M2 Théorie et démarche du projet de paysage

Apply for the degree
  • Graduate School(s)
    Life, Agricultural, and Environmental Siences
  • Capacité d'accueil
    15
  • Langue(s) d'enseignement
    Français
  • Régime(s) d'inscription
    Formation initiale
    Formation continue
Présentation
Objectifs pédagogiques de la formation

L'architecture du paysage (paysagisme) a élargi son champ traditionnel de conception des parcs et des jardins dans les villes au design paysager de l'espace urbain, à la médiation paysagère de l'aménagement des espaces ouverts des territoires urbains et périurbains, et à la gestion et reconnaissance des paysages ruraux. Le champ d'action des professionnels du paysage embrasse de plus en plus des questions environnementales, géographiques et sociales pour redéfinir les relations entre les demandes sociales de qualité du cadre de vie, le travail de conception des aménagements de l'espace et l'évolution des territoires ruraux et urbains. A travers les paysages, les sociétés contemporaines redéfinissent leurs relations à l'espace et à la nature et repensent leurs manières d'aménager les territoires.
Pour répondre à cette orientation, le parcours-type propose d'apporter des compétences scientifiques et techniques dans le domaine des sciences du paysage et du jardin à travers ses différentes composantes : architecturale, urbanistique, écologique, géographique, historique, agronomique, horticole, économique et politique. Par une vision intégrative, à la fois multidisciplinaire et multi-échelles (de l'échelle moléculaire ou minéralogique à la parcelle culturale, au bassin-versant ; du parc public au grand territoire), ce programme propose une formation aux démarches et méthodes de travail destinées à établir des ponts entre les champs développés dans la conception (architecture, urbanisme, projet de paysage) et ceux relevant des sciences sociales (géographie, sociologie, etc.) ou de l'environnement (agronomie, écologie).
Son axe central est la connaissance théorique et pratique du paysage et des processus du projet de paysage. Les disciplines imbriquées permettent d'analyser les projets de façon globale et à l'interface entre la maîtrise d'œuvre et la maîtrise d'ouvrage. Le parcours se positionne entre recherche et pratique professionnelle en questionnant les pensées et les pratiques des professionnels des paysages et des jardins. Envisagé aux prismes de l'interface nature-culture, de la planification, et de l'aménagement des territoires, ce cursus forme ainsi des spécialistes du paysage et des chercheurs capables de formuler des questions et démarches de recherche au service des pratiques des professionnels du paysage et des pouvoirs publics.

Lieu(x) d'enseignement
VERSAILLES
Pré-requis, profil d’entrée permettant d'intégrer la formation
Le parcours TDPP se positionne entre recherche et pratique professionnelle, entre sciences exactes et sciences sociales, il est ouvert à des étudiants issus de cursus et de disciplines variés (géographie, urbanisme, philosophie, sociologie, écologie, architecture, paysage...) souhaitant approfondir leurs connaissances sur le paysage et le projet. Les élèves doivent avoir validés une année de M1 et disposer d'une bonne culture générale ainsi que d'une aptitude aux démarches transversales et multidisciplinaires.
Compétences
  • Sélectionner et relier des connaissances académiques et pratiques dans le domaine du paysage et du projet.

  • Analyser des documents scientifiques ou techniques seul ou en groupe.

  • Construire un sujet de recherche ou de recherche-action avec l'aide de l'équipe pédagogique.

  • Préparer et rédiger un compte-rendu de séminaire ou d'atelier seul ou en groupe.

  • Expérimenter une méthode de recherche (de type enquête notamment) dans la conduite d'un travail de recherche et/ou d'expertise.

  • Rédiger un mémoire de recherche supervisé par un ou plusieurs encadrants.

Profil de sortie des étudiants ayant suivi la formation

Les étudiants ayant suivi la formation se dirigent dans différentes voies. Certains choisissent l'expertise et le travail en bureau d'étude, agence, et services de l'Etat et des collectivités territoriales. L'expertise concerne l'évaluation des politiques publiques paysagères, la mise en place de diagnostics territoriaux et environnementaux, la conduite d'opérations liées à l'assistance à la maîtrise d'ouvrage. L'expertise peut également prendre la forme de montages et de suivis de dossiers à l'interface entre la commande publique, la maîtrise d'œuvre, et le suivi des projets. D'autres étudiants poursuivent dans le domaine de la recherche appliquée ou recherche-action dans le cadre d'une formation doctorale réalisée en France ou à l'étranger. Enfin, le caractère multi et transdisciplinaire de la formation permet à des étudiants d'occuper des postes de chargé en mission en médiation (paysagère, territoriale) et animation des projets et politiques publiques de paysage à différents niveau (local, régional, national, international).

