Le LAMBE est une unité mixte de Recherche CNRS-UEVE-CEA-UCP basée sur trois sites (Université d’Evry, CEA Saclay et Université de Cergy-Pontoise) qui regroupe une cinquantaine de permanents (enseignants chercheurs, chercheurs et personnels techniques) et une trentaine de non permanents (doctorants et post-doctorants).

Les activités du LAMBE sont centrées sur le développement de méthodologies expérimentales et théoriques et d’outils pour la synthèse, l’analyse et la modélisation dans deux domaines d’intérêt : la Biologie et l’Environnement.

THEMATIQUES de RECHERCHE

Equipe 1 : Structure-réactivité de biomolécules :Etudes des complexes organométalliques et macromoléculaires

Cette équipe développe des méthodes et des outils pour l’analyse de biomolécules et de systèmes macromoléculaires par spectrométrie de masse (MS) dans les domaines des interactions ions métalliques/biomolécules, de la thermochimie des biomolécules, de la protéomique, de la glycomique et de la complexomique.

Equipe 2 : Interactions des assemblages moléculaires complexes, théorie et modélisation

Les activités de cette équipe sont centrées autour de simulations de dynamique moléculaire multi-échelles : ab initio, classique, mixte QM/ MM, gros grains et très gros grains. Elle développe des champs de forces dans les domaines des molécules et clusters en phase gazeuse, solide et liquide et aux interfaces des nano-gouttes et des biomolécules.

Equipe 3 : Réactivité aux interfaces dans l’environnement

L’équipe « Réactivité aux interfaces dans l’environnement » a développé un savoir-faire dans la synthèse d’interfaces modèles à partir de précurseurs en solution, dans la fonctionnalisation de surfaces à l’aide de sels de diazonium, et dans le co-dépôt de molécules ou de médiateurs dans des films minces. La voie électrochimique, commune à l’ensemble de ces sujets offre l’avantage de réaliser des réactions dans des conditions chimiques douces; et conduit à des matériaux nanostructurés originaux présentant des fonctionnalités nouvelles, dans le but d’apporter des réponses innovantes dans le domaine de l’environnement et de l’énergie. Les applications visées sont notamment le traitement des eaux, la détection de traces dans l’environnement, les sources d’énergie renouvelables.

Ses activités de recherches s’articulent autour des thématiques suivantes :

  • Elaboration de matériaux en films minces dans des conditions de chimie douce avec contrôle de leur nanostructure et analyse de leur réactivité,
  • Fonctionnalisation de surfaces par des nanoparticules et/ou par greffage chimique ou électrochimique pour l’élaboration de structures hybrides pour applications dédiées,
  • Développement de méthodes d’analyses in situ apportant des informations en temps réel.

Equipe 4 : Matériaux polymères aux interfaces

Cette équipe développe deux axes de recherche. Le premier concerne le domaine des nanopores pour la conception de nanocapteurs protéiques, l’analyse de macromolécules, l’étude d’interactions ligand-molécule et le repliement de protéines par des outils de bio-physique. Le deuxième axe est dédié aux biomatériaux et notamment la synthèse de polymères pour la thérapie génique non virale.

 



Contact

M. SALPIN Jean-Yves