Pour l'AFLD - Secrétaire général du département des analyses / préfigurateur du laboratoire H/F

Article publié le 07 avril 2021 , mis à jour le 07 avril 2021
  • Type d'offre et durée du contrat
    Offres d’emploi

    Date de prise de fonction : mai 2021

     

     

  • Localisation
    Châtenay-Malabry

Description du poste

L’agence française de lutte contre le dopage est une autorité publique indépendante créée par la loi
n° 2006-405 du 5 avril 2006 relative à la lutte contre le dopage et à la protection de la santé des sportifs.
Au titre de ses missions, elle « réalise ou fait réaliser » des analyses de prélèvements issus des
contrôles antidopage qu’elle diligente.


A cette fin, elle dispose d’un département des analyses situé à Châtenay-Malabry, seul laboratoire
français accrédité par l’Agence mondiale antidopage (30 laboratoires accrédités dans le monde). Ce
laboratoire réalise également des prestations d’analyses pour d’autres organisations antidopage
(fédérations internationales ou organisations nationales étrangères) ou dans le cadre de réquisitions
judiciaires. Le laboratoire compte aujourd’hui 39 agents pour un budget d’environ 5 millions d’euros.
Les activités de l’AFLD et de son laboratoire sont encadrées par le Code mondial antidopage, dont une
nouvelle édition, édictée par l’Agence mondiale antidopage, est entrée en vigueur au 1er janvier 2021.
Ce code est complété par une nouvelle version du standard international pour les laboratoires qui
impose que soit assurée avant le 1er janvier 2022 l’indépendance organique des laboratoires par
rapport aux agences nationales antidopage et donc la séparation entre l’AFLD et son département des
analyses. Conformément au modèle majoritairement choisi à l’étranger, la solution privilégiée est un
rattachement du laboratoire français à l’université Paris-Saclay, dont les modalités sont actuellement
discutées entre cette dernière et le ministère chargé des sports.


Les collaborations de recherche entre l’AFLD et les laboratoires de l’UFR de Pharmacie de l’université
Paris-Saclay sont anciennes, et leur renforcement se ferait au bénéfice de la recherche comme à celui
de l’efficacité de la lutte antidopage, dans les disciplines pharmaceutiques et médicales, les sciences
du sport, les sciences humaines et sociales.
En outre, le laboratoire emménagera sur le campus d’Orsay de l’université Paris-Saclay en 2023, de
manière à être en mesure de répondre aux besoins des Jeux olympiques et paralympiques de Paris en
2024.

Cette intégration pourrait conduire à créer, au sein de l’université de Paris-Saclay (première université
française au classement internationale de Shanghai), une unité de service dotée d’une comptabilité
distincte.

Missions

1 – Positionnement du poste et relations fonctionnelles
Le secrétaire général du département des analyses est placé, lors de son recrutement, sous l’autorité
hiérarchique du secrétaire général adjoint de l’Agence, chargé des ressources. Il relève également de
l’autorité fonctionnelle du directeur du laboratoire auprès de qui il assure une fonction de conseil et
d’accompagnement sur les différents domaines qui relèvent de sa mission.
Il s’inscrit dans le pilotage du projet de l’équipe DGS de l’université Paris Saclay et travaille en lien étroit
avec l’ensemble des directions métier de l’université.
Ce poste requiert également des relations suivies avec la direction des sports du Ministère en charge
des sports, qui pilote l’ensemble des opérations de transposition du code mondial antidopage en droit
national.

2 – Activités principales du poste
Le secrétaire général du département des analyses a pour mission de finaliser l’organisation statutaire,
administrative, RH et financière du « laboratoire antidopage de l’université Paris-Saclay ».
A ce titre, il est chargé de :
Vérifier la sécurité juridique et la soutenabilité de l’ensemble des modalités de transfert,
Préparer le statut du laboratoire, qui sera un service à comptabilité distincte,
Préparer le budget prévisionnel pluriannuel du laboratoire et notamment le premier
budget dans la nouvelle entité,
Rédiger et suivre le plan d’action préparatoire au transfert ; ce plan d’action comprendra
l’ensemble des aspects administratifs, financiers, RH, patrimoniaux, informatique, et
autres volets de fonctionnement, nécessités par le transfert,
Contribuer à établir le plan d’accompagnement et d’évolution des agents en poste au sein
du laboratoire de l’AFLD dans ce changement de structure et d’implantation
géographique,
Sur la base d’un état des lieux et d’une prospective des besoins de fonctionnement,
préfigurer l’équipe administrative du laboratoire et les modalités de fonctionnement avec
les directions de l’université Paris-Saclay (UFR Pharmacie et directions centrales)
Concevoir les processus indispensables pour assurer la continuité du service rendu par le
laboratoire à partir du 1er janvier 2022 : circuits de la dépense et de la recette, processus
commerciaux (réponses aux appels d’offres de l’AFLD et des autres clients, édition des
devis, contrôle des délais de réalisation des analyses, etc.),
Préparer les réunions relatives au projet de transfert et en rendre compte.

3 – Profil du titulaire
Titulaire d’un diplôme BAC+ 5 ou équivalent, le ou la candidat (e) possède une expérience
professionnelle significative au sein d’une administration publique (Etat, collectivités territoriales,
établissements publics, AAI/API).

Compétences

Connaissance, savoir :
Le ou la candidat (e) dispose :
D’une connaissance de la réglementation juridique, administrative et financière relative aux
établissements publics,
D’une connaissance générale des grands principes du droit public,
D’une connaissance générale de la gestion des ressources humaines,
D’une connaissance approfondie des techniques de conduite de projet,
D’une connaissance des réglementations comptable et fiscale applicables aux établissements
publics,
D’un intérêt pour le domaine sportif,
D’un niveau B2 en anglais.
La connaissance de l’environnement et/ou du droit des établissements publics à caractère scientifique,
culturel et professionnel serait un plus, de même que la connaissance de la réglementation
antidopage.

Savoir-faire :
Le ou la candidat (e) doit savoir :
Respecter des délais (dimension essentielle du poste, compte tenu du calendrier de
transfert),
Conduire un entretien,
Etre force d’initiative et de proposition, en capacité de programmer et mener à bien des
projets,
Planifier les actions, estimer les besoins en moyens humains et financiers,
Conduire des négociations dans un cadre prédéfini,
Analyser des documents, rédiger de manière claire et synthétique (aptitudes
rédactionnelles),
Préparer et animer une réunion et en rendre compte,
Etre autonome et savoir rendre compte.


Savoir-être :
Le ou la candidat(e) possède :
Une aisance relationnelle,
Le sens de l’organisation,
Une capacité d’adaptation,
Une aptitude à l’écoute et au dialogue.

Conditions :

Les missions s’exercent au siège de l’AFLD, sur le site du département des analyses à Chatenay-Malabry
ainsi que sur les sites de l’université de Paris-Saclay, avec possibilité de télétravail selon les règles en
vigueur à l’Agence.
Le poste est à pourvoir par un fonctionnaire de catégorie A, sur la base d’un détachement, ou par un
contractuel sur la base d’un contrat à durée déterminée de droit public.

Modalités pour postuler

Merci de soumettre votre candidature (CV + lettre de motivation) avant le 23 avril 2021 :
au Secrétaire général
Monsieur Jérémy ROUBIN
Agence française de lutte contre le dopage
8 rue Auber 75009 PARIS
ou par courriel aux adresses: recrutement@afld.fr et olivier.chourrot@universite-paris-saclay.fr