Publiée le 18 novembre 2019
Postuler jusqu'au : 31 décembre 2019

Pluridisciplinaire et à forte dominante scientifique et de santé, l'Université Paris-Sud est l'une des plus prestigieuses universités françaises, classée parmi les premières au niveau mondial. Elle rassemble 78 laboratoires reconnus internationalement, accueille 30 200 étudiants dont 2 400 doctorants et 4 800 étudiants étrangers, compte 4 300 enseignants-chercheurs et chercheurs, et 3 100 personnels ingénieurs, techniques et administratifs. Elle dispose d'un patrimoine environnemental précieux intégré dans un cadre exceptionnel, notamment sur son campus d'Orsay. L’Université Paris-Sud est membre fondateur de la ComUE Université Paris-Saclay.

Site : www.u-psud.fr

Fonctions : Ingénieur en biologie et physiologie moléculaires des plantes

Métier ou emploi type* : A2A43

* REME, REFERENS, BIBLIOPHILE

 

Fiche descriptive du poste

Catégorie : A

Corps : IE

BAP : A

 

 

Contacts :

Merci de faire parvenir CV et lettre de motivation à Graham NOCTOR par Courriel :

graham.noctor@u-psud.fr

Date limite de candidature : 31-12-2019

Date de prise de fonction : 01-01-2020

 

 

Administrative : Université Paris-Sud

Géographique : Institut des Sciences des plantes Paris Saclay (IPS2), Bâtiment 630

Connaissance, savoir :

Bonnes connaissances en génétique, génomique, physiologie et métabolisme végétal, biochimie.

Bon niveau en anglais (écrit et parlé).

 

Savoir-faire :

Génomique, génétique, bioinformatique (analyses de séquences, de données à grande échelle de type omics, criblage de mutants), biologie moléculaire (clonage, transformation des plantes, génotypage, analyses de niveaux d’expression), biochimie (purification de protéines, mesure d’activités enzymatiques, dosages de métabolites).

Capacité de traiter les résultats expérimentaux, d’en rendre compte au supérieur hiérarchique, et de contribuer à leur interprétation et à leur valorisation (publications, posters, exposés oraux).

 

Savoir-être :

Capacité de développer et conduire un volet de recherche avec une certaine autonomie.

Capacité de travailler au sein d’une équipe sur des projets impliquant plusieurs personnes.

Capacité à encadrer des étudiants de premier cycle à l’expérimental.

 

Mission du service / positionnement hiérarchique :

Assurer la continuité des travaux de recherche menés au sein de l’équipe « Climate Change & Redox Signaling » (CCARS), responsable Pr. G Noctor (Highly cited researcher, 2014-présent ; membre nommé de l’IUF, 2019-2024).

L’agent travaillera en soutien des recherches pilotées par trois enseignants-chercheurs de l’Université Paris-Sud et un chercheur CNRS (4 HDR), notamment en réalisant des analyses de biologie moléculaire, de biochimie et de physiologie végétale.

L’équipe étudie les mécanismes impliqués dans les réponses des plantes aux contraintes environnementales susceptibles d’altérer leur qualité et/ou rendement, dans le contexte des changements climatiques (sécheresse, température augmentées, etc) liés à l’augmentation de la teneur en CO2 atmosphérique (exemples de projets en cours : ANR HIPATH coordonnée par G Noctor, projet prématuration IDEX Echaublé coordonnée par E Issakidis-Bourguet...).

L’agent aura pour mission d’exploiter les outils et connaissances déjà obtenus dans le domaine ainsi que de continuer à valoriser les avancées scientifiques de cette équipe performante en assurant des liens avec des plateformes technonologiques de l’IPS2 (transcriptomique, bioinformatique, biologie cellulaire, métabolomique).

Le responsable hiérarchique direct sera le chef d’équipe (G Noctor).

 

Activités principales de l’agent :

(1) Implication directe dans les activités expérimentales de l’équipe (60%).

L’agent sera amené à réaliser des analyses de type génétique (crible génétique et génétique inverse et à caractériser des mutants aux niveaux moléculaires et biochimiques. L’activité de recherche de l’agent comportera également la production de plantes transformées et leur caractérisation par des analyses physiologiques, biochimiques et moléculaires. L’agent sera également amené à traiter des données à grandes échelles générées par les approches omics développées sur des plateformes (transcriptomiques, métabolomiques, etc). Des analyses d’imagerie et de biologie cellulaire (localisation de protéines, utilisation de senseurs redox cellulaires) sont également envisagées de même que des analyses des modifications post-traductionelles de type redox in planta et in vitro (sur protéines purifiées aux niveaux enzymatique et structural).

 

(2) Encadrement de stagiaires (10%)

Formation et co-encadrement (avec les chercheurs de l’équipe) de personnel non permanent. L’agent apportera ses compétences à l’encadrement à la paillasse d’étudiants  niveaux Master, Licence DEUST et BTS.

 

(3) Aide aux tâches collectives au sein de l’équipe (15%)

Gestion des matériels techniques et biologiques.

 

(4) Participation à la vie collective de l’institut (15%)

 

 

Conditions particulières d’exercice (Logement, Horaires spécifiques, NBI, PFI, etc…) : /

Encadrement : NON                                  

Conduite de projet : OUI