Initiative doctorale interdisciplinaire (IDI)

La mission spatiale Cassini-Huygens autour de Saturne a révélé une photochimie intense et insoupçonnée dans la plus haute couche atmosphérique du satellite Titan. La réactivité issue de la photolyse de l’azote moléculaire (N2) et du méthane (CH4) y est responsable de la formation d’aérosols organiques solides de masse supérieure à 1000 uma au fort intérêt exobiologique. Le phénomène en cause est la contribution encore prégnante des photons solaires VUV de longueur d’onde inférieure à 100 nm, seuls capables de photolyser, voire d’ioniser N2. Malheureusement, les performances des instruments de Cassini ne permettent pas de résoudre la composition chimique de la haute atmosphère, devenue un des enjeux majeurs actuels de l’exobiologie. Le but de cette thèse est de lever les verrous limitant aujourd’hui les expériences de simulation en laboratoire de cette photochimie atmosphérique VUV en développant des fenêtres ultra minces transparentes au domaine du VUV.

PhD student : TIGRINE Sarah

 

Ecole doctorale de rattachement du doctorant :

ED STV (539)

Strategic axis connecting the subject :

Axis "Science and Innovation".


Contact

Mme CARRASCO Nathalie
M. NAHON Laurent