A l’occasion de la Semaine européenne de réduction des déchets (SERD), rencontre avec Enzo Muttini & Lise Nicolas, diplômés Polytech qui ont formé M. & Mme Recyclage

Alumni Article publié le 21 novembre 2019 , mis à jour le 02 décembre 2020

A l’occasion de la Semaine européenne de réduction des déchets (SERD), rencontre avec Enzo Muttini, diplômé Polytech Paris Sud spécialité Matériaux, Promotion 2015 & Lise Nicolas, diplômée Polytech Paris Sud spécialité Électronique Et Systèmes Embarqués, Promotion 2014, qui ont formé M. & Mme Recyclage.


Aux origines de M. & Mme Recyclage, il y a le Trashpresso, une aventure menée avec Jacky Chan et le National Geographic ?

Lise : Après notre diplôme d’ingénieur Polytech, nous avons eu l’opportunité avec Enzo de rejoindre Taïwan où nous avons intégré les équipes de Miniwiz, un bureau d’architecture et de design qui travaille sur les matériaux recyclés. Ce sont nos premiers pas dans l’univers du recyclage.

Enzo : Nous sommes restés 3 ans à Taïwan et nous avons eu la chance de participer à l’aventure Trashpresso autrement dit la création d’une chaîne de recyclage de déchets de plastique mobile et solaire. J'ai dirigé toute la R&D du projet avec la conception des deux premières unités de recyclage Trashpresso. Notre objectif était de montrer la faisabilité technique et financière du processus de recyclage solaire dans des lieux isolés et éloignés.

Lise : Nous avons eu beaucoup de chance car Trashpresso a été médiatisé.  Nous sommes partis au Tibet à plus de 3 000 mètres d’altitude par -20°, c’est une région très importante d’un point de vue écologie car elle rassemble plusieurs sources de très grands fleuves : le Yangzi Jiang, le fleuve Jaune, le Mékong, l'Indus, ou encore deux affluents du Gange. Jacky Chan a été le parrain & le bienfaiteur de l’opération et nous avons été suivi par les équipes du National Geographic qui ont produit avec l’acteur un documentaire intitulé « Jackie Chan's Green Heroes ».

Enzo : Lors de notre retour en France, nous nous sommes rendus compte que cette aventure avait suscité beaucoup d’intérêt. Nos proches, le grand public ou encore la presse avait beaucoup de questions à nous poser sur le Trashpresso mais aussi sur le recyclage en général.


M. & Mme Recyclage, c’est d’abord une chaine Youtube ?

Lise : M. & Mme Recyclage a en effet démarré avec une chaine Youtube avec l’idée de partager de l’information sur le recyclage. En nous développant, nous sommes devenus un média multi-réseaux sociaux avec le parti-pris de faire de la médiation scientifique autour du recyclage avec un démarrage centré sur la science des plastiques en regardant ce qui se fait en France et en Europe.

Enzo : Dans un monde où la quantité de déchets plastiques à usage unique est en augmentation constante, chacun doit avoir accès rapidement et gratuitement à la connaissance nécessaire pour se forger un esprit critique et pouvoir participer à la préservation de l’environnement.
Aujourd’hui qu’est-ce que M. & Mme Recyclage ?

Lise : M. & Mme Recyclage est devenu une sorte de « think tank / un réservoir d’idées » au sens où nous sommes désormais reconnus comme un fournisseur de contenus, d’idées et d’outils en matière de recyclage. Nous sommes attachés à collecter des données pour toujours pouvoir présenter le chiffre ou le fait le plus pertinent pour étayer un propos. Nous combattons au maximum ceux qui pratiquent le green-washing en mettant en lumière les abus et la désinformation organisée. Enfin, nous proposons du contenu expert mais en le vulgarisant dans une dimension de médiation scientifique avec une partie « tutoriels » pour fabriquer soit même ses outils de recyclage.

Enzo : Nous prenons la parole lors de conférences & de talk, nous faisons du conseil en entreprise et nous intervenons auprès d’étudiants notamment ceux de Polytech ! Nos dernières missions : conseiller une entreprise pour l’accompagner dans le nouveau packaging de ses produits afin qu’il soit le plus recyclable possible ou encore accompagner une collectivité qui veut mener une campagne de communication la moins polluante possible.

A l’occasion de la Semaine européenne de réduction des déchets (SERD), l’Université Paris-Saclay distribue des cendriers portatifs. Pouvez-vous nous en dire plus sur le recyclage des mégots ?

Bien vite oublié des déchets, voici le zoom M. & Mme Recyclage sur le mégot & le paquet de cigarettes, en exclusivité à la demande de l'Université Paris Sud Paris-Saclay pour la semaine européenne de Réduction des déchets #SERD2019. Lorsqu'il est déposé dans le bac de tri, Seul le carton est recyclé au détriment du plastique et de l’aluminium. Mais ce n'est pas tout ! Le filtre de cigarette est lui aussi un plastique à usage unique ! Bien qu’il ressemble visuellement à du coton dans son rouleau de papier, il s’agit bien de plastique ! De l’acétate de cellulose plu précisément. La matière qui sert aussi pour les montures de lunettes. Jeté dans la nature, il ne se biodégrade pas, et pollue le sol et l’eau avec les produits très toxiques de la combustion incomplète du tabac. Actuellement en lecture à L’assemblée Nationale, le projet de loi sur l’économie circulaire prévoit que les mégots de cigarette soient prochainement intégrés à la responsabilité élargie des producteurs (REP). Seront-ils collectés et recyclés pour autant ? P.S : Bien entendu, si vous êtes fumeurs vous feriez mieux d'arrêter de fumer, mais ça vous le savez déjà !

Pour retrouver M. & Mme Recyclage sur Twitter, Instagram, Facebook, LinkedIn et Youtube : https://linktr.ee/m.mme.recyclage