Aller au contenu principal

Parcours Entrepreneuriat Deeptech de l’Université Paris-Saclay

Docteur·e en Start-up

Etes-vous fait(e) pour la start-up ? 

Travailler dans une startup après l’obtention de son Doctorat est une voie de plus en plus recherchée par les doctorant·e·s. Plutôt que la voie académique, l’entreprise ou le conseil, avez-vous pensé à travailler dans une start-up ou même à inspirer ou créer une start-up à partir de vos travaux de thèse ?  Au-delà de vos résultats de thèse, vous-êtes vous posé la question de valoriser vos travaux en trouvant un débouché concret et utile sur un marché ? Savez-vous aussi que la start-up deeptech est un lieu où vos compétences de chercheur sont très appréciées et que vos choix et actions ont un impact immédiat sur l’entreprise ?

Ce module de 2 jours a pour objectif de vous faire découvrir les caractéristiques d’une start-up et de vous interroger sur le fait qu’une carrière en start-up est peut-être faite pour vous.

Vous n’avez pas besoin d’avoir l’esprit entrepreneur, il vous suffit d’être curieux ou curieuse et d'avoir le souhait d'appréhender et comprendre les enjeux d’une start-up, ce qui peut aussi être intéressant même lorsqu'on se destine à une carrière de chercheur ou chercheuse académique.

Message de la responsable des Doctorats de l’Université Paris-Saclay et du formateur

Toutes les disciplines sont concernées

Vous découvrirez particulièrement le cadre d’une start-up deeptech, c’est-à-dire basée sur une invention ou une technologie développée en laboratoire et, par conséquent, moins facilement copiable par la concurrence. Les Docteur·e·s en science y ont naturellement leur place mais les Docteur·e·s en gestion, en droit, en économie, et autres SHS, également pour compléter les talents nécessaires au développement de la start-up.

Messages de Docteur·e·s en start-up et de Docteur·e·s entrepreneurs

 

Pourquoi la deeptech présente un gros enjeu ?

Le gouvernement, par l’intermédiaire de BPI France et de son plan Génération Deeptech, et la commission européenne par l’intermédiaire de son European Institute of Innovation & Technology (EIT) sont convaincus que l’entrepreneuriat deeptech est une clé importante à la fois de la compétitivité Européenne, de la création d’emploi, et de la transition écologique et numérique.

Bruno Sportisse, PDG de l’INRIA, expliquait récemment que la culture entrepreneuriale est la meilleure méthode de gestion de projet pour développer des innovations d’un laboratoire vers des applications marché et qu’il est nécessaire de mieux articuler la recherche publique et privée avec la création de start-ups.

Message entrepreneurial du PDG de l’INRIA


Bruno Sportisse, PDG de l’INRIA à WIRE 2022

A l’issue de la formation les participants pourront :

  • Comprendre ce qu’est une start-up deeptech
  • Connaître le processus de création classique d’une telle start-up (étapes, pièges, bonnes pratiques)
  • Pouvoir prendre une décision de « Go / no go » concernant un projet d’une telle start-up
  • Être plus à même de collaborer avec une start-up Deeptech tout en étant membre d’un laboratoire académique
  • Se sentir plus à l’aise pour candidater à un emploi proposé par une telle startup, et mieux comprendre comment y travailler efficacement
  • Comprendre ce qu’est une entreprise en général : ses enjeux, ses objectifs, ses difficultés classiques
  • Percevoir les similitudes et les différences entre le métier de chercheur et celui d’entrepreneur
  • Comprendre comment il est possible de prendre plaisir à gérer la complexité d’un projet de création de manière analogue au plaisir qu’a un chercheur à se confronter à une situation de recherche ouverte et pointue
  • Connaitre les dimensions structurantes d’une entreprise deeptech, au-delà de l’aspect scientifique (dont le Product-Market Fit, les financements, la stratégie, les POC ou partenariats industriels)
  • Voir la logique du processus de création d’entreprise, avec la double validation nécessaire (techno-marché)
  • Connaître l’écosystème qui peut aider à ce processus de création (les acteurs de la maturation, les financeurs usuels, les SATT, les incubateurs, la BPI, les liens avec les laboratoires)
  • Ecouter le témoignage d’un ou plusieurs doctorants ayant créé leur start-up ou collaborant avec ou au sein d’une startup, et faire des liens avec les éléments plus théoriques vus dans la formation
  • Questionnements permanents du formateur pour co-construire les éléments clés avec le groupe de participants
  • Présentations magistrales sur certains points clés 
  • Utilisation de Paperboard ou Tableau blanc pour illustrer les points clés avec des graphiques marquants
  • Utilisation d’exemples de start-up que le formateur a pu accompagner dans leur création ou dans leur développement
  • Témoignage d’un ou plusieurs ex-doctorants ayant monté leur start-up, ou travaillant dans une start-up

Auto-Évaluation des connaissances et compétences acquises à chaud via un questionnaire en ligne, et à froid (+6 mois) via un entretien téléphonique.

Pour rappel

Durée : 2 jours
Format : présentiel
Personnes concernées : Doctorant·e·s de toute discipline

Prérequis :

  • Être en thèse et chercher à dépasser les idées reçues habituelles sur les start-ups
  • Il n’est pas nécessaire d’avoir un projet de start-up pour suivre cette formation
image-eric-langrognet_0

L’intervenant : Éric Langrognet

  • Ingénieur de l’Ecole Centrale Paris, Master Recherche en Biophysique Moléculaire (Paris Jussieu)
  • Multi-entrepreneur (4 entreprises créées)
  • Formateur en création d’entreprises à CentraleSupélec depuis 2002
  • Formateur en création d’entreprises Deeptech avec le CNRS depuis 2010
  • Coach certifié depuis 2005
  • Plus de 200 start-ups accompagnées depuis 20 ans

Le responsable pédagogique du parcours Entrepreneuriat Deeptech : Bernard Yannou

image-bernard
  • Professeur des Universités et Directeur du Laboratoire Génie Industriel à CentraleSupélec (CS)
  • Directeur-adjoint de la Recherche à CS, en charge de la Valorisation, de l’Innovation et de l’Entrepreneuriat
  • Responsable du cours Management de la R&D et de l’Innovation en 3A de CS
  • Directeur-délégué Développement économique et Entrepreneuriat de la GS Sciences de l'Ingénierie et des Systèmes de l'Université Paris-Saclay
  • Co-fondateur d’une start-up
  • A encadré 34 thèses dont 28 en contexte industriel

Les blocages, envies et autres idées reçues

 

Enquête PhD Talent / BPI France, 2022

Pour les mordus qui veulent continuer, vos Graduate Schools de rattachement seront invitées à proposer de poursuivre ce « Parcours Entrepreneuriat Deeptech » avec un Module Avancé : « Développe ton projet de valorisation Deeptech » de 3 jours où le doctorant·e aura l'opportunité de poser les bases d’un projet entrepreneurial dans sa discipline à partir de son travail de thèse ou d'un projet / idée de son laboratoire. Ce sera alors l’occasion d’établir un premier Diagnostic Valo et un Plan de Développement dans la position :

  • (a) Soit d’un inspirateur d’une création d’entreprise
  • b) Soit d’un créateur d’entreprise

Ne ratez pas cette opportunité de vous interroger sur l’intérêt d’un parcours qui peut vous sembler atypique aujourd'hui, mais qui est plébiscité par tous les doctorant·e·s qui ont été formés.