Le laboratoire LGEP est structuré en trois pôles de recherche : un pôle matériaux (Phemadic), un pôle électromagnétisme (PIEM), un pôle systèmes (ECo2).

A compter du 1er janvier 2015, le LGEP devient le laboratoire GeePs : il conserve ses quatre tutelles - CNRS, Supelec, UPMC et UPsud et regroupe l'ensemble des activités des sections 08 du CNRS ou 63 du CNU sur le campus Giffois de Supelec. Ses effectifs doublent et il compte à ce jour une centaine de permanents.

Le laboratoire est partenaire des Labex Nano-Saclay sur les aspects liés aux matériaux et constituants pour l'information et l'énergie électrique et LaSIPS pour les systèmes et outils logiciels pour les mêmes domaines applicatifs.

La triple approche (théorie/expérience/modélisation numérique) de la recherche fait que le laboratoire est une des rares unités qui étaient impliquées dans les deux RTRA du Sud de l'Ile de France: Triangle de la Physique et Digiteo. Aux recherches académiques sont associées des recherches partenariales reconnues avec des acteurs du monde économique.

Deux axes transversaux fédèrent les trois pôles et permettent au laboratoire d'avoir un ancrage territorial très marqué : le photovoltaïque avec l'ITE IPVF et le véhicule décarboné avec l'ITE VeDeCom.

GeePs est également partenaire de l'IRT SystemX ainsi que des pôles de compétitivité de la région Ile de France : Mov'eo, System@tic et Astech.

 

PHEMADIC : PHysique des MAtériaux, Dispositifs, Interfaces et Contacts

Ce pôle s'appuie sur le regroupement de plateformes de caractérisation de type physico-chimique, tribologique, structurale, mais surtout électronique et opto-électronique.  Les études sont menées selon deux axes : "matériaux et dispositifs", et "interfaces et contacts", eux mêmes alimenté par un axe spécifique dédié aux développements instrumentaux.

PIEM : Physique et Ingénierie de l'ElectroMagnétisme

Ce pôle traite de problématiques dans le domaine de l'électromagnétisme sur une très large gamme de fréquences (du statique aux micro-ondes). Les développements théoriques de modélisation s'appuient sur un large éventail de plateformes expérimentales selon sur cinq thèmes :

  1. Lois de comportement avancées et couplages multiphysiques
  2. Contrôle électromagnétique des matériaux et des structures
  3. Compatibilité électromagnétique et radioélectrique
  4. Exposition des personnes aux champs électromagnétiques 
  5. Ondes et environnements complexes

ECo2 : Energie, Electronique, Conception, Contrôle

Ce pôle « Systèmes » a vocation à concevoir, modéliser, contrôler et optimiser des systèmes d’énergie électrique et électroniques. Les domaines d’applications (avion plus électrique, véhicule décarboné, smart-grids …) font apparaître de nombreux défis issus de contraintes énergétiques (rendement), d'intégration (compacité, miniaturisation, masse,…), de sûreté de fonctionnement (détection, protection, …), de réduction des coûts…

Les activités se déclinent selon cinq thèmes :

  1. Réseaux électriques de transport et de distribution publics
  2. Réseaux d’énergie embarqués et microgrids
  3. Actionnement et Capteurs
  4. Circuits intégrés mixtes et microsystèmes 
  5. Décharges et arcs électriques

 

    Retrouvez les experts de l’Année de la Lumière du laboratoire de Génie Electrique et Electronique de Paris (GeePs) dans le Programme Année de la lumière à l’Université Paris-Saclay