Vous arrivez en France avec votre (ou vos) enfant(s) et vous souhaitez en savoir plus sur les modes de garde, le système éducatif français et les aides financières. Retrouvez ici toutes les informations qui vous aideront à vous adapter facilement à la transition et à embarquer vos enfants dans les meilleures conditions.

Dans cette section, vous trouverez les informations relatives à:

Vous arrivez en France avec des enfants de moins de 3 ans, et ne savez pas quels sont les différents modes de garde. Découvrez les options qui s’offrent à vous.

Les modes d’accueil individuel

Dans ce cas, l’enfant est accueilli par une seule personne dans un cadre familial. 

Les assistantes maternelles agréées accueillent, à leur domicile, de un à trois enfants. Elles peuvent être directement employées par les parents qui reçoivent alors des prestations familiales d’aide aux jeunes enfants (PAJE). C’est le mode de garde le plus répandu en France. Les assistantes maternelles peuvent aussi être employées dans des crèches familiales qui assurent un encadrement et proposent des activités d’éveil aux enfants. 

 
L’enfant peut aussi être gardé à son domicile par une personne directement employée par les parents. Ceux-ci reçoivent alors des prestations familiales d’aide aux jeunes enfants (PAJE). L’emploi de ces personnes est réglementé par le code du travail. Ce mode d’accueil est assez coûteux sauf si vous avez au moins trois enfants de moins de 6 ans ou si vous vous associez avec une autre famille. 

Renseignez-vous sur les modes d’accueil individuel de votre secteur auprès de votre mairie d’arrondissement ou de la commune où vous résidez. Pour trouver l’adresse de votre mairie, cherchez sur internet en tapant « Mairie de » et le nom de la commune où vous résidez.

Les modes d’accueil collectif

Ce mode d’accueil est assuré par des professionnels qualifiés, dans des locaux spécialement aménagés.

La crèche collective accueille votre enfant à la journée, de façon régulière, à temps plein ou à temps partiel. Ce mode de garde est très demandé et il est parfois difficile d’obtenir une place. En France, les crèches et les garderies publiques sont financées par les autorités locales et régionales et par la participation financière des parents qui est calculée en fonction des revenus du ménage, appelé « quotient familial ». Notez que les crèches ferment pendant un mois complet pendant les congés d’été.

La halte-garderie accueille votre enfant de manière occasionnelle. Pendant quelques heures et jusqu’à deux jours par semaine, vous pouvez vous libérer pour des activités personnelles. Ce mode de garde favorise la rencontre de votre enfant avec d’autres enfants, d’autres adultes et le prépare à l’entrée à l’école maternelle. 

La crèche familiale ou la halte-garderie parentale sont des petites structures gérées par une association de parents. Aux côtés d’une équipe professionnelle, ceux-ci participent à l’accueil des enfants et au fonctionnement de la structure. 

Que vous optiez pour le mode d’accueil individuel ou collectif, vous pouvez vous adresser à la mairie de votre lieu de résidence. Pour trouver l’adresse de votre mairie, cherchez sur internet en tapant « Mairie de » et le nom de la commune où vous résidez. Nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec la personne en charge de la petite enfance.

Le bouche à oreille

Le bouche-à-oreille est un bon moyen de se renseigner sur les différentes options de garde. Vous pouvez joindre également l’association Accueil Ville France (AVF) Bures-Gif-Orsay qui propose des rencontres entre mamans expatriées. (pour plus d’information, rendez-vous à notre rubrique intégration)

Baby-sitting

Le baby-sitting peut être une option idéale pour des besoins ponctuels, à condition que le baby-sitter soit assuré (responsabilité civile) et qu’il ait plus de 16 ans. Les baby-sitters sont en majorité des jeunes filles à la recherche d’un peu d’argent de poche. Renseignez-vous autour de vous pour connaitre les tarifs d'un baby-sitter. Pour plus d’information concernant la réglementation en vigueur et pour trouver une agence agréé à proximité de votre domicile, consultez le site www.servicealapersonne.gouv.fr.

