Un départ à l'étranger suscite de nombreuses questions. Comment faire si je suis malade ? Comment fonctionne le système de santé en France ? Vous trouverez ci-dessous tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le régime de Sécurité Sociale français sans jamais oser le demander. 

 

électrocardiogramme
La couverture santé : indispensable et obligatoire !

La couverture santé est obligatoire pour toute personne résidant en France. Elle est destinée à vous couvrir en cas de frais de santé (visite chez un médecin, médicaments, hospitalisation, etc.).

Plus d'infos
plaquette de médicaments
Choisir la couverture santé adaptée à votre situation

Prenez connaissance des démarches pour pouvoir bénéficier d'une couverture santé en France en fonction de votre situation.

Plus d'infos
Médecin ou infirmière
Le régime français de Sécurité Sociale : comment ça marche ?

Comment fonctionne le système de sécurité sociale ? Quels sont les frais couverts ? Que dois-je prévoir en plus ?

Plus d'infos
boîte premiers secours
Informations pratiques

Toutes les informations santé dont vous aurez besoin en France : trouver un médecin, comprendre les termes associés à la santé, numéros d'urgence, etc.

Plus d'infos

 

La couverture santé est obligatoire pour toute personne résidant en France

Cette couverture santé est destinée à couvrir les frais en cas de soins médicaux (visite chez un médecin, médicaments, hospitalisation, interventions chirurgicales, etc.).

Selon votre âge et les conditions de votre séjour (contrat de travail ou pas, durée du séjour, etc.), vous devrez soit :

  • Vous affilier au régime français de Sécurité Sociale pour bénéficier de l’assurance maladie (couramment appelée « la Sécu »)
  • Rester affilié à l'organisme d’assurance maladie du pays où vous êtes assuré (vérifiez qu'il vous couvre en France)
  • Souscrire une assurance privée en France
  • Souscrire une assurance privée dans votre pays de résidence habituelle.

Vous devez être couvert à votre arrivée en France

Vous devez arriver en France en ayant déjà une assurance maladie qui garantit le remboursement des frais médicaux et le rapatriement ainsi qu'une assurance responsabilité civile.

Quel que soit votre pays d’origine, nous vous recommandons fortement de souscrire une assurance pour la période de votre arrivée (4 mois) le temps de faire les formalités d'adhésion à la Sécurité Sociale française. Vérifiez bien auprès de votre assureur quelles garanties sont incluses dans la couverture de votre choix. Assurez-vous que votre assurance garantit le rapatriement et que vous avez une assurance responsabilité civile. Si vous venez en France pour un séjour supérieur à 3 mois, par la suite, vous pourrez choisir la couverture santé correspondant le mieux à vos besoins et votre profil.

Exemples d'assurances

Etudiants, stagiaires, doctorants boursiers et leurs familles :

Doctorants et chercheurs et leurs familles :

 

A retenir

  • Vous devez obligatoirement avoir une assurance maladie qui garantit le remboursement des frais médicaux et le rapatriement ainsi qu'une assurance responsabilité civile dès votre premier jour en France
  • Cette assurance doit être, de préférence, française
  • Si vous devez ou si vous décidez d'adhérer (en fonction de votre situation) à la Sécurité Sociale française, prenez en compte que cela peut durer quelques mois. Vous devrez transmettre très rapidement les documents qui vous seront demandés. Plus vite votre dossier sera envoyé, plus vite vous aurez accès aux remboursements. C’est pourquoi nous vous recommandons de souscrire une assurance pour les 4 premiers mois en France.

Attention
Avant d'entreprendre toute démarche par vous-même, nous vous conseillons de contacter votre établissement.

Chercheurs : si votre conjoint(e) et/ou vos enfants sont avec vous en France, prévenez le service du personnel à votre arrivée.

 

 

Consultez les démarches en fonction de votre cas :

Attention : Avant votre départ, vérifiez auprès de votre organisme d'assurance maladie dans votre pays de résidence habituelle si vos frais de santé sont couverts pendant toute la durée de votre séjour en France. Si c'est le cas, les procédures administratives peuvent être plus simples.

1. Vous êtes étudiant en Licence ou en Master

Ressortissants ou résidents d’un pays membre de l’Espace économique européen ou Suisse

Attention : Si vous résidez dans un des pays de l'EEE ou Suisse mais n’en êtes pas ressortissant vous ne pourrez pas vous prévaloir des dispositions indiquées ci-dessous si vous faites un séjour au Danemark ou au Royaume-Uni.

