JIP 2017

Les JIP2017 - 3èmes Journées initiatives pédagogiques -se sont déroulées les 13 et 14 décembre 2017 à l'INSTN.

Ces journées sont organisées par la Mission Initiatives et Innovations Pédagogiques , avec la contribution du GT "Initiatives Pédagogiques" de Paris-Saclay

Plus de 190 enseignants, enseignants-chercheurs, ingénieurs/conseillers pédagogiques, responsables de formation, doctorants et étudiants des établissements membres et partenaires étaient inscrits à cette journée.

Objectifs de ces journées :

  • Contribuer à la valorisation des pratiques enseignantes et à leur diffusion
  • Proposer un espace d'échanges autour des pratiques pédagogiques

Christelle Lison, professeure agrégée au Département de pédagogie de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke (Québec), nous a accompagnés lors de ces journées en tant qu’experte invitée.

Les JIP2017 c'était :

 

buzz group JIP
un buzz group animé par Lionel Husson et Sarah Lemarchand

Chargés de mission IP, Université Paris-Saclay

Plus d'infos
conférence Christelle Lison JIP2017
une conférence de Christelle Lison

Professeure agrégée, Université Sherbrooke (Québec)

Plus d'infos
intervention Dufour Gergam JIP
une intervention d'Elisabeth Dufour-Gergam

Directrice Déléguée à la Formation, Université Paris-Saclay

Plus d'infos
ateliers JIP2017
des ateliers au choix

Plus d'infos
présentations flash  JIP2017
des présentations flash

Plus d'infos
présentations flash et village JIP2017
un village pédagogique

Plus d'infos
ambiance JIP
une ambiance

Plus d'infos

Feedback des participants à propos des JIP

Ces journées sont favorables aux échanges de pratiques entre enseignants et toutes personnes impliquées dans l'enseignement. Un collectif d'enseignants ayant envie d'échanger sur leurs pratiques pour faire bouger les choses, des animateurs et des moyens p

 

 

Ouverture des JIP et explorations autour du thème

Présentation et animation : Lionel HUSSON et Sarah LEMARCHAND, chargés de mission Initiatives et Innovation Pédagogiques, Université Paris-Saclay
Outil Klaxoon : Constance COSTON et Floriane MARCUCCINI, INSTN

Conférence de Christelle LISON

Notre experte référente, Christelle Lison, professeure agrégée au Département de pédagogie de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke (Québec)

Intervention d'Elisabeth DUFOUR-GERGAM

Directrice Déléguée à la Formation, Université Paris-Saclay

Présentations flash et village pédagogique

Un lieu dédié, le "village pédagogique", a accueilli les initiatives et les projets suivants :

  • Persay, Isabelle BOURNAUD (Université ParisSud), Véronique DEPOUTOT (Université ParisSud) et al.
  • Evaluation par les pairs: Cafpa et Peeramid, Virginie GALTIER (CentraleSupélec), Lionel HUSSON (CentraleSupélec), Gaël LATOUR (Université ParisSud) et Joseph SALMON (Télécom ParisTech)
  • E-campus (LMS), Lydiane NABEC (Université ParisSud)
  • Jeux vidéos : hackathon et serious game, Racha HALLAL (Télécom Sud Paris), Michel SIMATIC (Télécom Sud Paris), Jacques ANTOINE (CentraleSupélec), Lionel HUSSON (CentraleSupélec), Marc-Antoine WEISSER (CentraleSupélec),
  • E-copter challenge AeroSaclay, Cristina LOPEZ et Anthony AUGUSTIN (étudiante.e.s à l'Université ParisSud)
  • Tutorats étudiants, et tutorat handicap, Valérie PERIS LACROIX (ENS Paris-Saclay), Emeline FAUGERE (ENS Paris-Saclay), François JONCA (étudiant ENS Paris-Saclay) Sarah BORATAV (Université Paris-Saclay), Lionel HUSSON (CentraleSupélec), Fabien GIRKA (étudiant CentraleSupélec),
  • Trvail collaboratif avec Whaller, Laurent COMMANDRE (Université Paris-Saclay)
  • Links: Epos, Agora et Delta, Véra DICKMAN (Télécom ParisTech), Mark PITT (CentraleSupélec), Carmel KEANE DAVIES (Université Paris-Sud) et Cécile Brossaud (Télécom ParisTech)
  • Fananf +, Hélène MAYNARD (Université ParisSud), Lionel HUSSON (CentraleSupélec), Catherine COLIN (ENS Paris-Saclay) et Sylvain CHEVAILLIER (UVSQ)
  • Chimactiv +,Valérie CAMEL (AgroParisTech) et al.
  • Pédagogie par projet : mieux accompagner les premier pas à l'Université, Joseph SCOLA (UVSQ)

