Neuf prix de l’Académie des sciences attribués à des chercheurs de l’Université Paris-Saclay

Recherche Article publié le 25 novembre 2020 , mis à jour le 27 novembre 2020

Neuf chercheurs de laboratoires liés à l’Université Paris-Saclay, sont lauréats de prix 2020 de l'Académie des sciences :

 

Philippe Bourges, chercheur au Laboratoire Léon Brillouin (LLB - Université Paris-Saclay, CEA, CNRS), est lauréat du Grand prix 2020 Science et Innovation du CEA pour ses travaux sur les matériaux quantiques (supraconducteurs à haute température critique notamment).

 

 

Guy David, chercheur au Laboratoire de mathématiques d’Orsay (LMO - Université Paris-Saclay, CNRS), est lauréat du prix Ampère de l’électricité de France 2020 pour ses travaux sur la théorie géométrique de la mesure, le calcul des variations et les équations aux dérivées partielles.

 

 

Claude Fermon, chercheur au Service de physique de l'état condensé (SPEC - Université Paris-Saclay, CEA, CNRS), est lauréat du Grand prix Émilia Valori 2020 pour l'ensemble de ses travaux sur les capteurs magnétiques et pour ses efforts pour les valoriser.

 

 

Basile Gallet, chercheur au Service de physique de l'état condensé (SPEC - Université Paris-Saclay, CEA, CNRS), est lauréat du prix Jacques Herbrand 2020 pour ses travaux expérimentaux sur la turbulence.

 

 

 

Ruxandra Gref, responsable de l’équipe NanoBio au sein de l’Institut des sciences moléculaires d'Orsay (ISMO – Université Paris-Saclay, CNRS), est lauréate du prix SEQENS 2020 de l’Académie des sciences pour ses travaux sur les nanomédicaments pour le traitement des infections et du cancer, comme des nanoparticules non reconnues par le système immunitaire et des hybrides organiques-inorganiques.

 

 

Maëlle Kapfer, actuellement post-doctorante dans le département de physique de l’université de Columbia à New York, est lauréate du prix Madeleine Lecocq 2020 pour ses travaux de thèse sur l'effet Hall quantique fractionnaire réalisés au sein du Service de physique de l'état condensé (SPEC - Université Paris-Saclay, CEA, CNRS).

 

 

Jean-Marie Mirebeau, chercheur au Centre Borelli (Université Paris-Saclay, CNRS, ENS Paris-Saclay), est lauréat du prix Blaise Pascal du GAMNI-SMAI 2020 pour ses travaux sur la conception et l'étude de schémas numériques pour la résolution des équations aux dérivées partielles fortement anisotropes, appliqués au contrôle et au transport optimaux, au traitement mathématique d'images, à la tomographie sismique et au calcul sur GPU.

 

 

Guillaume Montagnac, chercheur au sein de l'unité Dynamique des cellules tumorales (Université Paris-Saclay, Inserm, Institut Gustave Roussy), est lauréat du prix René Turpin de cancérologie - Fondation de l'Institut de France 2020 pour ses travaux sur la régulation de la migration des cellules cancéreuses par le microenvironnement tumoral.

 

 

Olivier Schiffmann, chercheur au Laboratoire de mathématiques d'Orsay (LMO - Université Paris-Saclay, CNRS), est lauréat du prix Gabrielle Sand 2020 pour ses travaux sur la théorie géométrique des représentations, la théorie des algèbres de Lie et des groupes quantiques de dimension infinie, la géométrie énumérative des espaces de modules de représentations de carquois ou de fibrés vectoriels sur les courbes, et la combinatoire algébrique.