Autres sites intéressants :

En France, l’école est un droit pour tous les enfants, qu’ils soient français ou étrangers. Elle est gratuite et mixte. L’école est facultative à partir de 3 ans et obligatoire à partir de 6 ans et jusqu’à 16 ans. Les programmes éducatifs sont gérés par le Ministère de l’Education Nationale.

Comment inscrire votre enfant à l’école ?

Rendez-vous à la mairie de votre lieu de résidence avec les documents suivants :

  • le passeport de l’enfant,
  • son certificat de naissance traduit en français par un traducteur assermenté,
  • son carnet de santé. L’enfant doit être vacciné contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTPolio),
  • un justificatif de domicile (bail, quittance de loyer ou facture EDF). 

À savoir

S’il existe plusieurs écoles publiques dans la commune, la mairie vous indiquera l’école où doit s’effectuer la scolarisation. Si vous souhaitez inscrire votre enfant dans une autre école que celle du secteur dont vous dépendez, vous devez demander une dérogation à la mairie. À l’issue de l’inscription, la mairie vous délivrera un certificat. Pour enregistrer définitivement votre enfant, vous devrez vous présenter à la direction de l’école avec ce certificat.

L’école maternelle

À partir de 3 ans, votre enfant peut aller à l’école maternelle. Bien qu’elle soit facultative, presque tous les enfants y sont inscrits.

Vous pouvez également consultez la liste des écoles maternelles bilingues à Paris et en région parisienne.

L’école élémentaire

À partir de 6 ans, l’école devient obligatoire. Les enfants doivent être inscrits à l’école élémentaire à la rentrée scolaire de l’année civile au cours de laquelle ils atteignent l’âge de 6 ans. Par exemple, votre enfant ayant 6 ans au mois de décembre, rentrera au mois de septembre de la même année en classe en première année de primaire. Pendant la première année du primaire, le cours préparatoire (CP), l'élève débute l'apprentissage de la lecture et de l'écriture. Il n'a qu'un seul professeur (un maítre ou une maîtresse) et le programme se compose de leçons de français, de mathématiques, de sciences etc. L’école élémentaire comporte 5 niveaux, à savoir : le CP (Cours Préparatoire),  les CE1 et CE2 (Cours Élémentaires 1ère et 2ème années), et les classes de CM1 et CM2 (Cours Moyens 1ère et 2ème années).

Le collège

Le collège concerne les jeunes de 11 à 15 ans et constitue les quatre premières années de l’enseignement secondaire. Les niveaux scolaires sont numérotés de manière décroissante à partir de la première année de collège. La première année est ainsi la sixième et la deuxième année est la cinquième, etc. Une semaine de classe est constituée d’environ 26 heures de cours. À la fin de la troisième, les élèves passent le diplôme national du Brevet, diplôme de fin de scolarité au collège (équivalent du GCSE anglais).

Pour y inscrire votre enfant, rendez-vous directement au collège dont il dépend.

Pour en savoir plus sur le collège, consultez le site de l’académie de Versailles.

Le lycée

Le lycée scolarise les adolescents de 15 à 18 ans et constitue la dernière étape de l’enseignement secondaire. Ces trois dernières années sont composées de la seconde, la première et la terminale. En terminale, les élèves préparent et passent les épreuves du baccalauréat. Le baccalauréat marque la fin des études secondaires. Son obtention conditionne l'accès aux études supérieures. Les lycées offrent une grande pluralité de formations techniques, générales ou professionnelles.

Pour en savoir plus sur le lycée, consultez le site de l’académie de Versailles.

Enseignement international

Vous avez la possibilité d’inscrire vos enfants dans un établissement qui propose un enseignement international en plusieurs langues. Les établissements scolaires internationaux de la région sont les suivants : 

Comment faire garder votre enfant lorsqu’il va à l’école ?

