i-Lab 2020 : plusieurs lauréats liés à l’Université Paris-Saclay

Innovation Article publié le 20 juillet 2020 , mis à jour le 23 juillet 2020

Huit projets lauréats de l’édition 2020 du concours national d’innovation i-Lab, dont un Grand Prix, sont issus des laboratoires de l’Université Paris-Saclay ou portés par ses anciens étudiants.

La 22e édition du concours i-Lab, qui valorise les résultats de la recherche française à travers la création d'entreprises de technologies innovantes, a récompensé 73 projets parmi les 424 candidatures finalisées. Ce concours, porté par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, en partenariat avec Bpifrance, apporte son soutien grâce à une aide financière importante et un accompagnement.

Les projets lauréats répondent à des enjeux d’avenir et à des problématiques d’intérêt sociétal majeur. Ils visent notamment à favoriser l’émergence d’une agriculture respectueuse de l’environnement de la santé, à réduire les émissions de CO2 des industries polluantes, à offrir des alternatives durables aux emballages plastiques, à accélérer vers le calcul quantique, à mieux contrôle les maladies émergentes ou encore à ouvrir la voie aux chirurgies de demain qui sont pas réalisables par une main humaine.

Parmi ces 73 lauréats, dix Grands Prix récompensent des projets exceptionnels qui s’inscrivent remarquablement dans l’un des dix défis sociétaux définis par l’agenda France Europe 2020 (gestion sobre des ressources et adaptation au changement climatique ; énergie propre, sûre et efficace ; stimulation du renouveau industriel ; santé et bien-être ; sécurité alimentaire et défi démographique ; transports et systèmes urbains durables ; société de l’information et de la communication ; sociétés innovantes, intégrantes et adaptatives ; ambition spatiale pour l’Europe ; liberté et sécurité de l’Europe, de ses citoyens et de ses résidents).

 

Les projets lauréats liés à l’Université Paris-Saclay sont :

 

Électronique, traitement du signal et instrumentation

- Projet InBolt, porté par Rudy Cohen, ancien étudiant de l’ENS Paris-Saclay. Il vise à améliorer la traçabilité et la fiabilité des processus manuels du monde industriel.

 

Matériaux, mécanique et procédés industriels

- Projet FinX, porté par Harold Guillemin, ancien étudiant de CentraleSupélec. Il développe le premier moteur électrique de bateau à nageoire.

 

Numérique, technologies logicielles et communication

- Projet I-Ris, porté par Sami Kraiem, de l'Institut VEDECOM dont l'UVSQ est membre fondateur. Il vise à connaître la mobilité des personnes pour optimiser les services de transport.

- Projet Mangrove, porté par Emeric Lemaire, ancien étudiant de l’ENS Paris-Saclay. Il déploie une plateforme décentralisée de valorisation des données de santé.

- Projet PROQURE, porté par Georges Reymond et issu du Laboratoire Charles Fabry (LCF - Université Paris-Saclay, Institut d'Optique Graduate School, CNRS). Il développe un processeur quantique à atomes de Rydberg passant à l’échelle. Grand Prix.

 

Pharmacie et biotechnologies

- Projet CERES BRAIN Therapeutics, porté Thomas JOUDINAUD. Spin-off du CEA, la société valorise quatre brevets issus du Service de pharmacologie et immunoanalyse (SPI - Université Paris-Saclay, INRAE, CEA) et du Service de chimie bio-organique et de marquage (SCBM - Université Paris-Saclay, CEA). Elle développe un médicament administré par voie nasale pour traiter un syndrome autistique génétique chez les enfants.

- Projet ELPIS, porté par Philippe Chambon. Le projet valorise une technologie brevetée et des travaux amorcés dans l'unité de recherche Handicap neuromusculaire : physiopathologie, biothérapie et pharmacologie appliquées (END-ICAP – Université Paris-Saclay, UVSQ, Inserm) et l’AP-HP. Il vise à développer des produits de thérapie génique pour le traitement des troubles mictionnels.

- Projet IMESCIA, porté par Tanguy Boissenot et issu de l’Institut Galien Paris-Saclay (IGPS - Université Paris-Saclay, CNRS). Il vise la mise au point de médicaments anticancéreux à haute activité administrés par la voie sous-cutanée.