  • Avant de venir en France, vous devez demander votre carte européenne d’assurance maladie (CEAM)  et/ou le formulaire S1 à l’organisme d’assurance maladie du pays où vous êtes assuré.
  • Si vous êtes en possession d’au moins une de ces pièces vous pourrez vous inscrire dans un établissement membre de l’Université Paris-Saclay et être dispensé de l’assurance maladie obligatoire du régime étudiant.
  • Sur place, les frais médicaux seront pris en charge dans les mêmes conditions que pour les assurés du régime français de Sécurité Sociale. Vous dépendrez du service des relations internationales de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de votre lieu de résidence en France. Téléchargez la notice explicative. Vous avez aussi la possibilité d’attendre votre retour dans votre pays d’origine pour demander tout remboursement à votre organisme d’assurance maladie.
  • Si vous n’êtes pas en possession de la CEAM ou du formulaire S1 vous devrez cotiser obligatoirement au régime étudiant. Plus d’informations sur le régime étudiant.

Pour un séjour en France d’un an ou plus nous vous conseillons, afin de faciliter vos démarches de remboursement, de vous affilier au régime étudiant.

Dans tous les cas, pensez à prendre une assurance complémentaire pour être mieux remboursé. 

 

Ressortissants d’un pays hors EEE ou Suisse

Vous êtes originaire d’un pays ayant signé une convention bilatérale de sécurité sociale avec la France :

Pour savoir s'il y a une convention bilatérale de sécurité sociale entre la France et votre pays d'origine, rendez-vous sur le site du Centre de Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale (Cleiss). S'il y a une convention bilatérale, renseignez-vous quelles sont les conditions qui vous permettront de rester affilié au régime de sécurité sociale.

Dans tous les cas, pensez à prendre une assurance complémentaire pour être mieux remboursé. 

 

Vous êtes originaire d’un pays n’ayant pas signé de convention bilatérale de sécurité sociale avec la France :
  • Vous relevez à titre obligatoire du régime étudiant français. Le montant de la cotisation à la sécurité sociale étudiante est fixé à 217€ pour l'année universitaire 2017-2018. Vous la réglerez en même temps que les droits d'inscription dans votre établissement. Si vous êtes boursier du gouvernement français (CROUS), vous serez exonéré du paiement de la cotisation sur présentation de votre attestation de bourse.
    Liste des documents nécessaires à l’affiliation à la Sécurité Sociale étudiante.
  • Vous dépendrez de la Sécurité Sociale étudiante que vous aurez choisi au moment de votre inscription universitaire, à savoir, la LMDE  ou la SMEREP .
  • Attention : l'assurance maladie étudiante couvre la période du 1er septembre au 31 août de l'année suivante. Si vous venez en France avant le début de l'année universitaire, pour un séjour linguistique ou un autre motif, vous devrez souscrire une assurance santé qui couvrira la période de votre arrivée jusqu'au 1er septembre au minimum. ACS Assurances propose des couvertures adaptées à vos besoins. Si vous optez pour une assurance de votre pays de résidence habituelle, vérifiez bien auprès de votre assureur quelles garanties sont incluses dans la couverture de votre choix. Assurez-vous que votre assurance garantit le rapatriement et que vous avez une assurance responsabilité civile. Demandez à votre organisme une attestation d’assurance maladie (en français ou anglais) prouvant que vous êtes couvert pendant cette période.

Dans tous les cas, pensez à prendre une assurance complémentaire pour être mieux remboursé. 


2. Vous êtes doctorant boursier. Vous n’avez pas de contrat de travail français et vous êtes inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur en France

Vous avez moins de 28 ans

Ressortissants ou résidents d'un pays membre de l'Espace économique européen ou Suisse

Attention : si vous résidez dans un des pays de l'EEE ou Suisse mais n’en êtes pas ressortissant vous ne pourrez pas vous prévaloir des dispositions indiquées ci-dessous si vous allez au Danemark ou au Royaume-Uni.

  • Avant d'arriver en France, vous devez demander votre carte européenne d’assurance maladie (CEAM) et/ou le formulaire S1 à l’organisme d’assurance maladie du pays où vous êtes assuré.
  • Si vous êtes en possession d’au moins une de ces pièces vous pourrez vous inscrire dans un établissement membre de l’Université Paris-Saclay et être dispensé de vous affilier à l’assurance maladie obligatoire du régime étudiant.
  • Sur place, les frais médicaux seront pris en charge dans les mêmes conditions que pour les assurés du régime français de Sécurité Sociale. Vous dépendrez du service des relations internationales de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de votre lieu de résidence en France. Téléchargez la notice explicative. Vous avez aussi la possibilité d’attendre votre retour dans votre pays d’origine pour demander tout remboursement à votre organisme d’assurance maladie.
  • Si vous n’êtes pas en possession de la CEAM ou du formulaire S1 vous devrez cotiser obligatoirement au régime étudiant. Plus d’informations sur le régime étudiant.

