De nombreux projets soutenus par l'appel à projet Innovation et Entrepreneuriat - Prématuration ont débouché sur des start-ups.

Voici quelques Success Stories de start-ups made in Université Paris-Saclay :

 

Laboratoire de Chimie Inorganique (LCI) – Institut de Chimie Moléculaire et des Matériaux d’Orsay (ICMMO)
Université Paris-Sud – CNRS
Laboratoire d’Innovation en Chimie des Surfaces et Nanosciences (LICSEN) – CEA – DSM – NIMBE
Lauréat 2013 – Projet CYTER
L’industrie est confrontée à des règlementations exigeantes sur ses effluents, AJELIS permet de diminuer la pollution de ces rejets grâce à une technologie innovante. Le projet CYTER a d’abord été porté par Vincent HUC et Pascal VIEL avant de devenir la start-up AJELIS en septembre 2014, cofondée par Ekaterina SHILOVA, Vincent HUC et Pascal VIEL. L’équipe est lauréate du concours mondial d’innovation 2030 dans la catégorie Recyclage. Depuis octobre 2016, la SATT Paris-Saclay soutient et investit dans le projet CYTER, piloté par l’Université Paris-Sud, le CEA et le CNRS.

Institut Galien Paris-Sud
Université Paris-Sud
Lauréat 2014 – Projet CandiStop

BKT Biokawthar veut valoriser les applications d’une nouvelle génération de particules pouvant être mises en œuvre dans de nombreuses applications thérapeutiques. Sa première cible thérapeutique est la candidose, l’une des cinq maladies nosocomiales les plus virulentes. La start-up se focalise sur la forme oropharyngée qui s’attaque aux muqueuses de la bouche et de l’œsophage. Le produit développé par BioKawthar Technologies est 600% plus actif que l’antibiotique de référence et élimine les souches résistantes. Lauréat de l’appel à projet Prématuration 2014 et du concours d'innovation iLab2016, cette start-up se base sur des travaux de recherche entrepris depuis 2010.

 

Département de Traitement de l’Information et Modélisation (DTIM)
ONERA
Lauréat 2013 – Projet CAM3D
Les progrès des formats audiovisuels ont permis à la technologie 3D de s’implanter dans les salles de cinéma comme dans les foyers. L’acquisition d’images 3D reste difficile et onéreuse avec des caméras 3D classiques portant deux objectifs. Les travaux de recherche de Pauline TROUVÉ-PELOUX ont permis de développer des caméras 3D miniaturisées ayant un seul objectif. Jérémie ABOU, ancien élève ingénieur de Centrale Supélec et lauréat du concours iLab 2015 en catégorie «Emergence», se charge de la valorisation de cette technologie à travers la start-up Cyclopus, créée en septembre 2015 et accompagnée par IncubAlliance.

Laboratoire Charles Fabry (LCF)
IOGS
Lauréat 2014 – Projet MITOCUT

Lauréat de l’appel à projet Prématuration 2014, DAMAE Medical a développé un appareil de diagnostic innovant, capable de détecter des mélanomes (cancer de la peau) à des stades précoces. L'appareil est doté d'une caméra à haute cadence (qui prend des mesures plus précises), permettant la mesure des interférences issues de la superposition d'un faisceau lumineux associées à la lumière réfléchie par les micro-structures du tissu. Grâce à un algorithme, la Damae crée une image morphologique précise du tissu étudié. Lauréate de nombreux prix (prix international de la fondation Altran pour l’innovation en 2014, prix EDF Pulse 2015 et lauréats du Concours Mondial d’Innovation dans la catégorie « Médecine individualisée »). En 2017, grâce au Paris-Saclay Seed Fund, elle a levé 2 Millions d'Euros.

