La création de l’Université Paris-Saclay est l’aboutissement d’un long processus de coopération entre les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche du site de Paris-Saclay.

 

La situation de l’enseignement supérieur et de la recherche sur le territoire Paris-Saclay est le résultat de soixante ans d’une histoire qui prend ses origines dans l’immédiat après-guerre avec la création des sites du CNRS à Gif-sur-Yvette, du CEA à Saclay, de l’INRA à Jouy-en-Josas et Versailles et de l’ONERA à Palaiseau entre les années 1947 et 1952.

Orsay vit ensuite l’arrivée de laboratoires et d’une antenne de l’Université de Paris en 1955, qui quelques années après formèrent l’Université Paris 11. L’équipe de Paul Delouvrier au milieu des  années 60 développa l’idée de créer une « cité scientifique » bientôt suivie par la décision de déménager les grandes écoles parisiennes qui avaient besoin de s’étendre pour accueillir des promotions en croissance importante. Supelec emménagea ainsi à Gif dans le quartier du Moulon en 1975 et Polytechnique s’installa dans un très grand Campus à Palaiseau en 1976. Ces écoles furent précédées en 1964 par HEC, dont le Campus est situé à Jouy-en-Josas. Le mouvement de déménagement Ecoles et de laboratoires se ralentit très  fortement et ne reprit qu’en 2012 avec l’arrivée de l’ENSTA ParisTech.

 

CEA 1952

Le CEA en 1952

Une dynamique de coopération qui prend de l’ampleur à partir de 2007

Le site Paris-Saclay, au demeurant très étendu*, est donc un lieu de vie scientifique intense depuis les années 60, mais les collaborations entre les établissements et les organismes, disposant tous d'une forte identité et relevant de tutelles parfois différentes, sont restées essentiellement bilatérales. Les relations scientifiques à l’intérieur du site se sont organisées autour des grands équipements scientifiques, par exemple dans le domaine de la physique des particules. La cristallisation autour d'un projet collectif a été initiée à l'occasion de la mise en place des instruments décidés au niveau de l'Etat dans les années 2005 à 2007. Deux RTRA dans le domaine de la Physique et des STIC ont été créés, portés par la FCS Digitéo Triangle de la Physique, et deux PRES (UniverSud et ParisTech) ont vu le jour. Par ailleurs, sept pôles de compétitivité se sont établis sur des territoires beaucoup plus larges, englobant celui de Paris-Saclay.

 

Accélateur 1955-aujourdhui

Accelérateur linéaire en 1955 et Anneau de Collisions d'Orsay aujourd'hui

Synchrotron Soleil 2004

Synchrotron Soleil, en construction en 2004

 

L’impact des programmes  d'investissement de l'Etat

En 2010, les acteurs académiques du site Paris-Saclay étendent le rôle de la FCS au portage des différents projets qu’ils décident de réaliser en commun pour renforcer la dynamique de coopération lancée grâce aux deux RTRA. La FCS Campus Paris-Saclay est créé officiellement en janvier 2011.

Entre 2010 et 2012, le plan Campus puis le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) contribuèrent, dans le cadre d’une stratégie partagée, tout à la fois à relancer le mouvement de relocalisation d’établissements qui souhaitaient participer à la nouvelle dynamique de coopération entre institutions, mais aussi à enrichir l’organisation scientifique et technologique du site par la création de 11 Labex, de l’Institut de Recherche technologique (IRT) SystemX, de trois Instituts de la Transition Énergétique (ITE) et d’une Société d’accélération du transfert technologique (SATT) qui s’ajoutent aux six Instituts Carnot déjà présents dans le périmètre scientifique de la FCS.

Les établissements ainsi appelés à se relocaliser sur le site de Paris-Saclay et bénéficiant du Programme des Investissements d’Avenir sont l’ENSAE ParisTech, l’Ecole Centrale, l’Institut Mines Télécom (Telecom ParisTech et les laboratoires de Telecom Sud Paris), l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, AgroParisTech et la Faculté de pharmacie de l’Université Paris-Sud.

Enfin, en avril 2012, l’Etat signa avec la FCS Campus Paris-Saclay le contrat d’IDEX Paris-Saclay, dont l’objectif est la mise en place de l’Université Paris-Saclay qui vise en particulier à accroître la performance de l’ensemble des acteurs en matière de recherche, de formation, de transfert vers le monde socio-économique et de visibilité à l’international.

 

Les objectifs suivants ont ainsi été définis en commun 

Créer une université de recherche et d’innovation, associant universités, grandes écoles et organismes de recherche.

Cette nouvelle université développera à un niveau inédit en France le continuum des connaissances depuis les sciences fondamentales jusqu’aux sciences appliquées, mettant l’accent sur l’interdisciplinarité et l’ouverture internationale. Son objectif sera de faire avancer la connaissance au service d’une ambition triple :

  • (i) la formation au meilleur niveau conceptuel et technologique des futurs cadres du privé et du public - en France et à l‘étranger – avec un effort particulier en direction des docteurs et des masters (formation par la recherche),
  • (ii) l’acculturation à l’innovation des étudiants et des chercheurs ;
  • (iii) la contribution à un développement économique et social de la France, fondé sur le progrès des connaissances, la diffusion large des savoirs et la réussite de tous les étudiants de la nouvelle université.

Développer une recherche intégrée de premier niveau mondial

en favorisant l’excellence scientifique, les fertilisations croisées, l’émergence de domaines nouveaux.

Enrichir l’offre de formation appuyée sur la recherche

en développant des synergies nouvelles entre établissements de recherche et d’enseignement supérieur, les organismes de recherche et les entreprises présentes sur le plateau. 

Répondre à de grands enjeux sociétaux

pour cela, créer des programmes  multidisciplinaires de formation, de recherche et d’innovation, qui seront parmi les tous premiers au monde. Ils concerneront un nombre restreint de domaines stratégiques, notamment l’ingénierie, des systèmes et de l’information, Energie-climat-environnement, Santé-alimentation-biotechnologies. L’Université leur apportera, en particulier, un socle de compétences scientifiques et technologiques de premier rang.

Créer des parcours diversifiés, mutualisés et comportant de nombreuses passerelles entre établissements et parcours.

Rapprocher le monde académique et le monde de l’entreprise

en favorisant la synergie des approches des chercheurs et des ingénieurs, de la recherche publique et privée, et en croisant les domaines scientifiques et des grands domaines thématiques d’intérêt socio-économique d’ores et déjà identifiés par les acteurs du campus. Il s’agira également d’établir un pont entre la recherche fondamentale et la recherche et les développements technologiques des entreprises. Ce rapprochement s’effectuera aussi par le biais des étudiants (notamment les doctorants), pour lesquels seront développés l’esprit d’entrepreneuriat et la culture de l’innovation.

Créer un campus agréable pour y travailler et y vivre, facile d’accès et intégré dans son territoire.

Articuler l’Université Paris-Saclay avec les autres Universités de la Région Ile-de-France.

 


* Le cœur Jouy-en-Josas, Orsay, Gif, Palaiseau de l’OIN Paris-Saclay est déjà plus étendu que Paris.