Patrima est un projet patrimonial fédératif sur l'Île-de-France. Conduit par les universités de Cergy-Pontoise et de Versailles Saint-Quentin, il réunit de nombreux laboratoires qui impliquent les métiers et les techniques de l'analyse, de la conservation et de la restauration des oeuvres d'art.

Laboratoire d'excellence (labex)

Par son caractère intégratif et par la qualité de la réflexion épistémologique sous-jacente le projet va permettre de faire passer un cap à l'ensemble des sciences du patrimoine.

Compte tenu de la participation d'institutions comme le Domaine de Versailles ou le Musée Branly, les effets du projet dans le domaine de l'analyse, de la conservation et de la restauration des items patrimoniaux devraient être très visibles dans des lieux très largement fréquentés.

L'articulation avec l'infrastructure de recherche européenne CHARISMA pour l'analyse patrimoniale, les accords déjà conclus et effectifs avec des institutions comme la "National Gallery" à Washington, enfin la qualité indiscutable des équipes participantes, devraient assurer le maintien dans le domaine d'une reconnaissance internationale voisine du leadership en Europe. 

Le projet, impliquant de façon intense les métiers et les techniques de l'analyse, de la conservation et de la restauration des oeuvres d'art, est très proche des milieux professionnels et permet de placer les étudiants au carrefour de ces disciplines.

La dimension de valorisation est présente en rapport avec l'importance du tourisme culturel dans les institutions concernées, mais aussi du fait de l'attention portée aux métiers de la conservation et de la restauration.