 

Une dizaine de ces projets ont été présentés lors de "présentations flash" par les enseignants porteurs de ces actions ou par les étudiants qui ont vécu le dispositif mis en oeuvre. Les participants ont ensuite pu appronfondir en visitant le village pédagogique.

 

CAFPA : plateforme modulable d'évaluation par les pairs

Virginie GALTIER (CentraleSupélec), Lionel HUSSON (CentraleSupélec), Gaël LATOUR (Université ParisSud) et Joseph SALMON (Télécom ParisTech)

L’évaluation par les pairs (EPP) consiste à faire évaluer les productions des étudiants par leurs pairs.JIP2017 visuel flash1

L’état de l’art réalisé dans le projet et conforté par nos propres expériences a montré que cette pratique présente des bénéfices pour l’étudiant évalué (il bénéficie par exemple de plus de feedback), pour l’étudiant évaluateur (notamment, il consolide ses connaissances et aiguise son esprit critique) et pour l’enseignant (qui dispose d’un nouvel outil pour faire progresser ses élèves, ou gérer des gros volumes).

Plusieurs processus sont possibles mais généralement un étudiant évalue plusieurs copies. Sans outil numérique pour gérer la distribution des copies aux évaluateurs puis la collecte et l’analyse des évaluations, l’exercice devient très vite fastidieux.

Mais les plates-formes existantes présentaient deux limites par rapport à nos cas d’usage : (1) elles ne permettaient pas de gérer des travaux de groupe et (2) elles n’offraient pas de possibilité d’analyse et de consolidation des évaluations par l’enseignant.

Nous avons donc développé CAFPA, une plate-forme d’EPP en ligne configurable pour supporter (notamment) nos cas d’usage. La plate-forme a été utilisée en classe dans 4 contextes variés.

 

Challenge AeroSaclay

Cristina LOPEZ et Anthony AUGUSTIN (étudiante.e.s à l'Université ParisSud)

JIP2017 visuel flash2Conception d'un aéronef avec un moteur hybride (électrique en décollage, standard en vol) avec des matériaux innovants tels que les piézoélectriques pour la détection des fissures mais aussi des composites et du graphène pour alléger la structure. Les habitants de Toussus-le-Noble obtiendraient ainsi un aéroport mieux intégré dans son environnement avec un aéronef, basé sur le modèle Aquila AT01, qui réduirai les nuisances sonores et la pollution.

Notamment, en ce qui concerne le modèle, une économie de carburant potentielle et une amélioration de l’efficacité globale de la livraison d’énergie en obtenant des meilleures performances de portée et de capacité de charge utile ont étés obtenus.

 

 

Chimactiv

Valérie CAMEL (AgroParisTech) et al.

JIP2017 visuel flash3CHIMACTIV est un site autonome regroupant des ressources pédagogiques numériques interactives relatives à l’analyse chimique de milieux complexes. Il a vocation à favoriser la formation des étudiants au travail expérimental en chimie, sans s’y substituer. Ces ressources peuvent être consultées en amont, pendant ou après des séances en présentiel, et visent à soutenir les apprentissages des étudiants.

Le contenu du site est en cours d’évolution pour s’adapter à de nouveaux utilisateurs (enseignants concernés par la chimie, étudiants de divers cursus), avec notamment une version anglaise pour un public non francophone (enseignants et étudiants). L’élargissement des utilisateurs du site permettra de diversifier les scénarios d’enseignement concernés en vue de confirmer l’intérêt pédagogique de ces ressources en ligne. 

