Aller au contenu principal

Développement Soutenable à l'Université Paris-Saclay : la recherche

S’inscrire dans des trajectoires de développement soutenable va nécessiter des transitions profondes dans tous les domaines d’activités humaines (production d’énergie, infrastructures et aménagements du territoire, production d’alimentation, procédés industriels…). Différents leviers d’action doivent être mis en œuvre dans ces transitions. Ils sont aussi bien d’ordre technologique que fondés sur la nature, mais doivent nécessairement s’accompagner d’une maîtrise de la demande en ressources, avec pour chaque solution à mettre en oeuvre des enjeux d’éthique, d’équité et de justice qui sont indispensables pour un développement résilient et soutenable, (GIEC SR1.5, 2018)


Tout au long des dernières décennies, la recherche a permis d’identifier des problèmes environnementaux, d’en caractériser les causes et d’identifier des solutions, comme le montrent les travaux menés sur l’altération de la couche d’ozone stratosphérique, ou encore les travaux d’évaluation des crises climatiques ou de la biodiversité par le GIEC et l’IPBES, auxquels contribuent activement nombre de chercheurs de l’Université Paris-Saclay. Des solutions existent qui doivent être déployées rapidement pour limiter la perte de biodiversité et les changements climatiques et réduire leurs impacts (solutions d’adaptation), mais de nombreuses autres nécessitent des efforts de recherche importants, qu’il s’agisse de solutions technologiques, réglementaires ou politiques. En parallèle, les nombreux changements sociétaux que la transition implique doivent être documentés, interrogés et analysés.
Les recherches menées dans les unités de recherche de l’Université Paris-Saclay contribuent pleinement à relever ces défis. L’université Paris-Saclay mène des recherches de pointe concernant :

Les changements environnementaux et les risques associés à ces changements pour nos sociétés humaines et pour le vivant

En particulier, changements climatiques, érosion de biodiversité, pollutions des eaux, des sols, de l’air, font l’objet de recherches intensives. Leur étude contribue à l’approche de santé intégrée qui s'intéresse à l’interdépendance entre santés humaine, animale et environnementale (approche one health). Ces travaux mobilisent une diversité de sciences de la matière et de la vie et également les sciences humaines et sociales, par exemple en interrogeant l'appropriation de ces changements dans différents groupes sociaux.

Les moyens de transformations pour la soutenabilité

L'université Paris-Saclay mobilise également ses équipes de recherche sur les moyens de produire alimentation, énergies et matériaux de manière durable, et sur la façon de repenser villes, territoires et infrastructures de transport dans le contexte des changements environnementaux. Sont ainsi au coeur des recherches menées à l’Université Paris-Saclay :

  •  les voies durables de production, stockage, conversion, distribution et utilisation de l'énergie, en intégrant les aspects économiques et sociétaux liés ;
  •  la conception d'aliments au sein de systèmes alimentaires durables et les interactions des aliments avec la santé des individus et des populations ;
  •  le développement de méthodes d’écoconception de nouveaux matériaux ;
  • la réduction de la consommation de ressources non renouvelables dans les systèmes informatiques et l’utilisation de l’informatique pour répondre aux enjeux de transition ;
  • l’utilisation de solutions fondées sur la nature dans l’adaptation au changement climatique et son atténuation

Le partage des ressources et l'équité

Cette transformation rapide de nos sociétés fait également l’objet de recherches. Ainsi, des recherches juridiques en écologie permettent notamment d’interroger l'articulation des questions d‘environnement, de liberté et de justice avec le développement de nouvelles technologies. L’ intégration du patrimoine dans la durabilité environnementale est également étudiée. Les enjeux d’inégalités de santé et l’évaluation de l’offre de soins primaires sont au cœur des travaux de différentes équipes de recherche en santé publique. L’économie et le management du développement durable sont également abordé·es par différentes unités de recherche en particulier les enjeux d’équité inter et intra-générationnelle dans le contexte des changements environnementaux. Les politiques environnementales, alimentaires et agricoles, les services écosystémiques, les évaluations environnementales, les approches participatives, ou encore l’acceptabilité des politiques sont également abordées dans des approches interdisciplinaires. Enfin, les sciences de l’éducation et notamment celles portant sur la médiation des savoirs sont essentielles dans la réussite de cette transition. Les recherches sur l’évolution des métiers de l'enseignement supérieur et de la recherche contribuent donc également à accompagner l’évolution des compétences dans ce contexte de rapide changement sociétal.

Ce tissu de recherche irrigue une partie de nos enseignements, mais devra le faire plus encore à l'avenir pour assurer que les étudiant·es de l’Université Paris-Saclay puissent pleinement jouer un rôle dans ces transitions.

Le partage des connaissances tout comme la coopération sont des conditions sine qua non des trajectoires de soutenabilité. Ils sont au cœur de la stratégie de science ouverte de l’Université Paris-Saclay et de sa stratégie de coopération avec les pays du sud.

Ces connaissances constituent une base pour l’accompagnement de l’action informée scientifiquement, depuis les arènes de négociations internationales jusqu’aux lieux de décision dans les territoires.

En parallèle, de cette nécessité de mettre à disposition de tous et toutes une analyse scientifique de qualité sur les politiques publiques liées à l'environnement est né l'Observatoire du Green Deal. Cette initiative portée par des enseignants-chercheurs, enseignantes-chercheuses et doctorant·es de l'Université Paris-Saclay, vise à mobiliser la communauté scientifique, dépassant même l'écosystème Paris-Saclay, pour analyser les actions publiques entreprises dans des domaines aussi variés que le climat, la biodiversité, l'énergie, les transports ou encore l'agriculture...