Produire des données FAIR

Produire des données FAIR...

 

FAIR est une initiative lancée par l'organisation Force 11 rassemblant des communautés d'académiques, bibliothécaires, archivistes, éditeurs et bailleurs de fonds de la recherche.

L’objectif des principes FAIR est de favoriser la découverte, l’accès, l’interopérabilité et la réutilisation des données partagées. Chaque principe FAIR se décline en un ensemble de caractéristiques que doivent présenter les données et les métadonnées pour faciliter leur découverte et leur utilisation par les hommes mais aussi par les machines.

4 principes FAIR : Findable, Accessible, Interoperable, Reusable.

Les données ne peuvent pas toujours être OPEN, mais elles gagnent a minima à être FAIR.

Le principe Findable a pour objectif de faciliter la découverte des données par les humains et les systèmes informatiques et requiert une description et une indexation des données et des métadonnées (Tout ce qui sert à décrire et caractériser une donnée, comme son titre, le nom de ses auteurs, sa taille, son format ou la date de sa création).

  • F1 Les données et les métadonnées sont identifiées par un identifiant global unique et pérenne.
  • F2 Les métadonnées décrivant les données sont riches.
  • F3 Les données et les métadonnées sont enregistrées et indexées dans un dispositif permettant de les rechercher.
  • F4 Les métadonnées spécifient l’identifiant de la donnée.

 

Le principe Accessible encourage à stocker durablement les données et les métadonnées et à faciliter leur accès et/ou leur téléchargement, en spécifiant les conditions d’accès (accès ouvert ou restreint) et d’utilisation (licence).

  • A1 Les données et les métadonnées sont accessibles par leur identifiant via un protocole de communication standardisé.
    • A1.1 Le protocole utilisé est ouvert (accessible à tous gratuitement), libre (sans licence restrictive d’utilisation) et peut être implémenté de manière universelle.
    • A1.2 Le protocole utilisé permet l’accès par authentification et autorisation si besoin.
  • A2 Les métadonnées sont accessibles même quand les données ne le sont pas ou plus.
  •  

 

Le principe Interoperable peut se décomposer en : téléchargeable, utilisable, intelligible, et combinable avec d'autres données, par des humains et des machines. Pour garantir cela, les (méta)données doivent respecter un schéma standard, commun et partagé pour garantir une harmonie. Ce principe préconise d'utiliser des standards comme par exemple les normes ISO, des réglementations pour structurer des informations géographiques, la retranscription de dates... et éviter les confusions entre les systèmes et la mauvaise interprétation des informations.

  • I1 Les données et les métadonnées utilisent un langage formel, accessible, partagé et largement applicable pour la représentation des connaissances.
  • I2 Les données et les métadonnées utilisent des vocabulaires qui respectent les principes FAIR.
  • I3 Les données et les métadonnées incluent des liens vers d’autres (méta)données.

Ce principe Reusable met en avant les caractéristiques qui rendent les données réutilisables pour de futures recherches ou d’autres finalités (enseignement, innovation, reproduction/transparence de la science). Il vise en premier lieu à rendre tous les résultats vérifiables.

  • R1 Les données et les métadonnées ont des attributs multiples et pertinents.
  • R1.1 Les données et les métadonnées sont mises à disposition selon une licence explicite et accessible.
  • R1.2 Les données et les métadonnées sont associées à leur provenance.
  • R1.3 Les données et les métadonnées correspondent aux standards des communautés indiquées.