 

 

FANANF Plus

Hélène MAYNARD (Université ParisSud), Lionel HUSSON (CentraleSupélec), Catherine COLIN (ENS Paris-Saclay) et Sylvain CHEVAILLIER (UVSQ)

La notion d’accessibilité numérique correspond à l’idée que les technologies de l’information et de communication représentent à la fois un potentiel d’inclusion et un risque d’exclusion supplémentaire pour les personnes handicapées. Le numérique révolutionne nos formations, nos façons d’enseigner et d’apprendre. Adoptons les bons réflexes dès maintenant !

Enjeu :  Action globale de trans-formation 

  • Agir sur des leviers impliquant pour amener l’ensemble des établissements de Paris-Saclay à se transformer
  • Donner des moyens aux acteurs – notamment enseignants - pour mettre en œuvre les bonnes pratiques en accessibilité numérique, au bénéfice des étudiants handicapés et … de tous
  • Mobiliser les gouvernances, accompagner le changement de pratiques par un référent au sein des établissements

 

 

PERSAY

Isabelle BOURNAUD (Université ParisSud), Véronique DEPOUTOT (Université ParisSud) et al.

JIP2017 visuel flash5Le projet PERSAY, financé par la FCS en 2015, vise à mutualiser et communiquer sur la pédagogie dans le supérieur et les initiatives pédagogiques locales.

Il est porté par une équipe pluridisciplinaire de collègues de différents établissements de l’Université Paris Saclay.

Ce projet a donné lieu à la création de la plateforme PERSAY :

•un site Web pour archiver des fiches (de lecture, de pratique pédagogique),
•un blog pour échanger,
•un agenda des événements locaux et extérieurs, … .

Cette plateforme est ouverte à tous, pour la consultation et également pour la contribution.

http://www.persay.universite-paris-saclay.fr/

 

E-campus

Lydiane NABEC (Université ParisSud)

E-Campus, c’est quoi ?

La nouvelle plateforme de formations en ligne de l’université Paris-Saclay, au service de notre communauté d’enseignants, d’étudiants et des personnels administratifs en charge des formations.

La plateforme de cours en ligne e-Campus permettra de :
•Favoriser et accompagner la transformation des pratiques pédagogiques,
•Enrichir l’expérience d’apprentissage de nos publics apprenants, (en formation initiale ou continue, publics empêchés, FTLV) pour des parcours individualisés.
•Renforcer les interactions avec nos publics apprenants, en proximité, en réduisant les distances géographiques.

 

EPOS

Véra DICKMAN (Télécom ParisTech)

JIP2017 visuel flash7L’e-Possum vous l’expliquera:

Cet espace sous forme de portfolio numérique permet à l’apprenant de réaliser plusieurs actions:

  • Evaluer ses compétences linguistiques et interculturelles par une grille au choix, puis de comparer l’avant et l’après
  • Se fixer des objectifs
  • Créer des projets et des tâches
  • Réfléchir à ses stratégies d’apprentissage
  • Tenir une biographie linguistique
  • Préparer des résumés (CV) en plusieurs langues
  • Conserver ses dossiers pour la mobilité
  • Organiser une page de présentation de dossiers divers
  • Créer une collection de pages
  • Créer des pages à deux ou à plusieurs et entre plusieurs sites
  • Animer des forums
  • Partager ses pages avec un professeur, recruteur, sa classe ou une communauté
  • Valider les acquis par un badge (niveau ou compétence)

 

AGORA

Mark PITT (CentraleSupélec)

JIP2017 visuel flash8Agora est un média participatif où les élèves Paris-Saclay publient des travaux (articles, vidéos, podcasts, etc.) en langue étrangère.  

Agora convoque la communauté Paris-Saclay pour élargir l’audience potentielle de ces travaux. L’intérêt pour les élèves est double : le défi de produire un travail d’une qualité telle que des lecteurs auront envie de le lire et commenter, et la motivation d’engager la conversation avec une audience plus large que leurs seuls camarades de classe. Cela peut inciter à la production de travaux remarquables, qui deviennent des exemples à émuler, voire à dépasser, pour d’autres contributeurs au site.
Les enseignants participant, tirés de différents établissements Paris-Saclay, sont amenés à communiquer et à collaborer pour trouver des thèmes d’intérêt commun. Naissent ainsi des liens et projets fructueux à travers les différents établissements.

