Les activités de recherche en Génie Industriel à l’École Centrale Paris s’organisent au sein du Laboratoire Génie Industriel (EA 2606). Un certain nombre de formations sont organisées et coordonnées par le laboratoire

Le Laboratoire Génie Industriel (LGI) de CentraleSupélec (EA 2606) développe des modèles, méthodes et outils pour le diagnostic, la conception, le développement, la fabrication, le lancement, l'exploitation, le recyclage des systèmes socio-techniques. Ces systèmes sont :

  • des systèmes industriels (systèmes de production, chaînes de valeur ou filières économiques, chaines logistiques, parcs industriels),
  • des produits complexes (avions, voitures, moteurs, radars...),
  • des usines complexes,
  • des systèmes de transport,
  • des systèmes de santé (gestion des urgences d’un hôpital, gestion d’une flotte d’ambulances, services innovants de soins, organisation d’aides à domicile),
  • des réseaux d'énergie (sureté de fonctionnement, fiabilité et résilience, simulation de smart grids, simulation de tarifications),
  • des systèmes de services (gestion et dimensionnement des opérations d’un centre d’appels, planification et ordonnancement de personnels ou flottes)
  • de systèmes de construction (gestion de projets complexes, simulation d’habitants dans le bâtiment).

Quelques principes clés de recherche sont : la multidisciplinarité, la pensée cycle de vie, la modélisation et simulation de systèmes complexes sous incertitudes, l’intégration de l’humain dans les simulations (agents, modèles de préférences, décisions), des approches d’ingénierie basées sur des modèles.

Le LGI est organisé autour de 4 équipes de recherche : Ingénierie de la Conception, Aide à la Décision pour les systèmes de Biens et Services, Sureté et Risques, Economie Durable. Dix chaires industrielles renforcent ces 4 équipes : Excellence Opérationnelle (BNP Paribas), Organisation de la Production (Faurecia), Supply Chain (LVMH, Sanofi, Carrefour, Safran), Electro-mobilité (PSA Peugeot Citroën), Economie de l’Energie (Capitaldon), Science des Systèmes (Safran), Achats dans les projets complexes (Total), Défis Energétiques (EDF), Anthropolis (avec RATP, SNCF, Renault, Alstom, Engie et en partenariat avec IRT-SystemX), Call centers (Interact’iv). Le LGI est également impliqué dans l’Institut de Recherche Technologique IRT-SystemX dédié à l’ingénierie numérique des systèmes du futur ainsi que dans Paris-Saclay Efficacité Energétique (PS2E), un Institut pour la transition énergétique dédié à l’efficacité et à la flexibilité des usines couplées aux zones urbaines.

Le LGI compte 97 personnes dont 28 enseignants-chercheurs rattachés au Département Sciences de l’Entreprise du site de Châtenay-Malabry, 53 doctorants, 9 post-doctorants, 7 personnels administratifs et techniques.