Créé en 2002, l’Institut d’Alembert (IDA) est une entité fédérative pluridisciplinaire réunissant sur le site de l’ENS Cachan, quatre unités de recherche complémentaires : le LBPA (Biologie), le LPQM (Physique), le PPSM (Chimie), et le SATIE (Electrical engineering).

S’appuyant sur les différentes communautés scientifiques qui le constituent, les projets de recherche qu’il finance et ses plateformes mutualisées, l’IDA aborde des problématiques complexes avec une démarche multimodale et multi-échelle. Il constitue véritablement un vivier de compétences technologiques et méthodologiques pointues (traitement du signal, photophysique et photochimie, bioimagerie, optique non linéaire, plasmonique, conception de capteurs et biosenseurs, chimie de surface, synthèse organique, fabrications de matériaux et nanoparticules, nano- et micro-fluidique...). Dirigé depuis 2014 par Eric Deprez, l’IDA a pour ambition de s’organiser et de s’articuler autour d'un thème à portée sociétale intitulé « Ingénierie moléculaire pour l’étude du vivant », dont il fera son identité, notamment dans sa stratégie d’intégration sur le plateau de Saclay.

Axes de recherche

  • Elucidation de phénomènes fondamentaux dans le domaine de la biologie cellulaire du cancer et compréhension en amont des grands mécanismes sous-jacents
  • Développement de nouvelles méthodes d’imagerie biologique à haute résolution spatio-temporelle
  • Conception, élaboration et caractérisation de nano-édifices moléculaires et biomoléculaires pour le marquage (optique, magnétique ou autre) d’entités biologiques actives
  • Conception et développement de nouveaux bio-micro-systèmes à finalités diagnostique, thérapeutique ou de criblage

Réalisations

  • Depuis bientôt 12 ans, l’Institut s’efforce d’initier, entre les quatre UMR, des collaborations où les dimensions d’innovation et d’interdisciplinarité sont réelles. Cela passe par la gestion de plateformes mutualisées et le lancement d’appels à projets pour sélectionner des projets comportant une prise de risque.
  • Le Master Erasmus Mundus « Molecular nano- and bio-photonics for telecommunications and biotechnologies » (MONABIPHOT) : environ 25 bourses attribuées chaque année à des étudiants ciblés hors-Europe.

Collaborations

  • Les équipes de recherche IDA ont tissé de nombreuses collaborations nationales (Ile-de-France, Montpellier, Grenoble, Limoges, Marseille, Besançon, Lyon etc.) et internationales (Institut Weizmann-Israël, Cambridge University-R.U., Friedrich-Alexander-Universität Erlangen-Nürnberg (FAU)-Allemagne, LMU München-Allemagne, Université Polytechnique de Wroclaw-Pologne etc.).
  • L’IDA est membre du Groupement de Recherche « Imagerie Fonctionnelle du vivant » (GdR 2588).
  • Le LIA (Laboratoire International Associé) NaBi - NanoBio Laboratory (www.nabi-laboratory.com) associe depuis 2008 l’Institut Weizmann-Israël avec des unités de recherche dépendant du CNRS (l’Institut d’Alembert à l’ENS Cachan, les Laboratoires de Physique Statistique et de Chimie de l’ENS Paris et l’Institut Fresnel à Aix-Marseille Université et Centrale Marseille).

 

     Retrouvez les experts de l’Année de la Lumière de l'Institut d'Alembert (IDA) dans le Programme Année de la lumière à l’Université Paris-Saclay