 

Pédagogie par projet, accompagner les premiers pas à l'Université

Joseph SCOLA (UVSQ)

Pourquoi la pédagogie par projet dès les premiers pas à l'Université ?

  • Faciliter la transition Terminale / L1
  • Promouvoir les méthodes de travail universitaires (gestion du travail personnel, approfondissement des connaissances)
Quels sont les outils de la pédagogie par projet mis en œuvre ?
  • Stimulation au travail :
    • mise en application de l'enseignement disciplinaire
    • travail en groupe (responsabilisation, coordination)
    • composante ludique et créative
  • Multiplier les niveaux d'accompagnement par l'enseignant :
    • suivi hebdomadaire rapide (respect d'échéances),
    • correction à distance du rendu écrit (avant la soutenance)
    • présentation orale,
    • entretien au labo

Ateliers

Table ronde "les établissements et la diversité des étudiants. Quelles modalités de recrutement ? Quelles différentiations des cursus ?"

Geneviève DAVID (animation), Nadia Abchiche-Mimouni (UEVE), Franck Brouillard (Inst.Villebon-Charpak), Isabelle Demachy (Université ParisSud), Agnès Holl-Nicaud (AgroParisTech), Guillaume Puel (CentraleSupélec), Dominique Vichard (UVSQ)

La table ronde rassemble des représentants de plusieurs établissements de Paris-Saclay, afin d’échanger sur les modalités et/ou expériences mises en œuvre pour élargir (ou intégrer) la diversité des étudiants recrutés, et sur l’adaptation des cursus pour faire face à cette diversité. Les témoignages abordent les avantages et difficultés rencontrées ; ainsi que les perspectives d’évolution des modalités mises en œuvre.

Comment apprend-on ensemble ? Regards croisés étudiants/enseignants/recherche

Isabelle BOURNAUD (Université ParisSud), Véronique DEPOUTOT (Université ParisSud)

Cet atelier vise à sensibiliser les participants à l'importance des stratégies d'apprentissage pour la réussite des étudiants. L'atelier s'appuie sur la confrontation des représentations de l'apprentissage du point de vue des enseignants, des étudiants, et des travaux de recherche. Les participants sont amenés à réfléchir à la scénarisation des enseignements pour favoriser l'émergence de stratégies d'apprentissage chez les étudiants.

Construire et expérimenter une évaluation par les pairs

Virginie GALTIER (CentraleSupélec), Lionel HUSSON (CentraleSupélec)

Faire évaluer par vos étudiants les travaux réalisés par leurs pairs présente de nombreux bénéfices pour eux (cela les aide à comprendre ce que vous attendez d’eux, renforce et enrichit leurs connaissances…) comme pour vous (parfois un gain de temps de correction, un nouveau feed-back…). Mais cette pratique soulève aussi de nombreuses questions ! Au cours de cet atelier nous vous proposons d’explorer certaines d’entre elles de manière concrète, en vous plaçant en situation d’enseignant concevant le dispositif d’évaluation et d’étudiant y participant.

A l’issue de l’atelier, les participants

  • ont connaissance des différentes étapes d’une évaluation par les pairs et ont découvert certaines variations qu’on peut y apporter.
  • ont acquis les bases de la construction d’une grille critériée.
  • ont découvert une plate-forme en ligne facilitant la mise en place de la pratique.
  • ont fait évoluer ou conforter leur opinion sur l’évaluation par les pairs.

Faire travailler les étudiants en groupe

Valérie CAMEL (AgroParisTech), Saïda MRAIHI (ENSAM)

Nombreuses sont les activités qui font appel au travail en groupe des étudiants : TD, TP, projet, etc. Quelle peut être la plus-value de ces travaux de groupe ? Comment les concevoir de manière à impliquer les étudiants dans ces activités ? Comment améliorer nos pratiques existantes ? Cet atelier est axé sur les éléments clés du travail en groupe : l'organisation, l'accompagnement et l'évaluation.

