L'équipe « Recherches cliniques et en santé publique sur les handicaps psychiques, cognitifs et moteurs » est une unité de recherche consacrée au développement de l’approche scientifique des questions de santé appliquée au handicap dans plusieurs domaines cliniques : les troubles mentaux sévères (schizophrénie, troubles bipolaires, troubles du spectre de l'autisme), les traumatismes crâniens, les accidents vasculaires cérébraux et les pathologies médullaires et neuro-musculaires.

L’équipe « Recherches cliniques et en santé publique sur les handicaps psychiques, cognitifs et moteurs » associe de chercheurs en psychiatrie, en médecine physique et de réadaptation et en santé publique qui partagent un modèle médical du handicap conçue comme une maladie chronique qui résulte de l'interaction, le long d'une trajectoire longitudinale, entre déterminants physiopathologiques, sociaux et environnementaux. L’objectif de l’équipe est de promouvoir les études pluridisciplinaires pour accroître les connaissances sur les déterminants de handicap et d’apporter des données de preuves pour orienter les décisions de santé et le choix des stratégies thérapeutiques en situation réelle (écologique) pour les personnes en situation de handicap en vue d’améliorer leur santé, leurs capacités et leur intégration communautaire.

Le projet de l'unité s’articule autour de quatre grands axes :

  • Innovations diagnostiques (par exemple : développement d’outils de mesure du handicap, d’instruments de mesure des conséquences fonctionnelles des maladies, d’outils prédictifs du devenir ou d’aide à la décision des mesures de compensation),
  • Innovations thérapeutiques (en particulier dans le domaine de la rééducation et de la remédiation cognitive, le développement et l’évaluation de soins innovants),
  • Etude des parcours de santé des populations d’intérêt (mise en place de cohortes cliniques pour étudier les déterminants des handicaps et travail sur les bases de données existantes),
  • Evaluation des interventions et des dispositifs de santé des populations d’intérêt (mesures d’impact et indicateurs d’efficience).

Le modèle commun de handicap partagé par les membres de l'unité permet une mutualisation des méthodes qui ont été développées dans les domaines de l'évaluation et de la réhabilitation/remédiation pour des populations cliniques spécifiques (par exemple, l’évaluation des déficits en cognition sociale des patients schizophrènes, l’évaluation des déficits neuro-cognitifs des patients traumatisés crâniens).

Les recherches sur les résultats de santé imposent un accès aux populations concernées en situation naturelle. Les membres de l'équipe sont tous affiliés à des centres cliniques spécialisés (ex: Réseau des Centres Experts de FondaMental, Réseau National des Centres Ressources Autisme, Pôle de psychiatrie du Centre Hospitalier de Versailles, Service de réadaptation neurologique et Unité de Santé Publique de l’hôpital Raymond Poincaré de Garches) et ont développé de longue date des réseaux  collaboratifs entre les organisations sanitaires et médico-sociales : pour le handicap psychique, plus de 350 établissements d’hébergement et de réinsertion dans le cadre du GCS-Réseau de Promotion de la Santé Mentale dans les Yvelines Sud ; pour le handicap cognitif plusieurs structures pour patients cérébrolésés (l’UEROS-UGECAM et SAMSAH 92, ADEP-CICL, COS, CRFTC) directement coordonnées ou administrées par des membres de l’équipe. Des recherches actions ont déjà été conduites, comme par exemple sur la question de l’évaluation des handicaps psychique et cognitif, impliquant des MDPH et des associations d’usagers. Ces collaborations permettent le déploiement des projets de recherche de l'unité.

L'expertise de l'unité dans les domaines de l'épidémiologie et de santé publique permet l'étude des trajectoires des personnes handicapées via l'exploitation de bases de données existantes ou en développement (Assurance Maladie, Enquête Handicap-Santé, PMSI, MDPH-CNSA, Observatoire des blessures de la moelle épinière).

L’équipe de recherche est rattachée à l’école doctorale ED 420 Santé Publique (Paris Saclay) mais collabore également avec d’autres écoles doctorales (ED 3C Cerveau-Cognition-Comportement de l’Université Paris 6 ou ED Cognition, Langage, Interaction, Université de l’Université Paris 8).


Contact

M. SPERANZA Mario
Directeur
Mme PASSERIEUX Christine
Directrice adjointe
M. BRUNET Eric
Gestionnaire