Décrire le fonctionnement hydrologique, hydrogéologique et géochimique des bassins versants sélectionnés et représentant des contextes variés (roches, sols, végétation, climat, activités humaines...) afin de mieux comprendre les effets du changement climatique sur l'avenir de la planète. Le projet regroupe 21 laboratoires appartenant à quatre organismes de recherche nationaux et plus de vingt universités.

CRITEX Parc national d'équipements innovants pour l'étude spatiale et temporelle de la Zone Critique des Bassins Versants permettra la réalisation de mesures à des pas de temps adaptés à la dynamique des processus étudiés et sur des durées longues pouvant aller jusqu'à plusieurs années. La qualité des eaux de surface et souterraines pourra ainsi être étudiée en détail en relation avec les caractéristiques du milieu naturel et celles des activités humaines environnantes. Ce projet verra aussi la réalisation de développements métrologiques très originaux.

CRITEX permettra de mieux comprendre comment les activités humaines et le changement climatique altèrent la qualités des eaux de surface et souterraines. Il contribuera par conséquent à une meilleure gestion de la ressource en eau dans des contextes variés. Les données acquises seront mises à la disposition du public.

CRITEX contribuera au fonctionnement de l'infrastructure nationale de recherche regroupant des bassins versants dont le suivi est assuré depuis plusieurs dizaines d'années pour certains d'entre eux. Il permettra de renforcer les interactions entre la communauté scientifique travaillant dans le domaine et les réseaux européens et internationaux regroupant des dispositifs analogues à ceux suivis sur le territoire national. Enfin, il permettra à la France de devenir l'un des leaders dans le domaine.

CRITEX (étude spatiale et temporelle de la Zone Critique des Bassins Versants) a pour objectif de contribuer au transfert de technologie dans le domaine de l'instrumentation environnementale.

Le projet CRITEX regroupe 21 laboratoires appartenant à plus de 20 universités et 4 organismes de recherche :  CNRS / GET, Lhyges, ECOLAB, BIOEMCO, IMPMC, IPGP, SAS, Irstea/HBAN, LISAH, LTHE, HSM, Irstea/ETNA, EMMAH, Chronoenvironnement, Géosciences Rennes, IPGS, LCA, LDO, Géosciences Montpellier, Sisyphe, BRGM