Unité Mixte de Physique CNRS/ Thalès (UMPHY)
Lauréat 2013 – Projet ALTO

Le marché de luxe est la cible de DAUMET qui développe un nouvel alliage or-tungstène extraordinairement dense pour en faire un revêtement de qualité. Cet alliage est né d’une unité mixte CNRS Thalès, des travaux de Cyril DERANLOT et du Prix Nobel de Physique Albert Fret. Au-delà de l’appel à projet Prématuration, ALTO a été lauréat du concours iLab 2014 en catégorie «Emergence». DAUMET a reçu le 3e prix du meilleur business plan de la promotion HEC Challenge+ 2014, et bénéficie de nombreux soutiens financiers (Région Ile-de-France, LabEx PALM et NanoSaclay, le Ker). La société a été créée en avril 2016, l’équipe s’agrandit pour faire face aux besoins de marketing et de vente, et prépare sa première levée de fonds.

Laboratoire de Mécanique et Technologie (LMT)
ENS Cachan – CNRS
Lauréat 2013 – Projet MEDICINE
EikoSim valorise le projet MEDICINE, une technologie de traitement d'image à destination des bureaux d'étude en conception mécanique. « Nos produits permettront aux industriels un gain de temps de conception et une augmentation de la qualité des produits », expliquent les fondateurs de la start-up.
En 2016, les fondateurs ont participé au programme HEC Challenge + pour aider à émerger EikoSim. Les premiers marchés visés par EikoSim sont ceux des industries de transport terrestre,  aéronautique et de fabrication d’équipements mécaniques. Ils ont bénéficié de la collaboration de la SATT Paris-Saclay et ont été récompensés lors du concours national d’aide à la création d’entreprises innovantes iLab 2017 du Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.

Laboratoire de Traitement et Communication de l'Information (LTCI)
Telecom ParisTech
Lauréat 2014 – Projet Geouniq

GeoUniq utilise une technologie d'avant-garde propriétaire pour acquérir les données de géolocalisation des utilisateurs et le transformer en informations vendables. Leur technologie rassemble + de 100 positions significatives par smartphone et par jour, en temps réel, avec un impact minime sur la batterie. Les applications mobile peuvent mieux comprendre leurs utilisateurs, basé sur l'analyse de comportement mondiale en temps réel. Les entreprises peuvent profiter d'analyse de flux plus précis et toujours en temps réel.

Laboratoire d’Ingénierie des Systèmes de Versailles (LISV)
Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yveline (UVSQ)
Lauréat 2013 – Projet GYROLIFT
Véritable projet étudiant-chercheur-entrepreneur mené par Lambert TRÉNORAS, jeune docteur de l’UVSQ, GYROLIFT a pour vocation de révolutionner les fauteuils roulants en permettant à ses utilisateurs d’être en position assise ou debout. Lambert Trénoras a fait son doctorat au laboratoire LISV et a fait croître son projet grâce à l’appel à projet Prématuration de l’Université Paris-Saclay. Il a reçu le prix Innovation Jeune Chercheur au colloque Handiversité et a été invité à l’Elysée à la Conférence Nationale du Handicap pour présenter son innovation. En 2015, le projet a été retenu par les étudiants du MBA Entrepreneurship d’HEC pour effectuer une étude du marché exhaustive et produire un pitch en fin de cursus. GYROLIFT remporte le premier prix du jury ET le prix du public au concours Docteurs-Entrepreneurs aux RUE 2016. La start-up a récemment rejoint le Novation Center d’Ecole Polytechnique. Plus récemment, elle est lauréat du Challenge Paris Saclay CES Las Vegas 2018 et ira présenter son projet au CES 2018.

Service de Pharmacologie et d'Immunoanalyse (SPI)
CEA
Lauréat 2016 – Projet H-Immune

La société H-Immune développe de nouvelles approches thérapeutiques basées sur des anticorps monoclonaux FULLY HUMAN dans le domaine de l’immuno-oncologie. L’élément-clé du modèle d’H-Immune réside dans le déploiement d’une plateforme propriétaire et unique d’immunisation. Dans le cadre de son développement, H-IMMUNE utilise sa plateforme pour nourrir son portefeuille de programmes thérapeutiques internes et vient de signer un partenariat stratégique de recherche. La plateforme technologique unique de H-Immune sera utilisée pour développer de nouveaux anticorps therapeutiques FULLY HUMAN, marquant ainsi la première étape d’un programme de développement de traitements immuno-oncologiques.

