M2 Immunologie

Candidater à la formation
  • Capacité d'accueil
    25
  • Langue(s) d'enseignement
    Français
  • Établissement référent
    Université Paris-Saclay
Année dans le diplôme
Master 2
Objectifs pédagogiques de la formation

Ce parcours s'appuie sur les cursus scientifique et cursus santé du M1 Biologie-Santé. Il est ouvert aux étudiants scientifiques, médecins, pharmaciens, vétérinaires et ingénieurs. Toutes les UE sont mutualisées en M1 et organisées en plateformes (listes d'UE au choix), regroupées en cinq grands domaines scientifiques. Les plateformes conseillées en M1 sont:
-Physiologie et Physiopathologie
-Génétique, biologie moléculaire et cellulaire

L'objectif du parcours "Immunologie" de la mention de master "Biologie Santé" est d'apporter à l'étudiant une expertise dans le domaine de l'immunologie et des disciplines dont elle constitue l'essentiel du socle de connaissances théoriques et pour lesquelles elle fournit des outils diagnostiques et/ou thérapeutiques.

Objectifs à atteindre pédagogiques et scientifiques
L'étudiant acquerra une bonne compréhension des mécanismes fondamentaux impliqués dans le développement du système immunitaire et son activation normale ou pathologique. Ses connaissances fondamentales sont complétées par une formation dans les domaines de la relation hôte - agent infectieux, de l'immunité anti-tumorale et de l'immunothérapie.
Dans chacun de ces domaines, il maitrisera les mécanismes qui sous-tendent les immunopathologies (auto-immunité, maladies inflammatoires, cancers) et les immunothérapies associées (anticorps monoclonaux, thérapie cellulaire). De plus, il se formera aux méthodologies fondamentales de mise en œuvre d'un projet de recherche (analyses statistiques, aspects règlementaires et éthiques, valorisation) et aux techniques d'investigation innovantes dont bénéficie la recherche en Immunologie (e.g. biologie systémique, approches quantitatives à haut débit, édition des génomes). Il devra valider un stage de six mois à réaliser dans des laboratoires d'excellence des instituts de recherche et des hôpitaux en région parisienne, en province ou à l'étranger. Le stage pourra également être réalisé dans une structure privée.
A l'issue de sa formation, l'étudiant maitrisera l'ensemble des concepts de l'immunologie fondamentale. Il aura assimilé la démarche de recherche bibliographique et d'analyse critique des articles scientifiques. L'étudiant aura aussi acquis des compétences en termes de présentation synthétique de projet et de résultats, à l'écrit et à l'oral, en français et en anglais, ainsi qu'en termes de discussion avec un jury. Enfin, l'étudiant aura appris à mobiliser ses connaissances au service de son projet de recherche, à concevoir et mettre en œuvre un protocole d'expérimentation, à analyser, interpréter et mettre en forme ses résultats et à s'intégrer au sein d'une équipe de recherche. Il aura acquis également les règles d'hygiène et sécurité élémentaires et aura appris à travailler en équipe. Il sera capable d'évaluer ses connaissances et ses compétences dans le domaine de l'immunologie.

Les principaux champs disciplinaires sont : immunothérapie dans de multiples domaines, biothérapie et thérapie cellulaire, lutte contre les agents infectieux, cancérologie, greffes, maladies inflammatoires, auto-immunes et systémiques, déficits immunitaires.
L'immunologie constitue un champ disciplinaire de la biologie fécond en études cognitives. En plus de son apport à la compréhension du système de défense de notre organisme, la recherche fondamentale en immunologie est à l'origine de la découverte de médicaments innovants et est importante à prendre en compte pour l'ensemble des biothérapies. Elle sous-tend des recherches physiopathologiques dans de nombreux domaines. Au plan médical, c'est une discipline mixte, exercée aussi bien par des biologistes (médecins ou pharmaciens), que par des cliniciens exerçant une activité transversale (internistes, allergologie et immunologie clinique) ou des spécialistes d'organes (hématologistes, néphrologues, rhumatologues, pneumologues...).

Lieu(x) d'enseignement
LE KREMLIN BICETRE
CHATENAY MALABRY
CRETEIL
Pré-requis, profil d’entrée permettant d'intégrer la formation
Validation d'un Master 1 comportant deux UE d'immunologie (une à titre exceptionnel selon profil du candidat renforcée par une autre formation d'immunologie validée type DU, DIU...). Les UE d'immunologie doivent avoir été validées dans une université française. Un bon niveau est requis en termes de connaissances scientifiques, et en langue : en français et en anglais Les profils sont -les étudiants scientifiques issus d'une Licence + Master 1 biologie santé pour l'U Paris Saclay mais pouvant venir d'autres universités françaises avec des formations similaires. - les étudiants en médecine - les étudiants en pharmacie - les étudiants issus d'écoles d'ingénieur, de l'école vétérinaire...
Compétences
  • Analyser et critiquer la littérature scientifique, produire une synthèse ou un état de l'art sur une problématique définie en autonomie dans un contexte lié à la recherche en immunologie.