Pour un séjour en France d’un an ou plus nous vous conseillons, afin de faciliter vos démarches de remboursement, de vous affilier au régime étudiant.

Dans tous les cas, pensez à prendre une assurance complémentaire pour être mieux remboursé. 

 

Ressortissants d’un pays hors EEE ou Suisse

Vous êtes originaire d’un pays ayant signé une convention bilatérale de sécurité sociale avec la France

Pour savoir s'il y a une convention bilatérale de sécurité sociale entre la France et votre pays d'origine, rendez-vous sur le site du Centre de Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale (Cleiss). S'il y a une convention bilatérale, renseignez-vous quelles sont les conditions qui vous permettront de rester affilié au régime de sécurité sociale.

Dans tous les cas, pensez à prendre une assurance complémentaire pour être mieux remboursé. 

 

Vous êtes originaire d’un pays n’ayant pas signé de convention bilatérale de sécurité sociale avec la France

  • Vous relevez à titre obligatoire du régime étudiant français.
  • Le montant de la cotisation à la sécurité sociale étudiante est fixé à 217€ pour l'année universitaire 2017-2018. Vous la réglerez en même temps que les droits d'inscription dans votre établissement. Si vous êtes boursier du gouvernement français (CROUS) vous serez exonéré du paiement de la cotisation sur présentation de votre attestation de bourse. 
    Liste des documents nécessaires à l’affiliation à la Sécurité Sociale étudiante.
  • Vous dépendrez de la Sécurité Sociale étudiante que vous aurez choisi au moment de votre inscription universitaire, à savoir, la LMDE ou la SMEREP.
  • Attention : l'assurance maladie étudiante couvre la période du 1er septembre au 31 août de l'année suivante. Si vous venez en France avant le début de l'année universitaire, pour un séjour linguistique ou un autre motif, vous devrez souscrire une assurance santé qui couvrira la période de votre arrivée jusqu'au 1er septembre au minimum. ACS Assurances propose des couvertures adaptées à vos besoins. Si vous optez pour une assurance de votre pays de résidence habituelle, vérifiez bien auprès de votre assureur quelles garanties sont incluses dans la couverture de votre choix. Assurez-vous que votre assurance garantit le rapatriement et que vous avez une assurance responsabilité civile. Demandez à votre organisme une attestation d’assurance maladie (en français ou anglais) prouvant que vous êtes couvert pendant cette période.

Dans tous les cas, pensez à prendre une assurance complémentaire pour être mieux remboursé. 

 

Vous avez 28 ans ou plus

Ressortissants ou résidents d’un pays membre de l’Espace économique européen ou Suisse.

Attention :

  • Si vous résidez dans un des pays de l'EEE ou Suisse mais n’en êtes pas ressortissant vous ne pourrez pas vous prévaloir des dispositions indiquées ci-dessous si vous allez au Danemark ou au Royaume-Uni.
  • Vous vous êtes inscrit en Doctorat avant votre 28ème anniversaire : vous pouvez continuer à être affilié à la Sécurité Sociale étudiante.
  • Avant d'arriver en France, vous devez demander votre carte européenne d’assurance maladie (CEAM)  et/ou le formulaire S1 à l’organisme d’assurance maladie du pays où vous êtes assuré.
  • Si vous êtes en possession d’au moins une de ces pièces vous pourrez vous inscrire dans un établissement membre de l’Université Paris-Saclay et être dispensé de vous affilier à l’assurance maladie obligatoire du régime général.
  • Sur place, les frais médicaux seront pris en charge dans les mêmes conditions que pour les assurés du régime français de Sécurité Sociale. Vous dépendrez du service des relations internationales de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de votre lieu de résidence en France. Téléchargez la notice explicative. Vous avez aussi la possibilité d’attendre votre retour dans votre pays d’origine pour demander tout remboursement à votre organisme d’assurance maladie.
  • Si vous n’êtes pas en possession de la CEAM ou du formulaire S1 vous avez trois possibilités :

Pour un séjour en France d’un an ou plus et si vous vous êtes inscrit en Doctorat avant votre 28ème anniversaire, nous vous conseillons, afin de faciliter vos démarches de remboursement, de vous affilier au régime étudiant.

Dans tous les cas, pensez à prendre une assurance complémentaire pour être mieux remboursé. 
 

Ressortissants d’un pays hors EEE et Suisse

Vous êtes originaire d’un pays ayant signé une convention bilatérale de sécurité sociale avec la France

Pour savoir s'il y a une convention bilatérale de sécurité sociale entre la France et votre pays d'origine, rendez-vous sur le site du Centre de Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale (Cleiss). S'il y a une convention bilatérale, renseignez-vous quelles sont les conditions qui vous permettront de rester affilié au régime de sécurité sociale.