 

Département Génie Mécanique et Productique (GMP)
IUT de Cachan – Université Paris-Sud
Lauréat 2013-2014 – Projet HUBLEX
Hublex révolutionne les déplacements sur le lieu de travail grâce à un gyropode nouvelle génération plus léger, plus compact et avec une grande autonomie. Ce projet est issu des travaux de Pascal MARTINELLI. Double lauréat de l’appel à projet Prématuration, lauréat d’une convention à la SATT Paris-Saclay, vainqueur d’un des Grands Prix iLab 2015, Hublex lance aujourd’hui son projet de commercialisation et ouvre son capital au crowdfunding après une phase de R&D de plus de 5 ans. Elle a signé son transfert de technologie et, trois mois après cet accord, a conclu sa première levée de fond en amorçage pour un montant de près d’1 M€.  Plusieurs réseaux français de Business Angels (Investessor, Invest’Y et Femmes Business Angels) ainsi qu’un groupe industriel japonais, entrent au capital d’HUBLEX pour accélérer son développement industriel et commercial.

Laboratoire de Structures, Propriétés, Modélisation des Solides (SPMS-UMR 8580)
CentraleSupélec
Lauréat 2014 – Projet MIRE

Nextmat consiste à étudier l’évolution future des comportements et des usages vis-à-vis de la chaîne de valeur du matériau, pour aller vers une meilleure valorisation des déchets ou produits en fin de vie. L’objectif est de proposer de nouvelles solutions de valorisation de la matière pour transformer les déchets en ressources. Dans l’optique d’une valorisation locale des déchets, ce projet concerne trois secteurs : le bâtiment, la distribution spécialisée en matériaux et les infrastructures routières. L’entreprise a été lauréate au i-lab 2014 et bénéficie à ce titre d’un accompagnement de BPI France. Elle a fait partie des 10 finaliste au concours AEF docteur-entrepreneur 2014.

Laboratoire traitement et communication de l’information (LTCI)
Télécom Paris Tech – CNRS
Lauréat 2013 – Projet SADIP
A l’issu de sa thèse à Télécom ParisTech, Hussein Fakhoury a développé son projet de puce nanoélectronique permettant de réduire l’encombrement et le coût des systèmes numériques d’acquisition des données. L’aide apportée par l’Université Paris-Saclay à travers l’appel à projet Prématuration a abouti à la création de la start-up SCALINX en octobre 2015. En parallèle, SCALINX a été lauréate du concours iLab, en 2015 et en 2016, dans la catégorie « Emergence ». En développant une nouvelle génération de convertisseurs analogique-numérique, SCALINX séduit les acteurs de secteurs aussi stratégiques que la défense et le spatial, la santé et les communications. SCALINX cherche aujourd’hui à développer son business et à acquérir de nouveaux clients.

Laboratoire d’Hydrodynamique de l’X (LADHyX)
Ecole Polytechnique – CNRS
Lauréat 2013 – Projet SENSYS
SENSOME est le fruit du parcours a priori surprenant de Franz BOZSAK. Jeune ingénieur allemand formé à l’Université de Stuttgart, il rencontre Abdul BARAKAT, directeur de la chaire ingénierie cellulaire cardiovasculaire de l’Ecole Polytechnique, à l’Université de Californie à Davis. « C’est lui qui m’a dévié de ma voie aérospatiale. Il m’a demandé de faire avec lui une thèse sur les stents », déclare Franz BOZSAK. Les deux docteurs ont alors développé un stent porteur de capteurs électroniques capables de renseigner en temps réel sur l’état de cicatrisation de l’artère. Lauréat du Concours Mondial de l’Innovation 2030, Franz BOZSAK a fondé la société SENSOME en septembre 2014 autour de ce projet, qui a été retenu par la Technology Review du MIT dans sa sélection des dix Innovateurs de moins de 35 ans de l’année 2016. SENSOME a annoncé en juillet 2017, la clôture d’un tour de financement de 4,7 millions d’euros pour amener son premier produit jusqu’aux essais cliniques. Le Paris-Saclay Seed Fund a participé à cette levée de fonds.

