Le LMEE, crée en 1998, a pour l’objectif principal de développer de méthodologies numériques et des environnements logiciels et de les appliquer dans les domaines des sciences de l’ingénieur (spécialement en thermique, énergétique, mécanique des fluides et des solides, dispersion atmosphérique, science des matériaux).

Le laboratoire est composé de trois équipes de recherche :

  • MDS - Modélisation en Dynamique des Structures 

Les activités de cette équipe sont articulées autour de la modélisation numérique en mécanique, linéaire ou non linéaire, statique ou dynamique. Les études sont destinées aux domaines de l'aéronautique, du spatial, du transport et de la robotique sur les thèmes de recherche suivants:

  • Modélisation FEM/BEM des problèmes de contact et d’impact avec frottement entre corps déformables ;
  • Analyse du comportement non linéaire des structures et des matériaux (hyperélasticité, plasticité, grands déformations, fissuration, endommagement) ;
  • Conception et optimisation des structures ;
  • Analyses modale et vibratoire des structures ;
  • Méthodes de décomposition de domaine et calcul haute performance ;
  • Simulation temps réel ;
  • Science des matériaux (composites, croissance des grains, biomatériaux) ;
  • Développement des logiciels de simulation numérique et de visualisation.
  • THE - Thermique et Energétique

L’équipe THE développe les techniques d’analyse modale appliquées aux systèmes thermiques. Les thèmes de recherche sont :

  • Réductions de modèles pour la résolution et le contrôle de problèmes de thermique et de mécanique des fluides ;
  • Disque frottant sur un patin à vitesse variable ;
  • Phénomène de solidification des pièces moulées ;
  • Problèmes inverses en thermique.
  • MFE - Mécanique des Fluides et Environnement

L’équipe MFE travaille sur des problèmes de mécanique des fluides compressibles et incompressibles et d’environnement sur les thèmes de recherche suivants :

  • Modélisation des écoulements turbulents dans les tuyères supersoniques (expérience et simulation) ;
  • Simulation des écoulements supersoniques réactifs ;
  • Interférences des ondes de choc en aérodynamique ;
  • Écoulements de convection naturelle dans des cavités contenant des obstacles ;
  • Modèles de transport – diffusion adaptés à la modélisation de la dispersion atmosphérique.

Effectifs (sept. 2014) : 19 Enseignants-chercheurs (5 PR, 13 MCF, 1 PRAG), 2 BIATSS, 2 Post-Doc.

 

Pour en savoir plus