Apprentissage avec et par les pairs

Gilles UHLRICH (Université ParisSud) et Pia HENAF PINEAU (Université ParisSud)

Si le travail en binôme et plus en groupe est entendu comme une aide à l’apprentissage, de nombreuses questions se posent quant à son efficacité. Quelles sont les formes de travail qui permettent à chacun de profiter de la collaboration ? Comment construire les groupes pour envisager une réelle efficacité pour chacun ? Comment repérer et agir sur les formes d’échanges qui s’installent ? Autant de questions qui pourraient animer une réflexion des collègues sur la véritable efficacité des dispositifs proposés.

A partir de la présentation d’un contexte singulier (étudiants de master 2 Meef, fonctionnaires stagiaires), nous nous interrogeons sur la question de la co-construction des apprentissages pour des étudiants formés dans deux disciplines différentes (mathématiques et Education Physique et Sportive) dans le but d’apprendre à travailler ensemble.

Comment gérer l’hétérogénéité et tirer parti de la diversité ?

Isabelle GERARD (UVSQ), Gianni GIARDINO (UVSQ), Patrick DITER (UVSQ) et Christine POIRIER (UVSQ)

Cet atelier est animé autour d’exercices de mises en situation afin de mieux comprendre le ressenti des étudiants en classe hétérogène. Ils sont suivi de moments d’échanges et de discussions par groupes autour de différentes pistes que nous proposerions telles que : la répartition des étudiants en « groupes de niveau » avec le décloisonnement des groupes, l’apport des cours de soutien ou de « mise à niveau », la création d’un semestre « rebond » permettant aux étudiants de retravailler différemment certaines UE, ou encore l’apprentissage actif par petit groupe. A l’issue de la restitution de chaque groupe le débat s’ouvre aux autres méthodes qui pourraient émerger de cet atelier.

Comment co-élaborer en équipe pédagogique pour fédérer les initiatives en innovation pédagogique ?

Michèle VILLARD (INSTN) et  Jean-Charles CAILLEZ (UC Lille)

Comment collaborer dans une équipe pédagogique pour fédérer les initiatives et travailler ensemble à l’innovation pédagogique ? Réponse en équipes de 6 à 7 personnes, utilisant des méthodes de travail co-élaboratif (codesign) par alternance de temps de divergence et de convergence. Atelier interactif dont le but est de découvrir comment il est possible de stimuler la créativité d’une équipe pédagogique en matière de transmission de connaissances et de développement de compétences pour la transformer en innovation pédagogique.  

Intercompréhension des langues romanes : collaboration et diversité essentielles !

Claude MEZIN WILKINSON (CentraleSupélec), Paul GROSSERHODE (TEM) et Maria DESSI (TEM)

Est-il possible de comprendre un texte dans une langue inconnue ? Oui, si celle-ci a une racine commune avec les langues que nous connaissons.

Au cours de cet atelier, tout comme dans un cours d’intercompréhension, les participants collaborent et utilisent leurs connaissances linguistiques (langue maternelle ou langues étudiées) et autres connaissances pour émettre des hypothèses sur le contenu de documents dans des langues qu'ils ne connaissent pas mais qui font partie de la même famille linguistique. Et le sens global de ces documents devient compréhensible.

L’effet groupe

Sarah LEMARCHAND (Telecom ParisTech), Cécile NARCE (Villebon Charpak)

Faire travailler les étudiants en groupe, vraie ou fausse bonne idée ? Les réactions sont variées côté étudiants, mais le plus souvent décourageante pour l'enseignant : "Chouette, je vais pouvoir me la couler douce !" "Zut, les autres me ralentissent, je travaillerais plus vite tout seul ».

Lors de cet atelier, en partageant nos expériences du travail en groupe des étudiants, nous identifieons des situations où le groupe représente un vrai plus pour l’apprentissage, et pour les savoirs.

Soutenances avec participation active des pairs

Michel SIMATIC (TelecomSudParis) et Racha HALLAL (TelecomSudParis)

La question de l’évaluation des soutenances orales occupe une place importante dans la réflexion pédagogique, notamment dans l’enseignement supérieur, où le nombre d’étudiant.e.s est conséquent.

