Le projet Equipement d'excellence de calcul intensif de Mésocentres coordonnés, propose l’acquisition d’ordinateurs de grande puissance de calcul ayant vocation à être mis en réseau sur l’ensemble du territoire.

La simulation numérique va permettre de résoudre un grand nombre de défis scientifiques, en biologie (génome et organismes complexes), pour la conception de nouveaux systèmes de production d'énergie, et dans les nanosciences et nanotechnologies.

La simulation numérique peut notamment permettre d'améliorer la prévision de situations d'urgence (feux de forêts, tsunami, répliques de tremblement de terre, phénomènes météo) ou, dans le domaine de la santé, de concevoir de nouveaux médicaments, nouvelles prothèses…

Ce projet permettra à la France d'être le premier pays au monde à avoir une telle pyramide de calcul ce qui va lui donner un avantage compétitif significatif.

Cette coordination va permettre aux étudiants de pouvoir valoriser leurs formations et ainsi les sensibiliser à l'importance de la simulation numérique.

La simulation va se traduire par un avantage concurrentiel important pour les entreprises en permettant la réduction des coûts de R&D par le remplacement du prototypage matériel par du prototypage virtuel. Les marchés concernent l'aéronautique, l'automobile, la santé, l'énergie, le climat et l'édition de logiciels.

L’objectif du projet Equip@Meso est de développer les équipements et les interactions au sein des centres de calcul régionaux. Il a été retenu dans le cadre des appels à projet Equipex 2010, avec une enveloppe globale de 10,5 millions d’euros sur la période 2011-2019. C’est l’un des douze projets de plus de 10 millions d’euros retenus dans ce cadre. Equip@Meso regroupe 10 partenaires, retenus sur la base de leur qualité scientifique, du service qu’ils offrent déjà, de leur bonne couverture du territoire et de leur contribution en matière de formation et de recherche. Ces partenaires sont les suivants : Université de Strasbourg, Université Claude-Bernard Lyon 1, Université Joseph Fourier Grenoble, Université Aix-Marseille, PRES Université de Toulouse, Université Pierre et Marie Curie, Maison de la simulation (CEA), PRES Paris Sciences et Lettres, Université Reims-Champagne Ardenne, CRIHAN. Le projet est coordonné par GENCI, Grand Équipement National de Calcul Intensif.