Mode de garde collectif : les centres de loisirs et les garderies périscolaires 
En dehors du temps scolaire, les centres de loisirs et les garderies périscolaires accueillent votre enfant et lui proposent des activités de loisirs. 
Le matin avant la classe et le soir après la classe, votre enfant peut être accueilli dans les locaux de l’école. Le mercredi et pendant les vacances scolaires, votre enfant est accueilli toute la journée dans les centres de loisirs. 

Mode de garde individuel : les assistantes maternelles agréées ou une employée au domicile des parents 
Comme les enfants plus jeunes, votre enfant peut être accueilli par une assistante maternelle agréée ou une employée au domicile des parents. Si votre enfant est âgé de moins de 6 ans, vous pouvez bénéficier d’une aide financière de la Caisse d’Allocations Familiales

Pour en savoir plus sur la scolarité en France, visitez le site du Service Public.

Calendrier scolaire

Le calendrier scolaire commence en Septembre et se termine au début du mois de juillet de l’année suivante. Elle est divisée en trimestres :

  • Premier trimestre : septembre, octobre et novembre
  • Deuxième trimestre : décembre, janvier et février
  • Troisième trimestre : mars, avril, mai, juin et début juillet

La France est découpée en trois zones scolaires : A, B et C. Pendant les vacances d’hiver et de printemps, chaque zone prend ses congés l’une après l’autre. L’Ile-de-France se situe dans la zone C.

Calendrier scolaire 2017 – 2018 (zone C)

  • Rentrée scolaire des élèves : 4 septembre 2017
  • Vacances de la Toussaint : du 21 octobre au 6 novembre
  • Vacances de Noël : du 23 décembre au 8 janvier
  • Vacances d'hiver : du 17 février au 5 mars
  • Vacances de printemps : du 14 avril au 30 avril
  • Vacances d'été : 7 juillet 2018

Si vous avez au moins deux enfants à charge âgés de moins de 20 ans, vous avez droit aux allocations familiales et ce, quels que soient votre situation familiale et vos revenus. Sachez que le montant se calcule en fonction de vos ressources, du nombre d'enfants à charge et de leur âge. Les allocations sont versées tous les mois.

Les ressortissants de l’Espace économique européen et de la Suisse

Si vous êtes citoyen de l’Espace économique européen (EEE) ou suisse, vous pouvez bénéficier des prestations familiales au titre des enfants dont vous avez la charge, sous réserve de remplir certaines conditions :

  • avoir votre foyer en France (résidence permanente) ou le lieu de votre séjour principal,
  • vos enfants doivent vivre de façon permanente en France et être à votre charge effective et permanente ou à la charge de la personne que vous avez désigné comme allocataire des prestations : conjoint par exemple,
  • exercer une activité professionnelle en France,
  • ou disposer, pour vous et les membres de sa famille, de ressources suffisantes et d’une assurance maladie (les étudiants doivent garantir qu’ils remplissent ces conditions).

Les ressortissants d'un pays hors EEE ou Suisse

Si vous n'êtes pas ressortissant de l'Espace économique européen (EEE) ou de la Suisse, vous pouvez bénéficier des prestations familiales pour les enfants dont vous avez la charge, sous réserve de remplir certaines conditions:

  • Vos enfants doivent résider en France et être à votre charge effective et permanente (ou à la charge de la personne que vous avez désignée comme allocataire des prestations, par exemple le conjoint).
  • Vous devez également résider habituellement en France, détenir un titre de séjour, et si vos enfants sont nés à l’étranger, vous devez justifier de leur entrée régulière en France.

Pour connaître vos droits en matière d’allocations familiales, vous devez vous rendre à la Caisse d’allocations familiales. Renseignez-vous auprès de la mairie de votre lieu de résidence pour connaître la Caf dont vous dépendez.

Plus d’informations sur le site du Service Public et dans le guide "Vos droits en termes de sécurité sociale en France" de la Commission européenne.