L’UMR GABI accueille des agents de ses deux tutelles INRA et AgroParisTech.

L'UMR GABI pilote l’unité mixte technologique Gestion Génétique et Génomique des populations bovines (UMT 3G) avec IDELE et ALLICE et accueille des personnels du CEA, de l’ENVA et de l’IFCE.

L'unité est organisée en huit équipes de recherche et une équipe plateforme. Elle accueille entre 180 et 200 personnes (titulaires et non titulaires).

L’unité est membre de Sciences Animales Paris Saclay (SAPS, saps.paris).

Logo du SAPS

L’unité a pour objectif majeur de caractériser et exploiter la variabilité génétique pour :

  • améliorer la connaissance des génomes animaux : organisation, évolution, régulation de l’expression
  • étudier la biologie de fonctions liées à des caractères d’adaptation, santé, production, développement
  • promouvoir un élevage performant et durable.

Les orientations scientifiques de GABI visent à mieux connaître les bases de la variabilité génétique des fonctions biologiques et à développer des méthodes et des outils d’amélioration génétique et de conservation des populations animales. L’unité s’appuie sur des compétences interdisciplinaires en génétique, génomique, biostatistique et biologie, et déploie ses activités depuis l’acquisition de nouvelles connaissances jusqu’à l’innovation méthodologique et le transfert sur le terrain.

Axes de recherche

  • variabilité génétique et variation des caractères : phénotypage des animaux et de leurs produits, architecture génétique des caractères, identification de variants causaux, analyse fonctionnelle des polymorphismes identifiés.
  • dynamique des gènes, génomes et populations : organisation et régulation de l’expression des génomes et épigénomes, étude des microbiomes, caractérisation et gestion des ressources génétiques animales, génétique-génomique des populations et des paysages.
  • prédiction des performances : prédiction de la transmission des caractères au fil des générations (amélioration génétique, sélection génomique), prédiction des phénotypes au cours de la vie à l’échelle individuelle (recherche de biomarqueurs caractérisant des états physiologiques ou des réponses à des perturbations).
  • modélisation : transversal, cet axe participe aux trois autres tout en développant ses propres recherches méthodologiques sur la transmission des caractères (génétique statistique), l'évolution des fréquences alléliques et haplotypiques, et la biologie des systèmes.

 


Départements


Contact

Mme ROGEL-GAILLARD Claire
Directrice
Mme HAYES Hélène
Directrice adjointe
M. Verrier Etienne
Directeur adjoint