Mieux comprendre les plantes pour répondre aux défis de demain.

Dans le contexte actuel de croissance démographique, d’urbanisation, de changements climatiques et de limitation des ressources naturelles, la sécurité alimentaire mondiale et la protection de l’environnement sont plus que jamais des défis stratégiques pour la planète. De ce fait, il y a un besoin international urgent et toujours croissant de développer une « intensification durable » de l’agriculture limitant l’impact sur l’environnement (en utilisant moins d’intrants tels qu’engrais et pesticides) mais fournissant une production suffisante, stable et adaptée aux différentes utilisations pour l’alimentation humaine et animale, la santé, l’environnement ou l’industrie. Les recherches menées par le Laboratoire d’Excellence Sciences des Plantes de Saclay (LabEx SPS) ont pour but de développer des outils efficaces et suffisamment de connaissances pour tendre vers cet objectif.

Pour cela, ont été identifié trois défis scientifiques stratégiques et complémentaires:

  • le développement d’une biologie plus prédictive ;
  • la compréhension des mécanismes qui contrôlent le développement et la physiologie des plantes ;
  • le développement d'outils pour la recherche, l'innovation et la valorisation.

 

L'excellence académique pour relever ces nouveaux défis

Pour relever ces défis, la stratégie du LabEx SPS est de soutenir l'excellence académique, ainsi que de diffuser et valoriser les résultats pour produire les innovations nécessaires.

Les activités de recherche portent sur la compréhension des mécanismes génétiques, moléculaires et cellulaires qui contrôlent le développement et la physiologie des plantes, mais également leurs interactions avec l’environnement biotique et abiotique.

Ces études s’étendent du gène à la plante entière et utilisent les concepts et les outils de domaines aussi divers que la biochimie, la biophysique, l’imagerie, la biologie moléculaire, la génétique, la génomique, la biologie cellulaire, la modélisation et la bioinformatique.

Les équipes du LabEx SPS représentent près de 700 personnes dont environ 400 chercheurs et enseignants-chercheurs permanents et 150 doctorants et post-doctorants. Elles accueillent plusieurs leaders de renommée internationale ainsi que de jeunes chercheurs brillants et bénéficient d’infrastructures à la pointe de la technologie.

 

La recherche : des projets d’envergure et des actions transversales

La stratégie définie pour la recherche est mise en œuvre à travers différents types d'initiatives et actions transversales. Il s'agit notamment de soutenir des projets collaboratifs d’envergure.

Des appels à projets sont également lancés annuellement pour soutenir la valorisation des résultats ou l'émergence de nouveaux sujets dans quatre domaines thématiques prioritaires :

  • L'intensification durable de la productivité végétale dans un environnement fluctuant.
  • Les plantes comme « usines » pour la chimie verte et l'amélioration de leur qualité pour l'alimentation humaine et animale, la santé et l'environnement.
  • La compréhension des mécanismes biologiques fondamentaux.
  • Le développement de nouvelles ressources et des biotechnologies pour la recherche, l'innovation et le transfert de technologie.

 

Une forte implication dans la formation en biologie végétale et une place de leader dans la recherche

Des bourses pour des doctorants et des post-doctorants sont associées aux différents programmes du LabEx.

De plus, les membres du LabEx effectuent environ 7 500 heures d'enseignement et de formation par an. Ils participent notamment au M2 Sciences du végétal, un M2 cohabilité par de nombreux établissements d’enseignement supérieur et le seul entièrement dédié à la biologie végétale à l’échelle de Paris-Saclay.

Le LabEx a également investi dans l’équipement des salles de travaux pratiques pour offrir aux étudiants des conditions de travail dignes d’un laboratoire de pointe.

SPS a pour ambition de devenir le plus grand consortium de recherche, d'enseignement et de formation axé sur la biologie végétale en France et pourrait se classer parmi les cinq meilleurs au niveau mondial. Le projet bénéficie d’un soutien fort des institutions concernées (AgroParisTech, CNRS, INRA et Universités de Paris-Sud, d’Evry et Paris-Diderot), ainsi que de la FCS Campus Paris-Saclay qui porte le projet.

 

Le LabEx SPS, un environnement structurant pour la communauté de biologie végétale de Paris-Saclay

L’Institut des Sciences des Plantes de Paris-Saclay (IPS2) a été mis en place en janvier 2015.

Il est la résultante d’une importante restructuration et unification de 3 des 4 instituts impliqués initialement dans le LabEx SPS et s’appuie sur 5 institutions : les universités Paris-Sud, Evry et Paris-Diderot, le CNRS et l’INRA. Il est fortement soutenu par la Fondation de Coopération Scientifique (FCS).

L’objectif de l’IPS2, reflet de celui du LabEx SPS, est d’assurer la qualité et la pérennité des activités de recherche et d’enseignement dans le domaine des sciences du végétal sur le campus de Paris-Saclay, afin de maintenir un haut niveau au rang national et sur le plan international.

Les recherches menées à l’IPS2 se concentreront sur l’analyse de la croissance et du développement de plantes modèles et sur le transfert du fruit de ces recherches vers les espèces cultivées et l’agriculture au travers d’innovations.

Le LabEx SPS est donc à présent constitué de :

 

Laboratoire d'excellence (labex)

Contact

Mme Sellier Marie-Jeanne
Manager du LabEx Sciences des Plantes de Saclay (SPS)