Traitement du cancer : succès du Projet Européen ARGENT à l'Université Paris-Sud et au CNRS

Depuis mars 2014, Sandrine Lacombe, Professeur de l’Université Paris-Sud, responsable du groupe NanoHadron à l’ISMO (Institut des Sciences Moléculaires d’Orsay) coordonne le projet d’excellence Marie-Curie ITN ARGENT sur le thème de "Advanced Radiotherapy, Generated by Exploiting Nanoprocesses and Technologies."

Le projet ARGENT est un programme de formation initiale (ITN, pour Initial Training Network) financé par les Actions Marie-Curie du 7ème Programme-cadre pour la recherche et le développement technologique de l’Union Européenne (FP7). Les ITN ont pour but de former de jeunes chercheurs en début de carrière, de les amener à développer une logique de réseau scientifique ainsi que de les inciter à s’ouvrir à l’entreprise pour le développement de leur carrière.

Initié en mars 2014, le programme ARGENT a ainsi permis de recruter et financer 13 doctorants au sein d’un consortium constitué de :

Partenaires académiques

  1. L’Université Paris-Sud (France) ;
  2. CNRS (France) ;
  3. Le CEA (France) ;
  4. Queen’s University (Belfast, GB);
  5. The Open University (Milton Keynes, GB);
  6. Technische Universidät Darmstadt (Darmstadt, Allemagne);
  7. CSIC (Madrid, Espagne).

Partenaires industriels

  1. CheMatech (Dijon, France) ;
  2. QuantumWise (Copenhague, Danemark) ;
  3. NanoH (Lyon, France).

Partenaires associés

  1. Heidelberg Ionenstrahl Therapiezentrum (Heidelberg, Allemagne);
  2. Centre de lutte contre le cancer François Baclesse (Caen, France);
  3. Hospital Universitario Puerta de Hierro (Madrid, Espagne);
  4. IBA (Louvain la Neuve, Belgique);
  5. Minerva (Londres, Royaume-Uni);
  6. MBN Research Center (Frankfurt am Main, Allemagne);

 

Les 13 doctorants recrutés dans le cadre du projet ARGENT

L'objectif principal de cet ITN intersectoriel et pluridisciplinaire est de créer une nouvelle génération de chercheurs et d'experts capables de créer la plate-forme sur laquelle le traitement du cancer de la prochaine génération sera construit. Le consortium vise à former une équipe de 13 doctorants pour agir ensuite comme les leaders et les ambassadeurs dans le domaine. La stratégie de l’ITN ARGENT repose :

  1. sur l'amélioration de notre compréhension des processus et des mécanismes sous-jacents aux dégâts dus à l’irradiation au niveau nanoscopique,
  2. sur l'application de l’amélioration du savoir-faire dans la production et le développement de radiosensitzers fonctionnalisés,
  3. sur les développements des concepts et des codes pour les applications cliniques en tenant compte de la nouvelle information.

Pour plus d’informations sur le projet ARGENT : http://itn-argent.eu/