  • Comment faire pour que les étudiant.e.s spectateurs d'une soutenance y assistent activement ?
  • Dans le cas de soutenances orales faites en groupe, comment permettre aux étudiant.e.s d’obtenir une révision à la fois individualisée et représentative de leur travail ?
  • Comment les inciter à avoir une posture réflexive face à l’évaluation de leurs projets et ceux des autres ?

Si l’évaluation par les pairs est pour beaucoup un moyen de décharger l’enseignant.e d’une partie du travail d’évaluation sur les étudiant.e.s et par la suite de lui faire gagner du temps, dans la pratique dont il est question dans cet atelier, elle devient un vecteur de responsabilisation et même de réflexivité sur son propre travail. Un outil (open source) développé spécialement à cette fin sest présenté et manipulé durant cet atelier lors d’une mise en situation de soutenance telle qu’elle se passe en classe. Il est demandé aux participants d’apporter un ordinateur afin de pouvoir utiliser les outils de l’atelier.

Favoriser l’interaction entre les apprenants et les enseignants avec le numérique

Floriane MARCUCCINI (INSTN) et Constance COSTON (INSTN)

D’un partage et retour d’expérience sur l’utilisation du numérique dans les formations (utilisations, avis, avantages, points de vigilance, difficultés rencontrées…..), l'atelier présente 2 retours d’expérience d’utilisation d’outils numériques dans le cadre de formation (créations supports de cours, exercices, brainstorming collectif, plateforme numérique collaborative...) avec des échanges avec la salle.

Ce partage d’expérience est suivi d’une mise en pratique d’outils suivi de votre retour sur cette expérience. L’atelier se conclut par un débriefing et échange autour de la phase de prise en main et des expériences vécues.

Apprentissages collectifs et espaces physiques : liens entre design pédagogique et design spatial ?

Eric BRIANTAIS (Université ParisSud), Eleonore DOUARCHE (Université ParisSud)

Après un bref retour sur les réalisations en cours dans l’enseignement supérieur, les participants cherchent à identifier les liens entre les typologies d’espaces physiques d'apprentissage, les dynamiques de groupe et les différentes formes d'apprentissages collectifs. L’atelier est divisé en 4 groupes d’échange, soit un groupe par typologie d’espaces : amphithéâtres, salles TP et ED, espaces de coworking, espaces informels.

Travailler en groupe sur les représentations

Emeline FAUGERE (ENS Paris-Saclay), Valérie DELACROIX PERIS (ENS Paris-Saclay)

Au cours de cet atelier les participants sont amenés à décrire la façon dont ils expliquent une notion difficile (de niveau L1 ou L2 pour que ce soit accessible si possible à l'ensemble du groupe). A partir de ces témoignages, sont dégagées les principales représentations utilisées. La suite d'ateliers consiste à s'approprier la notion de représentation mentale par différents exercices d'applications (comme par exemple présenter une notion en essayant de faire appel à différentes représentations ou essayer de faire expliciter à un collègue ses représentations....)

Gestion de la diversité dans les groupes d’étudiants

Martine THOMAS (Institut Villebon Charpak), Franck BROUILLARD (Institut Villebon Charpak)

Les participants sont placés dans la situation d'une équipe pédagogique devant constituer des groupes d'étudiants pour une activité d'apprentissage par projet ou pour une semaine thématique de Sciences Humaines et Sociales. L'atelier est suivi d'un échange entre les participants et les animateurs où sont évoquées les solutions à mettre en place pour éviter des problèmes inhérents aux activités de groupe (mésentente, lassitude, inégalité de répartition des tâches, etc.). Les animateurs font part de leur expérience à l'Institut Villebon - Georges Charpak où les profils des étudiants sont très hétérogènes et où sont proposées de nombreuses activités de groupe.

 

Synthèse de Christelle LISON alimentée par les retours des participants volontaires

La synthèse des JIP2017 a été effectuée par notre experte Christelle LISON. Cette synthèse a été nourrie par les retours de partiticipants volontaires qui ont travaillé lors d'une séance dédiée : les choses apprises, les questions qui restent, les leviers et les freins identifiés pour enseigner et apprendre ensemble.