Laboratoire Charles Fabry (LCF)
Institut Optique Graduate School (IOGS)

Université Paris-Sud – CNRS
Lauréat 2013 – Projet PureLase
Spark Lasers fabrique et commercialise une nouvelle génération de sources lasers à très haut niveau de performance et à coût réduit. Les produits Spark Lasers répondent aux besoins industriels et des sciences fondamentales, comme la fluorescence, la spectroscopie et la microscopie.
Le projet PureLase est le fruit des travaux de recherche de François BALEMBOIS, lauréat de l’appel à projet Prématuration en 2013. Ce projet est ensuite valorisé par Pascal DUPRIEZ, vainqueur du concours iLab 2014 dans la catégorie « Emergence » et fondateur de la start-up Spark Lasers en août 2015. Récemment, elle a annoncé la clôture d'une levée de fonds de 1 M€, avec le concours des fonds parisiens : Starquest Capital et Gravitation. La startup a été lauréate en juillet 2017 du concours d'innovation i-Lab, de Bpifrance

Laboratoire de Physique des Plasmas (LPP)
Ecole Polytechnique – CNRS – UPMC
Université Paris-Sud – Observatoire de Paris
Lauréat 2014 – Projet MINIATURE
L’industrie aérospatiale a vu l’émergence de satellites de petites tailles pour diverses applications allant de la recherche à l’utilisation amateur. Ces satellites n’ont pas de moyen de propulsion et ne peuvent donc pas faire évoluer leur orbite. Ane AANESLAND a développé un module de propulsion miniaturisé pour répondre à ce besoin. Le projet a été retenu par les étudiants du MBA HEC Entrepreneurship comme étude de cas dans la création d’entreprise. Au-delà de l’appel à projet Prématuration, ThrustMe a bénéficié par son projet MINIATURE de la collaboration de la SATT Paris-Saclay, et du concours iLab 2016 en catégorie «Création-Développement». La start-up est créée depuis janvier 2017 et fait désormais partie des TOP500 du Hello Tomorrow Challenge.

Laboratoire de Vision et d’Ingénierie des Contenus (LVIC)
CEA LIST
Lauréat 2014 – Projet Cam3DS

Lauréat de l’appel à projet Prématuration 2014, David Partouche-Sebban a développé dans les laboratoires du CEA LIST un « scanner 3D à lumière spectralement codée ». Cette technologie innovante permet à la fois d’acquérir des images en 3D et de différencier la nature des matériaux de surface qui composent la scène (e.g. bois, métal, rouille, plastique, peau humaine, etc.). Lauréate de Réseau Entreprendre Sud Ile-de-France en 2016, la start-up TRIDIMEO sera créée prochainement. TRIDIMEO conçoit et fabrique des caméras 3D nouvelle génération de hautes performances et développe des solutions logicielles de vision qui permettent d’automatiser des processus d’inspection ou de fabrication pour lesquels ce n’était pas possible auparavant.

Département de Métrologie, Instrumentation et Information (LIST-DM2I)
CEA
Lauréat 2015/2017 – Projet WiseBIM

WiseBIM permet de disposer rapidement de la vue 3D du fichier BIM (Building Information Model) de bâtiments (logements, usines, bureaux) pour des besoins d’aide à la vente (visites virtuelles), d'assistance à la préparation des interventions d’urgence, de rénovation thermique et de gestion de parcs immobiliers. L’utilisateur soumet l’image numérisée de son plan 2D, ou issue d’un fichier existant, à la plateforme logicielle. WiseBIM extrait automatiquement les informations permettant d’identifier les éléments géométriques en 3D d’un bâtiment, détecte les erreurs potentielles et propose des solutions de correction. Le plan 3D est ensuite généré en fichier .IFC, un format standard compatible avec les logiciels BIM. WiseBIM a reçu le prix du jury au Veolia Open innovation day juin 2017 et a participé au HEC Challenge+ 2017.