Objectif : Découvrir les thèmes et recherches phares, ainsi que les dernières découvertes et innovations en chimie, en lien avec la santé et l’environnement, réalisées dans quelques-uns des 275 laboratoires de l’Université Paris-Saclay.

Lieu : Institut des sciences moléculaires d'Orsay (ISMO), Campus d’Orsay.

Date : mercredi 9 octobre 2019.

Départ/Retour : 8h30/16h30 en mini-bus depuis/vers Porte d’Orléans

 

 

UNE MATINEE DE RENCONTRES

1 diapo, 1 objet, 1 scientifique / 15 minutes d’échanges par sujet

 

9h30-10h30 : Chimie, médecine, santé et vivant :

Nanoparticules spécifiques pour le traitement du cancer et leur apport dans l’amélioration des traitements par rayonnement (radiothérapie)

Sandrine Lacombe, Institut des sciences moléculaires d'Orsay,

Nanomédicaments ciblés dans le cancer et les maladies inflammatoires

Elias Fattal, Institut Galien Paris-Sud.

Défis autour des antibiotiques

Erwan Poupon, BioCIS (Equipe Pharmacognosie - Chimie des Substances Naturelles).

Cannabis thérapeutique

Alexandre Maciuk, Laboratoire Biomolécules : Conception, Isolement et Synthèse, BioCIS (Equipe Pharmacognosie - Chimie des Substances Naturelles).

 

10h30-10h45 Pause

 

10h45 -11h30 Chimie, médecine, santé et vivant

Produits de santé à base de plantes et médecine traditionnelle

Pierre Champy, BioCIS (Equipe Pharmacognosie - Chimie des Substances Naturelles).

De la photoprotection des plantes au développement embryonnaire : les caroténoïdes, boites à outils de la biologie

Bruno Robert, Institut de biologie intégrative de la cellule, I2BC.

Complexes de molybdène pour l'apiculture : quand la chimie participe à la sauvegarde des abeilles

Ces composés inorganiques à base de molybdène ont des applications très intéressantes en apiculture. Donnés aux colonies d'abeilles, ils renforcent leur immunité, diminuent leur mortalité et augmentent jusqu'à +50 % la production de miel. Les produits sont actuellement développés en partenariats avec des apiculteurs professionnels pour une mise sur le marché en 2020 ou 2021.

Sébastien Floquet, Institut Lavoisier de Versailles.

 

11h30 -12h30 Chimie, énergie et environnement (Chimie verte)

Les batteries Li-ion traditionnelles, batteries tout solide, batteries au sodium

Sylvain FRANGER, Institut de chimie moléculaire et des matériaux d'Orsay, ICMMO (équipe Recherche et innovation en électrochimie pour l'énergie).

Les applications des nanostructures carbonées dans les énergies renouvelables

Martine Mayne-Lhermite, Laboratoire édifices nanométriques, LEDNA, CEA.

Valorisation du CO: recycler le CO2 plus efficacement et proprement

Ally Aukauloo Institut de chimie moléculaire et des matériaux d'Orsay, ICMMO.

Le recyclage du CO2 et de la lignine : la valorisation de la lignine issue de déchets de la biomasse

Thibault Cantat, Laboratoire de chimie moléculaire et catalyse pour l'énergie, LCMCE, CEA.

 

Pendant le déjeuner (1h30)  :

Chimie et cuisine

avec Raphaël Haumont, CFIC Orsay

 

VISITES DE L'APRES-MIDI

Visite du synchrotron SOLEIL : 14h-15h30

Deux lignes de lumière santé et environnement

La chimie consiste habituellement à modifier une voire plusieurs liaisons chimiques de façon plus ou moins contrôlée. Que se passe-t-il lorsque l'on injecte dans un volume atomique, en quelques femtosecondes, l’énergie de plusieurs dizaines de liaisons ? C’est ce type de conditions extrêmes que reproduisent les synchrotrons et l’irradiation avec des photons de haute énergie. Il s’agit de comprendre les mécanismes moléculaires à l’origine de l’efficacité des radiothérapies innovantes, hadron thérapie et thérapies auger, caractérisées par de très fort dépôt d’énergie dans les tissus malades. L’approche originale, qui regroupe des spécialistes de champs scientifiques différents, combine des méthodes de quantification de pointe pour la détection d'espèces chimiques transitoires, la spectroscopie des particules émises dans les liquides, et des simulations de dynamique moléculaire quantique.

Christophe Nicolas, scientifique de ligne de lumière au Synchrotron SOLEIL.