bandeau-dept-eoe

Le département d’Ingénierie électrique, optique et électronique : matériaux, composants et systèmes (EOE) structure les activités de recherche dans ce domaine et vise à fédérer la communauté scientifique impliquée dans la physique et l’ingénierie des composants et des systèmes mettant en œuvre les principes du génie électrique, de l’électronique, et de la photonique.

En effet, un des objectifs de ce département est d’établir un pont entre études fondamentales et applications, en particulier à travers des plateformes technologiques et le développement d’une recherche partenariale forte.

Les activités générales du Département répondent à des enjeux sociétaux majeurs:

  • Les télécommunications optiques et électromagnétiques.
  • Les transports propres intelligents et durables.
  • La production, transport, conversion et gestion de l’énergie électrique.
  • Les composants, systèmes, microsystèmes et capteurs intelligents pour l’étude et la protection de l’environnement (dépollution, diagnostic, procédés innovants), la ville durable, le biomédical et la santé (laboratoires sur puces, imagerie médicale..).
  • Les sources d’énergie électriques renouvelables, la réduction de la consommation
  • d’énergie des composants et systèmes (développement durable)
  • La sécurité et la fiabilité des composants et systèmes

Ces enjeux requièrent que les activités de recherche du département soient menées dans un environnement pluridisciplinaire. La réalisation de composants et de systèmes complexes nécessite de mêler de façon intime des compétences dans le domaine du génie électrique, de la photonique, de l’énergie, de l’électronique, de l’optoélectronique, des capteurs, des télécommunications, du traitement du signal et de l’automatique .., en interaction avec la biologie pour les applications biomédicales ou thérapeutiques, la chimie, la mécanique, les STIC et les SHS.

Cette implication du département au plus près de ces enjeux sociétaux explique les nombreuses interfaces du département avec les autres départements de l’université Paris Saclay, ainsi que les collaborations significatives avec les acteurs industriels de ces domaines.