Aller au contenu principal

Hugo Duminil-Copin, lauréat de la médaille Fields en mathématiques

Recherche Article publié le 05 juillet 2022 , mis à jour le 07 juillet 2022

Professeur permanent à l’Institut des Hautes Études Scientifiques (IHES) depuis 2016, spécialisé dans les probabilités, Hugo Duminil-Copin s'est vu décerner la médaille Fields dans le cadre du Congrès international des mathématiciens se déroulant à Helsinki.

Considérée comme la plus prestigieuse distinction mondiale dans le domaine des mathématiques, la médaille Fields couronne l’exemplarité du parcours scientifique de Hugo Duminil-Copin, également professeur ordinaire à la Section de mathématiques de la Faculté des sciences de l’Université de Genève, ainsi que l’exceptionnelle contribution de ses travaux au progrès des sciences mathématiques.

Il s’agit là de la huitième médaille Fields attribuée à un professeur de l’IHES (sur douze professeurs en mathématiques depuis la création de l’Institut), de la onzième médaille Fields pour l’Université Paris-Saclay, dont l’IHES est membre fondateur, et de la seizième médaille Fields issue d’un laboratoire dont le CNRS est tutelle.

Emmanuel Ullmo, Directeur de l’IHES, commente : « Nous nous réjouissons de la remise de la médaille Fields à Hugo Duminil-Copin, probabiliste dont la portée des travaux était telle que le conseil scientifique de l’IHES a souhaité unanimement lui offrir un poste de professeur permanent très tôt. Cette distinction témoigne aussi du dynamisme et de l’excellence de la communauté mathématique française, ainsi que de sa reconnaissance à l’échelle mondiale. »

Hugo Duminil-Copin indique : « Je suis très honoré de recevoir cette distinction, que je souhaite partager avec les nombreux collaborateurs et collaboratrices avec qui j’ai eu le plaisir et l’honneur de travailler, ainsi qu’avec tous les membres de mon équipe. En tant que professeur permanent à l’IHES, je bénéficie d’une grande liberté et  indépendance dans mes travaux de recherche, tout en interagissant avec les scientifiques les plus remarquables de leur domaine, en mathématique comme en physique. »

Hugo Duminil-Copin, un parcours scientifique remarquable

Né le 26 août 1985, Hugo Duminil-Copin intègre l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm après avoir effectué deux ans de classes préparatoires au lycée Louis-le-Grand à Paris. Diplômé d’un master de l’Université Paris-Sud, désormais Université Paris-Saclay, il effectue ensuite son doctorat et son post-doctorat à l’Université de Genève, sous la supervision de Stanislas Smirnov, lui-même lauréat de la médaille Fields en 2010.

En 2013, il devient professeur assistant à l’Université de Genève, puis professeur dès 2014. A partir de 2016, il rejoint également l’IHES, en tant que professeur permanent. Depuis 2017, il bénéficie aussi du programme du Conseil européen de la recherche en tant que Principal Investigator pour l’ERC – Starting Grant « Critical behavior of lattice models » (CriBLam), financé par le programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne. Il est membre du Laboratoire Alexander Grothendieck, Unité Mixte de Recherche (CNRS / IHES).

Des travaux en probabilités en lien avec la physique statistique

Les travaux de Hugo Duminil-Copin portent sur la branche mathématique de la physique statistique. Il utilise des idées provenant de la théorie des probabilités pour étudier le comportement critique de divers modèles sur réseaux tels que les modèles d’Ising, de Potts, de marches auto-évitantes, et de percolation. Ces objets mathématiques décrivent un certain nombre de phénomènes physiques (tels que la magnétisation, les polymères, la porosité des matériaux, etc.) en les reformulant à l’aide de trajectoires, ensembles ou graphes aléatoires.

En utilisant de nouvelles connexions entre ces modèles et en développant une théorie de la percolation dite dépendante, Hugo Duminil-Copin a obtenu des résultats majeurs sur ces modèles classiques et leur transition de phase, améliorant ainsi notre compréhension des phénomènes critiques en physique statistique à l’équilibre.

Prix et distinctions

Les travaux de Hugo Duminil-Copin lui ont valu de nombreuses reconnaissances. Dès 2012, il reçoit le prix Rollo Davidson avec Vincent Beffara et le prix Vacheron Constantin. En 2013, il reçoit le prix Oberwolfach, avant que l’Association internationale de physique mathématique le distingue du « Early Career Award » récompensant les jeunes carrières très prometteuses. En 2016, il reçoit le prix de la Société mathématique européenne, avant d’être récompensé en 2017 du prix Nouveaux Horizons en mathématiques de la Fondation Breakthrough. La même année, il se voit attribuer le Grand Prix Jacques Herbrand de l'Académie des Sciences et le prix Loève récompensant des recherches remarquables dans le domaine des probabilités mathématiques. En 2018, il fait partie des conférenciers invités au Congrès international des mathématiciens qui se tient à Rio au Brésil. Elu membre de l’Academia Europaea en 2019, il se voit remettre également cette même année le prix Dobrushin.

Autres professeurs de l’IHES ayant remporté la Médaille Fields :

• René Thom, 1958, professeur permanent à l’IHES de 1963 à 1990
• Alexander Grothendieck, 1966, professeur permanent à l’IHES de 1958 à 1970
• Pierre Deligne, 1978, professeur permanent à l’IHES de 1970 à 1984
• Alain Connes, 1982, titulaire de la Chaire Léon Motchane depuis 1979, professeur émérite depuis 2017
• Jean Bourgain, 1994, professeur permanent à l’IHES de 1985 à 1993
• Maxime Kontsevich, 1998, professeur permanent à l’IHES depuis 1995
• Laurent Lafforgue, 2002, professeur permanent à l’IHES de 2000 à 2021

Autres mathématiciens de l’Université Paris-Saclay ayant remporté la Médaille Fields :

• Jean-Christophe Yoccoz, 1994
• Wendelin Werner, 2006
• Ngô Bảo Châu, 2010

Autres mathématiciens ayant remporté la médaille Fields, travaillant dans un laboratoire dont le CNRS est tutelle :

• Laurent Schwartz, 1950
• Jean-Pierre Serre, 1954
• Pierre-Louis Lions, 1994
• Cédric Villani, 2010
• Artur Ávila, 2014