LIDEX

Comprendre et anticiper les conséquences du numérique dans nos vies quotidiennes

Repenser une société de l’information… résolument humaine

Co-innover entre professionnels et société civile

L’Institut de la Société Numérique (ISN) aborde les défis technologiques, juridiques, sociétaux et économiques liés à l’émergence de la société de l’information. Aux acteurs des sciences du numérique, l’Institut associe étroitement des chercheurs des sciences humaines et sociales : juristes, spécialistes du droit, économistes, sociologues…, des autorités de régulation et comités d’éthique ainsi que des experts du monde associatif, dans des actions collaboratives. Plus de 100 chercheurs vont travailler en collaboration dans les locaux du réseau dans le domaine des STIC, Digiteo, créé en 2006.

Favoriser la maturation et l’appropriation des technologies émergentes

Le numérique suscite des espoirs mais aussi beaucoup de craintes de nature très différentes. Il est présent désormais des medias à la biodiversité en passant par la sécurité, la santé… et nous évoluons dans une société numérique non sans évoquer parfois en filigrane une sorte de course à la consommation d’innovations.

L’ISN se lance plusieurs défis au croisement des sciences et de la société :

  • comment maitriser notre identité numérique et l’utilisation des données personnelles ?
  • quels modèles comportementaux et économiques pour la e-éducation (MOOC, e-learning) ?
  • quels changements des processus judiciaires, juridiques et éthiques suite à l’arrivée des technologies numériques ?

Les atouts ISN

Les recherches sur le numérique sont trop souvent cloisonnées. En proposant d’analyser l’impact des technologies numériques dans toutes ses dimensions (économique, psychologique, juridique, sociologique, …) et de mettre les usages (e-santé, e-éducation, e-justice, …) et les utilisateurs au cœur des recherches, les programmes de recherche définis par l’ISN portent sur les thématiques les plus en pointe actuellement et mobilisent un large éventail de méthodes (modélisation théorique, simulation, expériences, enquêtes,…).

L’institut s’appuie sur un écosystème fertile composé de nombreux établissements – formation (Télécom ParisTech, Université Paris-Sud, Ecole Polytechnique), recherche (Inria, CEA) – mais aussi sur les entreprises (EDF, Orange) et sur les autres projets portés par l’Université Paris- Saclay : Ecodec (économie), DigiCosme (STIC) pour développer une recherche pluridisciplinaire.

Mémento

Le cloud computing ou cloud («nuage» en français) désigne un ensemble de processus qui consiste à utiliser la puissance de calcul et/ou de stockage de serveurs informatiques distants à travers un réseau, généralement Internet. Il s’agit donc d’une dématérialisation de l’infrastructure informatique. Le cloud computing est un basculement de tendance : au lieu d’obtenir de la puissance de calcul par acquisition de matériel et de logiciel, le consommateur se sert de puissance mise à disposition par un fournisseur via Internet. Malheureusement, l’utilisation des réseaux publics, dans le cas du cloud public, entraîne des risques liés à la sécurité du cloud : risques supplémentaires de cyberattaques, violation de confidentialité. C’est tout l’enjeu des data science que la France a anticipé depuis la fin des années 70 et sur lequel nous avons une longueur d’avance avec, par exemple le renforcement des objectifs et pouvoirs de la CNIL en 1995. 

 

 


Contact

Mme Boujemaa Nozha
Directrice