Débouchés de la formation

Trois familles de débouchés professionnels sont visées, qui dépendent étroitement de la formation d'origine des postulants :
- Les métiers de l'enseignement supérieur, de la recherche et de la consultance. Le recrutement de fonctionnaires titulaires (ingénieur, chargé et directeur de recherches, maître de conférences) exige le doctorat. L'accès aux études doctorales suppose la validation d'un parcours recherche comportant l'apprentissage des démarches et méthodologie des chercheurs. Le doctorat donne accès à tous les métiers de la fonction publique nationale, internationale et territoriale, ainsi qu'à ceux de la consultance et de l'expertise.
- Le conseil de la maîtrise d'ouvrage publique, parapublique et privée. Les savoir-faire requis concernent la capacité à piloter des diagnostics sur l'évolution des paysages (lecture de paysage, cartographie, enquêtes en sciences sociales, traitements statistiques des données) et à conseiller et proposer la conception de politiques et de projets de paysage à des échelles variables d'espace et de temps (planification, élaboration et évaluation de politiques territoriales de paysage). Parallèlement, la faisabilité et l'évaluation des projets de paysage et d'aménagement demandent de solides connaissances transversales entre sciences exactes et sciences sociales afin de faire les bons choix techniques en relation avec les spécifications fonctionnelles des territoires à aménager. Les emplois sont situés d'une part dans les agences des professionnels (réalisation des études), d'autre part dans les services des collectivités territoriales et de l'Etat (DDT, DREAL, services d'aménagement, d'urbanisme ou d'environnement des collectivités territoriales, conseils départementaux, conseils régionaux, Parcs naturels régionaux ou nationaux, conservatoire du littoral, etc.).
- L'animation des politiques publiques de paysage et de patrimoine, qui est demandée dans les collectivités où des actions publiques de paysage sont programmées et mises en œuvre. Elle se situe à l'interface entre les décideurs politiques, les agents de l'Etat et des collectivités, les techniciens des services de l'urbanisme et des espaces verts, les entreprises et le monde associatif. Les compétences sont celles de gestionnaires de projets, de management, d'encadrement et de mise en concertation des acteurs de la gouvernance de ces projets.

Collaboration(s)
Laboratoire(s) partenaire(s) de la formation

Laboratoire de recherche en projet de paysage (LAREP)
École nationale supérieure de paysage de Versailles.

Programme

Le semestre 1 se compose d'un groupe d'UEs obligatoires.

Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Agriurbanisme 3
Approches géographiques, historiques et écologiques des paysages d'interface 6
Cultures professionnelles, méthodologies de la recherche 3
Démarches patrimoniales de gestion des paysages 6
Démarches paysagistes et politiques publiques de paysage en Europe 6
Histoire et critiques du projet de paysage 6

Le semestre 2 se compose d'un groupe d'UEs obligatoires: Méthodologie de la recherche : 2 ects
Projet de recherche : 28 ects.

Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Methodologie de la recherche 2
Projet de recherche 28
Modalités de candidatures
Période(s) de candidatures
Du 15/02/2020 au 31/03/2020
Du 01/04/2020 au 21/06/2020
Pièces justificatives obligatoires
  • Coordonnées référents (obligatoire pour les candidats non internationaux).

  • Curriculum Vitae.

  • Lettre de motivation.

  • Projet de recherche.

    (Présentation d'un sujet de recherche pour le mémoire à réaliser au second semestre)
  • Tous les relevés de notes des années/semestres validés depuis le BAC à la date de la candidature.

  • Attestation de français (obligatoire pour les non francophones).

    (Niveau B2 : étudiants non-francophones, attestation délivrée par les services de l'Ambassade de France ou par un organisme de formation linguistique français; les étudiants ayant validé un diplôme en langue française sont dispensés de cette attestation.)
Pièces justificatives complémentaires
  • Fiche de choix de M2 (obligatoire pour les candidats inscrits en M1 à l'Université Paris-Saclay) à télécharger sur https://www.universite-paris-saclay.fr/fr/etre-candidat-a-nos-formations.

  • Dossier VAPP (obligatoire pour toutes les personnes demandant une validation des acquis pour accéder à la formation).

  • Curriculum UE (descriptifs des UE suivies) des deux dernières années.

Contact(s)
Responsable(s) de la formation