20
Modelling for decision making (cours CentraleSupélec SE2700) 2 20
Modélisation en équilibre général calculable 2 10 10
Economie éxpérimentale et comportementale 2 15 5
Economie du risque et de l'incertain 2 20
Comptabilité écologique 2 20
Choix d'investissements en situation d'incertitude 2 20
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
UE "Thématiques" du cursus ingénieur CentraleSupélec 2 20
Management de l'environnement et responsabilité sociale des entreprises 2 20
Fiscalité et environnement 2 15
Finance des matières premières 2 20
Ethique, profits et impact social et environnemental des entreprises 2 20
Economie et politique de l'environnement appliquées : Etudes de cas 2 10 10
Economie du changement climatique 2 16 4
Economie de l'eau 2 20
Economie de l'agriculture et de la bio-énérgie 2 20 6
Economie de la forêt et du bois 2 20
Economie de la biodiversité et des services écosystémiques 2 30
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Théorie des contrats et incitations 2 20
Séminaire de recherche CentraleSupélec 2 20
Organisation des systèmes alimentaires durables 2 20
Méthodes de l'économie quantitative : applications au secteur agricole et à l'environnement 2 20
Marchés des droits à polluer 2 10 10
Econométrie avancée 2 20
Commerce international et environnement 2 20
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Rappels en statistiques (cursus classique) 0 24
Rappels en mathématiques: optimisation (cursus classique) 0 24
Rappels de microéconomie 0 18 6
Rappels de macroéconomie 0 24
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Méthodes d'évaluation et instruments de politique environnementales 2 20
Economie éxpérimentale et comportementale 2 15 5
Economie et politique de l'environnement avancé 2 20
Economie du changement climatique 2 16 4
Economie des ressources naturelles avancée 2 20
Economie de la transition écologique 2 20
Econométrie II (cursus apprentissage) 2 13 7
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Management de l'environnement et responsabilité sociale des entreprises 2 20
Fiscalité et environnement 2 15
Ethique, profits et impact social et environnemental des entreprises 2 20
Economie de l'eau 2 20
Economie de l'agriculture et de la bio-énérgie 2 20 6
Economie de la forêt et du bois 2 20
Comptabilité écologique 2 20
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Rappels en statistique (cursus apprentissage) 1 24
Rappels en mathématiques: optimisation (cursus apprentissage) 1 24
Rappels de microéconomie (cursus apprentissage) 1 18 6
Rappels de macroéconomie (cursus apprentissage) 1 24
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Formation période 1 en entreprise 10 0

Les cours du 4ème semestre du master (S4) consistent essentiellement en des cours d'ouverture, de langues étrangères et au stage et mémoire de master.

Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Ville et énergie 1.5 12
Séminaire de négociation 1.5 12
Philosophie des sciences (Cours CentraleSupélec SH1300) 1.5 20
Géopolitique des ressources énergétiques 1.5 12
Economie et nature : approches interdisciplinaires 1.5 15
Droit des énergies renouvelables 1.5 12
Cycle de vie des produits et économie circulaire 1.5 20
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Anglais 3 0 17
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Mémoire de master 24 0
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Séminaire de négociation 0 12
Economie et nature : approches interdisciplinaires 1.5 15
Droit des énergies renouvelables 1.5 12
Cycle de vie des produits et économie circulaire 1.5 20
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Formation en entreprise 2 et mémoire de master 24 0
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Anglais (cursus apprentissage) 3 0 17
Modalités de candidatures
Période(s) de candidatures
Du 15/02/2020 au 10/06/2020
Pièces justificatives obligatoires
  • Curriculum UE (descriptifs des UE suivies) des deux dernières années.

  • Curriculum Vitae.

  • Lettre de motivation.

  • Tous les relevés de notes des années/semestres validés depuis le BAC à la date de la candidature.

  • Attestation de niveau d'anglais.

    (Equivalent B1 (IELTS : entre 4 et 5 ; TOEIC : entre 550 et 760 ; TOEFL IBT : entre 42 et 71 ). A défaut de justificatif officiel, attestation de niveau B1 délivrée par le professeur d’Anglais ou relevé de notes précisant le niveau B1.)
Pièces justificatives complémentaires
  • Fiche de choix de M2 (obligatoire pour les candidats inscrits en M1 à l'Université Paris-Saclay) à télécharger sur https://www.universite-paris-saclay.fr/admission/etre-candidat-nos-formations-master.

  • Dossier VAPP (obligatoire pour toutes les personnes demandant une validation des acquis pour accéder à la formation).

  • Attestation de français (obligatoire pour les non francophones).

    (Niveau B2 : étudiants non-francophones, attestation délivrée par les services de l'Ambassade de France ou par un organisme de formation linguistique français; les étudiants ayant validé un diplôme en langue française sont dispensés de cette attestation.)
Contact(s)
Responsable(s) de la formation
Jean-Christophe BUREAU - jc.bureau@agroparistech.fr
Secrétariat pédagogique