bandeau-bdr

L'Unité Biologie du Développement et Reproduction (BDR) comporte 5 équipes de recherche dont les thématiques sont focalisées sur les mécanismes d’élaboration des phénotypes chez les mammifères d’élevage et les espèces modèles.

L'Unité Biologie du Développement et Reproduction (BDR) est une Unité Mixte de Recherches (UMR INRA-ENVA) du Centre Inra de Jouy en Josas. Elle dépend de l’Inra, et de l’école vétérinaire d’Alfort.

Les recherches de l’Unité sont centrées sur l’impact, au cours des périodes de développement embryonnaire et fœtal, du microenvironnement physico-chimique, de la nutrition maternelle, à la fois sur la croissance, la santé et la fertilité de la descendance.

Elles sont organisées autour de quatre axes :

  • la dynamique du génome embryonnaire au cours des premiers stades et l’acquisition de la pluripotence des cellules souches embryonnaires,
  • les mécanismes associés à l’établissement de la gestation et du dialogue mère-conceptus,
  • la gonadogenèse et gamétogenèse foetale,
  • l’adaptation de l’embryon et du fœtus à l’environnement maternel, notamment via le placenta, et étude des effets à long terme.

Les enjeux de connaissance sont de caractériser les interactions génome/épigénome et les modifications induites par les changements environnementaux sur l’expression des gènes et sur les phénotypes dans les gonades et les gamètes, les embryons, le tractus génital et l’unité foeto-placentaire.

Ces travaux combinent des mesures phénotypiques multi-échelles, de l’imagerie cellulaire et sur animal entier et des analyses épigénétiques, métaboliques et transcriptomiques.

Les recherches sont conduites sur plusieurs espèces de mammifères (souris, lapins, petits ruminants et bovins) permettant une démarche de physiologie comparée. Ces travaux font également appel aux biotechnologies de la reproduction utilisées en élevage et aux approches de génomique fonctionnelle.

Les finalités de ces recherches sont doubles : (i) contribuer à la durabilité des systèmes d’élevage en facilitant l’adaptation des animaux à leurs conditions d’élevage et aux changements environnementaux et (ii) contribuer aux progrès en biomédecine en développant des modèles animaux et en participant à la découverte de nouveaux biomarqueurs et cibles thérapeutiques de physiopathologies humaines, telles que le syndrome métabolique.

Equipements et dispositifs spécifiques :

  • Plateforme de microscopie confocale et imagerie médicale (http://www6.jouy.inra.fr/mima2) : La plateforme MIMA2 offre des ressources en microscopie optique et électronique, et en imagerie médicale et bioluminescente, ainsi que le stockage et la gestion des données et des logiciels d’analyse des images.
  • Atelier production d’embryons de bovins : Les techniques mises en œuvre pour produire des embryons in vitro à différents stades du développement sont la maturation d’ovocytes in vitro, la fécondation in vitro, la culture d’embryons, le transfert de noyau.
  • Atelier de génomique fonctionnelle : Production de cellules et d’animaux génétiquement édités ou modifiés, obtenues soit par transgénèse additive ou suppressive, soit par édition de génome (système CRISPR-Cas9) pour mener à bien les recherches sur les gènes intervenant dans le développement embryonnaire et fœtal.
  • Atelier Epigénétique : Exploration du méthylome chez le bovin, le lapin et la souris et mise en oeuvre des méthodologies pan génomiques et séquences spécifiques avec les pipelines d’analyses bio-informatique et bio-statistique adaptés.

 

Partenaire hors Paris-Saclay

logo-enva