  • Formuler des questions et des hypothèses de travail en immunologie à l'issue d'une réflexion partagée en équipe dans le cadre d'un projet ou d'activités collaboratives.

  • Conduire une démarche scientifique en élaborant des stratégies à mettre en œuvre pour tester une hypothèse dans le cadre d'un projet de recherche en immunologie.

  • Communiquer et discuter ses résultats individuels et des travaux collectifs au sein d'une équipe et vers l'extérieur en Français et en Anglais.

  • Savoir être dans son milieu professionnel en tenant compte des règles d'hygiène et sécurité, des obligations éthiques, et des enjeux sociétaux.

  • Savoir être réflexif : développer tout au long de son parcours sa capacité d'auto-évaluation, son regard critique en fonction de l'évolution des connaissances scientifiques.

Profil de sortie des étudiants ayant suivi la formation

Validation du MASTER 2

Débouchés de la formation

Cette formation offre des débouchés en recherche fondamentale, clinique, vétérinaire et pharmaceutique, que ce soit dans le domaine public ou privé, en France ou à l'étranger. L'étudiant sera en mesure de poursuivre sa formation par une thèse de science (recherche biomédicale académique ou industrielle, dans les domaines s'appuyant sur l'immunologie aux plans conceptuel et/ou appliqué). Il pourra également être recruté dans l'industrie pharmaceutique ou biotechnologique, ou se présenter aux concours de l'éducation nationale et des établissements publics à caractère scientifique et technologique (EPST). L'étudiant ayant suivi une formation en médecine ou en pharmacie aura accès aux concours de praticien hospitalier et aux concours hospitalo-universitaires en médecine ou pharmacie.

Type d'emplois accessibles:
Chercheur, ingénieur (Université, EPST, hôpitaux, industries)
Médecin, pharmacien, vétérinaire, ingénieur (hôpitaux, industrie, agences sanitaires), attaché de recherche clinique
Enseignant (Université)

Laboratoire(s) partenaire(s) de la formation

Inflammation Chimiokines and Immunopathology
Service d'immuno-virologie - DRF/JACOB/IMVA-IDMIT.

