Les grandes thématiques qui sont au cœur de la conception des grands systèmes d'information et de communication de demain.

Le laboratoire d'excellence DigiCosme : un projet de recherche et de formation  pour que la révolution numérique bénéficie à tous.

Le projet DigiCosme inscrit les sciences de l'information et de la communication au cœur de l'Université Paris-Saclay. DigiCosme regroupe 300 chercheurs et  autant de doctorants, répartis sur les sites des 11 établissements membres du labex : CEA, CNRS, Ecole polytechnique, Supélec, Inria, Université Paris-Sud, Ecole Centrale Paris, ENS Cachan, ENSTA ParisTech, Institut Mines-Télécom, Université de Versailles St-Quentin.

Les nouveaux enjeux du monde numérique : données, programmes et architectures distribuées

Le labex DigiCosme part du constat que, aussi bien dans le monde de l’entreprise que dans la vie quotidienne, le phénomène de la dématérialisation s’est banalisé. Le numérique se substitue aux dispositifs physiques et aujourd’hui les documents, transactions, transports, expériences scientifiques reposent largement sur l'informatique.

La révolution numérique, l'accès aux données massives et leur analyse, le « Big Data », ouvrent des perspectives sans précédent en termes de diffusion et de production des connaissances, mais aussi en termes de gestion optimale des ressources. Les données numériques se transforment et se transmettent pour un coût dérisoire. Elles sont accessibles pratiquement partout, et quasiment par tous, via des dispositifs matériels légers (smartphones, tablettes par exemple).

Ainsi les recherches au sein du labex s’inscrivent face aux trois défis de la révolution numérique :

  • La dépendance généralisée au bon fonctionnement des logiciels et systèmes d’information. Elle rend critiques les conséquences des pannes ou des attaques informatiques (paralysie des services, fraude à grande échelle, etc).
  • Le défi des Big Data. Les masses d'informations ne sont pas directement  utiles, il faut les transformer en connaissances utilisables, en tenant compte du contexte et de l’objectif métier (améliorer l’analyse prédictive des besoins, lutter contre les fraudes, par exemple).
  • L'organisation en réseaux. La taille des problèmes considérés ne s'accommode plus d'une approche centralisée. Le passage à l'échelle du numérique repose sur une architecture distribuée et une conception en réseaux des algorithmes et des données.

DigiCosme servira de support à un projet ambitieux de formation dans le domaine STIC, de la licence au doctorat, avec pour objectif de rattraper le retard des STIC dans les formations initiales communes, par rapport à leur importance dans la vie privée et professionnelle. Il mettra l'accent sur une formation cohérente des étudiants aux problématiques de recherche et d'innovation.

 

L'interdisciplinarité et la diversité des partenaires

Dans ce contexte, DigiCosme se propose d’aborder des questions fondamentales de modèles et d’algorithmes mais aussi de travailler sur des applications qui seront largement interdisciplinaires. Ce laboratoire d'excellence profite de la diversité des partenariats et de l'interaction avec le pôle de compétitivité Systematic. Il renforcera les liens entre le domaine des STIC et les autres disciplines comme :

  • les mathématiques  (problèmes d'optimisation) ;
  • la physique (physique statistique, e-science, architectures bio-inspirées pour les nano- technologies) ;
  • la biologie (fouille de données) ;
  • les sciences humaines et sociales (comprendre les enjeux de la société de l'information).
Laboratoire d'excellence (labex)

Contact

M. Duhamel Pierre
Responsable scientifique et technique