Introduction aux plans de gestion de données

DMP : Définition

Le Data Management Plan (DMP) ou Plan de gestion de données (PGD) est un document synthétique et évolutif qui aide à organiser et anticiper toutes les étapes du cycle de vie de la donnée. Il explique pour chaque jeu de données comment seront gérées les données d’un projet, depuis leur création ou collecte jusqu’à leur partage et leur archivage.

Le plan de gestion de données s’appuie sur le cycle de vie des données qui désigne les différentes étapes de traitement des données au cours d’un projet de recherche.

 

Source : University of Sydney Library, 2016

Le plan de gestion de données est rédigé en amont du projet, pour anticiper les différentes étapes. Il s’agit d’un document qui est amené à évoluer, afin de prendre en compte les avancées du projet pour préciser ou développer certains aspects. Il permet de définir les différentes modalités de gestion pour aider à répondre aux principes FAIR (Findable, Accessible, Interoperable, Reusable).

 

Les questions à traiter dans un plan de gestion de données sont les suivantes :

 

Pour les logiciels, il est possible de remplir un Software Management Plan (SMP), dont la fonction est similaire au PGD. Le projet PRESOFT propose à la communauté de recherche un modèle de SMP.

Le plan de gestion de données est un document désormais demandé par plusieurs agences de financement. C’est notamment le cas de la Commission européenne pour les projets H2020 dans le cadre de l’Open Research Data Pilot, ou encore de l’Agence Nationale pour la Recherche (ANR) en France, dans le cadre de son appel à projet générique 2019.

Plusieurs outils sont disponibles pour aider à rédiger un PGD ou un SMP, avec des propositions de trames prédéfinies.

Il peut s’agir soit de simples fichiers Word ou Excel contenant les différents champs souhaités, ou bien d’applications en ligne ouverts à la communauté de recherche. En France, l’outil le plus répandu est Opidor : développé par le CNRS, il propose plusieurs trames de plans de gestion de données ou de logiciels, et offre une possibilité de personnalisation aux établissements de recherche français.

Certains établissements de l’Université Paris-Saclay (CEA, INRA) proposent des plans de gestion de données accessibles via les pages de vos services de documentation.