INSERM UMR 1184, équipe 1 : O. Lambotte, C. Bourgeois (hôpital Bicêtre, Le Kremlin Bicêtre)
- INSERM UMR 1184, équipe 2 : B. Favier, A.S. Beignon (Centre CEA de Fontenay-aux-Roses)
- INSERM UMR 1184, équipe 3 : X. Mariette (hôpital Bicêtre, Le Kremlin Bicêtre)
- INSERM UMR 1184, équipe 4 : Y. Taoufik (hôpital Bicêtre, Le Kremlin Bicêtre)
- IRCM- Laboratoire de Cancérologie Expérimentale : J. Delic (Centre CEA de Fontenay-aux-Roses)
- INSERM UMR 967 : G. Rousselet (Centre CEA de Fontenay-aux-Roses)- INSERM UMR 996, équipe 1 : R. Krzysiek, M. Espéli, G. Schlecht-Louf, K. Balabanian, F. Bachelerie (Centre INSERM, Clamart)
- INSERM UMR 996, équipe 2 : A. Biola-Vidamment, S. Chollet-Martin, S. Kerdine, M. Pallardy (Faculté de Pharmacie, Châtenay-Malabry)
- INSERM UMR 996, équipe 3 : G. Perlemuter, A.M. Cassard-Doulcier (Centre INSERM, Clamart)
- INSERM UMR 1193 : J.C. Duclos-Vallée (hôpital Paul Brousse, Villejuif)
- INSERM UMR 935 : A. Bennaceur-Griscelli (hôpital Paul Brousse, Villejuif)
- INSERM UMR_S 1197, équipe 1 : A. Durrbach, D. Arnoult, A. Vasquez (hôpital Paul Brousse, Villejuif)
- INSERM UMR_S 1197, équipe 2 : M.C. Le Bousse-Kerdiles (hôpital Paul Brousse, Villejuif)
- INSERM UMR 115: L. Zitvogel (Institut Gustave Roussy, Villejuif)
- INSERM US23 AMMICa, UMS CNRS 3655, Laboratoire d'immunomonitoring en oncologie : N Chaput (Institut Gustave Roussy, Villejuif)
- INSERM U 955, Institut Mondor de Recherche Biomédicale, équipe 16 : Y. Lévy, J. Estaquier, J.D. Lelièvre, M.H. Delfau, S. Le Gouvello, D. Corcos, S. Hue, V. Godot (hôpital Henri Mondor, Créteil)
- Laboratoire Transfusion et maladies du globule rouge, Institut Mondor de Recherche Biomédicale, équipe 2 : F. Noizat-Pirenne (hôpital Henri Mondor, Créteil)
- INSERM UMR_S 999 : M. Humbert, S. Cohen-Kaminski, M. German-Fattal (hôpital Marie-Lannelongue, Le Plessis-Robinson)
- INRA UR892 Unité de Virologie et Immunologie Moléculaires (VIM), équipe Infection et Immunité des poissons : P. Boudinot, S. Riffault (Jouy-en-Josas)
- Laboratoire d'Ingénierie des Anticorps pour la Santé : J.Y. Couraud (Centre CEA de Saclay)
- INSERM UMR 1138, équipe 11 : G. Kroemer (Centre de Recherche des Cordeliers, Paris)
- INSERM UMR_S932 : C. Thery (Institut Curie, Paris)
- INSERM UMRS 116 : N. Mooney (hôpital Saint-Louis, Paris)
- INSERM UMR 1135 : G. Gorochov (hôpital Pitié-Salpétrière, Paris)
- INSERM UMR 959 : D. Klatzmann (hôpital Pitié-Salpétrière, Paris)
- INSERM UMR_S1151 UMR8253 : P. Van Endert, B. Manoury (Institut Necker Enfants-Malades, Paris)
- Laboratoire Signalisation des cytokines : F. Michel (Institut Pasteur, Paris)
- INSERM UMR 1155 : H. Debiec (hôpital Tenon, Paris)
- INSERM UMR 116, CNRS UMR 814, équipe cytokines et infections virales : I. Bourgault-Villada (Institut Cochin, Paris)
- INSERM UMR 116, CNRS UMR 814, équipe dynamique des interactions lymphocytaires T : J. Delon, E. Donnadieu, C. Randriamampita (Institut Cochin, Paris)
- INSERM UMR116, CNRS UMR 814 équipe Stress oxydant, prolifération cellulaire et inflammation : F. Batteux (Institut Cochin, Paris)
- UPRES EA 4271 : C. Retiere (Nantes).

Acquisition de connaissances obligatoires en immunologie à travers un socle d' UE dédiées : Immunologie moléculaire, transplantation, Développement du système immunitaire, Inflammation, auto-immunité et anticorps thérapeutiques, et Innovations technologiques pour la recherche en immunologie.
Ouverture grâce à des UE optionnelles vers des connaissances optionnelles en immunologie : Inflammation et réponse innée anti-infectieuse, Immunologie antivirale, Immunothérapie des cancers et Analyse multiparamétrique .
Renforcement en anglais, présentation de projet à l'oral.

Matières Ects Cours TD TP
Immunologie moléculaire, transplantation - UPSaclay 3 34
Développement du système immunitaire - UPSaclay 3 32
Inflammation, autoimmunité, anticorps thérapeutiques - UPSaclay 3 22 6
Innovations technologiques pour la recherche en immunologie UPSaclay 3 20 2
Matières Ects Cours TD TP
Communication orale en anglais - UPSaclay 3 2 2
Présentation du projet de stage 9 6
Matières Ects Cours TD TP
Inflammation et réponse innée anti-infectieuse - UPSaclay 3 24 4
Immunologie anti-virale UPSaclay 3 32 4
Immunothérapie des cancers - UPSaclay 3 22
Analyse multiparamétrique UPSaclay 3 18

Le S2 est dédié au stage.

Matières Ects Cours TD TP
Stage en Laboratoire 30
Période(s) de candidatures
Pièces justificatives facultatives
  • Curriculum UE (descriptifs des UE suivies) des deux dernières années

  • Attestation de français (obligatoire pour les non francophones)

  • Pièce libre

  • Fiche de choix de M2 (obligatoire pour les candidats inscrits en M1 à l'Université Paris-Saclay) à télécharger sur https://www.universite-paris-saclay.fr/fr/etre-candidat-a-nos-formations

  • Dossier VAPP (obligatoire pour toutes les personnes demandant une validation des acquis pour accéder à la formation)

  • Attestation de niveau d'anglais (obligatoire pour les non anglophones)

Pièces justificatives obligatoires
  • Curriculum Vitae

  • Lettre de motivation

  • Tous les relevés de notes des années/semestres validés depuis le BAC à la date de la candidature

Responsable(s) de la formation
Olivier LAMBOTTE - olivier.lambotte@aphp.fr
Géraldine Schlecht-Louf - geraldine.schlecht-louf@u-psud.fr