Le laboratoire DAVID propose un projet scientifique centré sur les nouveaux défis du numérique dans la ville du futur ("Smart City").

Ce thème cristallise l’attention sur plusieurs domaines interdépendants : les systèmes urbains et le patrimoine architectural, le transport et la mobilité, l’énergie et la pollution, la santé et le bien-être, l’éducation et l’emploi, la sécurité et la protection des personnes et de leur vie privée.

La compréhension de ces domaines avec leurs interactions, la prise de décision sur de nouveaux critères (comme l’utilité sociale, la responsabilité, l’éthique, l’environnement) et la gestion de ressources selon des paramètres conflictuels nécessitent une approche interdisciplinaire entre l’informatique, les sciences humaines et sociales et l’environnement.

En particulier, l’acquisition, l’exploration et l’analyse de grandes masses de données, la modélisation et l’optimisation (cas de réseaux de transport, de distribution, ou de télécommunication), la conception d’applications sûres préservant la vie privée sont des thèmes de recherche centraux susceptibles d’apporter des réponses originales aux problèmes précédents.

Un laboratoire pour penser la ville de demain

Ce positionnement interdisciplinaire fait du laboratoire DAVID une structure ouverte, susceptible de créer une force centripète autour d’un défi sociétal majeur et d’une recherche ciblée sur le site de Paris-Saclay. Le projet scientifique de DAVID décline cet enjeu en trois axes majeurs :

  • Des services urbains performants : transport et mobilité, réseaux de distribution (eau et énergie), accès et appropriation des services de télécommunications, nouvelles pratiques professionnelles.
  • Des lieux de vie plus intelligents : bâtiments intelligents, nouveaux espaces numériques s’adaptant à l’environnement et au profil des usagers, observatoires participatifs de la ville, perception de la ville par ses occupants, valorisation et appropriation du patrimoine culturel.
  • Des usagers mieux informés et acteurs de leur ville : systèmes d’information participatifs et décentralisés, générateurs de nouveaux services et de nouveaux comportements de l’individu envers la communauté.