M2 Sciences de la Santé, de l'Environnement et des Territoires Soutenables

Candidater à la formation
  • Capacité d'accueil
    24
  • Langue(s) d'enseignement
    Français
  • Régime(s) d'inscription
    Formation initiale
    Formation continue
Présentation
Objectifs pédagogiques de la formation

Conçue pour former des professionnels capables de se repérer dans la complexité du domaine de la Santé environnementale, dans un sens le plus large, la spécialité SSEnTS comprend un programme fondé sur l'interdisciplinarité. Nous partons du principe que la santé, en tant qu'état de complet bien-être et non absence de maladie, est indissociable du développement durable. Ainsi, la santé représente un point d'entrée, une condition incontournable pour apprécier la soutenabilité des politiques, à tous les niveaux. La formation aux disciplines médicales (épidémiologie, toxicologie) et plus généralement des sciences du vivant (conséquences des agressions environnementales sur le vivant) est complétée par un programme renforcé en droit, en économie écologique et à leurs applications en rapport avec la relation entre environnement et santé. L'apprentissage des enjeux se fait en utilisant le territoire (dans le sens large) comme terrain d'élaboration, de mise en œuvre et d'évaluation des politiques et programmes. Pour ce faire, une formation complémentaire est apportée par des intervenants institutionnels (surveillance des milieux, surveillance de la santé), des collectivités ou des agences sanitaires. Enfin, la décision publique (contexte délibératif) est mise en perspective en situation d'incertitudes, de controverses et débats, afin de fournir une vision réaliste et complète du processus d'évaluation et de gestion des risques sanitaires dus aux déterminants environnementaux.

Lieu(x) d'enseignement
GUYANCOURT
Pré-requis, profil d’entrée permettant d'intégrer la formation
Comme pour tout parcours M2, nous exigeons le niveau Master 1 pour rejoindre SSEnTS. Le parcours étant interdisciplinaire, nous acceptons des étudiants de divers backgrounds (biologie, écologie, santé publique, géographie, sociologie, économie...). Par ailleurs, nous acceptons tous les ans des étudiants ayant compléter un parcours en architecture et/ou urbanisme, en cohérence avec l'insistance du programme sur les multiples liens entre aménagement urbain et la santé/bien-être.
Compétences
  • Se repérer dans des problématiques complexes, multi-enjeux et idéalement par la controverse.

  • Croiser les finalités (santé/bien-être, soutenabilité, résilience) afin de trouver les connexions.

  • Développer un esprit critique comme méthode d'investigation (problématisation des concepts pour éviter de les traiter comme des choses).

  • Aborder l'interdisciplinarité dans la pratiques, pour résoudre un problème (ex. réduire les inégalités sociales et territoriales de santé).

  • Connaitre le fonctionnement des collectivités publiques, terrain de recherche et d'applications).

  • L'évaluation de projets ou de politiques publiques, nécessitant de manier simultanément données et valeurs.

Profil de sortie des étudiants ayant suivi la formation

Le parcours s'écarte des considérations techniques ou de conceptions pré-établies, pour apprendre aux étudiants les rudiments de la problématisation, essentielle pour développer un esprit critique. En somme, les diplômés ne sont pas des vecteurs de solutions standardisées, ils apprennent à reconfigurer les différents problèmes, en tenant compte de l'ensemble des enjeux. Nos diplômés pourraient être des concepteurs et des animateurs de processus, dans le sens de la production de politiques publiques, avec la préoccupation santé comme focus.

Débouchés de la formation

Aborder la santé et le bien-être des populations au sein des environnements de vie est facilement compréhensible et constitue une bonne ouverture au développement durable. Si l'on attire encore encore quelques professionnels en poste, la majorité des étudiants relève de la FI. Rappelons que la santé/bien-être est un cadre de lecture, à la fois pour évaluer et pour proposer des actions et programmes. De ce fait nos étudiants reçoivent une formation aux différents types d'enquête, y compris ethnographiques. L'apprentissage de la transversalité (approche multi-enjeux) est au cœur de nos sujets et pratiques. Enfin, l'interdisciplinarité nous distingue des parcours en santé publique et, de ce fait, nos étudiants peuvent s'insérer dans les collectivités, institutions et organisations, œuvrant tant pour le bien-être des populations, en particulier dans le champ urbain, le développement territorial soutenable ou l'adaptation aux changements globaux, avec un accent sur les approches pro-actives (développement des capacités et du pouvoir d'agir des groupes sociaux, en accord avec les attendus de la Promotion de la santé) et non seulement défensives, en se limitant à la gestion des facteurs de risque.

Collaboration(s)
Laboratoire(s) partenaire(s) de la formation

Cultures, Environnement, l'Arctique et ses Représentations, Climats
Collège d'études interdisciplinaires.

Programme

Le premier semestre se concentre sur : 1) l'évaluation des risques, ce qui nécessite de passer par les facteurs incriminés (dangers), l'exposition à ceux-ci, puis au risque (une probabilité de survenue) ; 2) la gestion des risques (droit, économie, participation du public et cadres institutionnels).

Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Typologie des démarches participatives 3 6 9
Problématiques de santé publique locales 3 9 9
La prise en compte de la pollution par la science économique 3 6 12
La gestion du risque : politiques et évaluation 3 9 12
Droit de l'environnement en relation avec la santé 3 6 9
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Toxicologie générale et réglementaire 3 3 21
Santé environnementale : enjeux et approches 3 3 15
L'évaluation des risques et ses évolutions récentes 3 3 15
Introduction à l'épidémiologie 3 6 18

Dépassement de la notion de risques pour aborder des approches positives, sous l'angle de la Promotion de la santé, avec ses principes généraux et l'application au champ urbain (bien-être dans son cadre de vie), vue sous l'angle du décideur, mais aussi de la perspective des communautés concernées (approche plus sociologique).

Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Territoires et santé, des mécanismes aux politiques 3 6 12
Promotion de la santé et réduction des inégalités sociales de santé, approches et méthodes 3 6 12
Interactions et développement de communautés résilientes et en santé 3 6 12
Données, connaissances et cadres d'analyse, avec un accent sur les démarches évaluatives structurées ou normalisées, multicritères 3 6 12
Conduite de projet 3 3 3 20
Matières ECTS Cours TD TP Cours-TD Cours-TP TD-TP A distance Projet Tutorat
Stage professionnalisant et mémoire 18 3 80
Modalités de candidatures
Période(s) de candidatures
Du 02/04/2020 au 31/07/2020
Pièces justificatives obligatoires
  • Curriculum Vitae.

  • Lettre de motivation.

  • Tous les relevés de notes des années/semestres validés depuis le BAC à la date de la candidature.

Pièces justificatives complémentaires
  • Attestation de français (obligatoire pour les non francophones).

  • Curriculum UE (descriptifs des UE suivies) des deux dernières années.

  • Fiche de choix de M2 (obligatoire pour les candidats inscrits en M1 à l'Université Paris-Saclay) à télécharger sur https://www.universite-paris-saclay.fr/admission/etre-candidat-nos-formations-master.

  • Dossier VAPP (obligatoire pour toutes les personnes demandant une validation des acquis pour accéder à la formation).

Contact(s)
Responsable(s) de la formation
Yorghos REMVIKOS - yorghos.remvikos@uvsq.fr
Secrétariat pédagogique
Sylvie FAUVEAU - sylvie.fauveau@uvsq.fr