Dans tous les cas, pensez à prendre une assurance complémentaire pour être mieux remboursé. 

 

Vous êtes originaire d’un pays n’ayant pas signé de convention bilatérale de sécurité sociale avec la France

Quatre options s’offrent à vous :

1. Vous pouvez vous affilier à la Protection Universelle Maladie (PUMa) auprès de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de votre lieu de résidence.
Liste des documents nécessaires à l’affiliation à la PUMa.
Attention, l’immatriculation à la PUMa peut prendre quelques mois. Il est fortement recommandé de souscrire une assurance qui couvrira la période de votre arrivée jusqu'à votre 4ème mois en France.
La Fondation national Alfred Kastleret ACS Assurances proposent des couvertures santé pour quelques mois aux doctorants inscrits en France, peu importe leur âge. Demandez à votre organisme une attestation d’assurance maladie (en français ou anglais) prouvant que vous êtes couvert pendant cette période.

2. Vous pouvez souscrire une assurance en France.

3. Vous pouvez souscrire une assurance dans votre pays de résidence habituelle qui couvrira l’ensemble des dépenses de santé pendant toute la durée de votre séjour en France (renseignez-vous avant de partir sur l’étendue des garanties). Demandez à votre organisme une attestation d’assurance maladie (en français ou anglais) prouvant que vous êtes bien couvert. Assurez-vous que votre assurance garantit le rapatriement et que vous êtes couvert par une assurance responsabilité civile

4. Vous pouvez vous affilier au régime étudiant de la sécurité sociale française (si vous vous êtes inscrit en Doctorat avant votre 28ème anniversaire). Plus d’informations sur le régime étudiant.

Dans tous les cas, pensez à prendre une assurance complémentaire pour être mieux remboursé. 

 


3. Vous êtes chercheur ou doctorant et vous avez un contrat de travail français

  • Vous relevez à titre obligatoire du régime général de la Sécurité Sociale.
  • Vous devez faire une demande d’immatriculation (demande de numéro de sécurité sociale) au régime général de Sécurité Sociale auprès de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de Paris. Liste des documents nécessaires à l’affiliation
  • Avant d'entreprendre toute démarche par vous-même, nous vous conseillons de contacter votre employeur. Si votre conjoint(e) et/ou vos enfants sont avec vous en France, prévenez le service du personnel dès votre arrivée.

Il est recommandé de souscrire une assurance en France pour couvrir la période d'attente de l'immatriculation au régime général de Sécurité Sociale : La Fondation nationale Alfred Kastler et ACS Assurances proposent des couvertures santé aux doctorants. 


4. Vous êtes chercheur ou doctorant. Vous êtes salarié d’un organisme à l’étranger et venez faire un court séjour dans un laboratoire français

Vous devez être couvert par un « ordre de mission » pour toute la durée de votre séjour. Cette autorisation de l'employeur garantit que vous êtes assuré.


5. Vous êtes étudiant ou doctorant inscrit dans une université à l’étranger et venez en France dans le cadre d’un échange ou d'un stage

Ressortissants ou résidents d’un pays membre de l’Espace économique européen ou Suisse

Attention : Si vous résidez dans un des pays de l'EEE ou Suisse mais n’en êtes pas ressortissant vous ne pourrez pas vous prévaloir des dispositions indiquées ci-dessous si vous allez au Danemark ou au Royaume-Uni.

  • Avant d'arriver, vous devez demander votre carte européenne d’assurance maladie (CEAM) et/ou le formulaire S1 à l’organisme d’assurance maladie de votre pays d’origine ou de résidence.
  • Sur place, les frais médicaux seront pris en charge dans les mêmes conditions que pour les assurés du régime français de Sécurité Sociale. Téléchargez la notice explicative. Nous vous recommandons de demander le remboursement de vos frais médicaux une fois de retour dans votre pays de résidence habituelle.
  • Si vous n’êtes pas en possession de la CEAM ou du formulaire S1 vous devrez souscrire une assurance en France ou dans votre pays de résidence habituelle. En France, ACS Assurances propose des couvertures santé pour quelques mois aux stagiaires. Si vous optez pour une assurance de votre pays de résidence habituelle, vérifiez bien auprès de votre assureur quelles garanties sont incluses dans la couverture de votre choix. Assurez-vous que votre assurance garantit le rapatriement et que vous avez une assurance responsabilité civile. Demandez à votre organisme une attestation d’assurance maladie (en français ou anglais) prouvant que vous êtes bien couvert.

Dans tous les cas, pensez à prendre une assurance complémentaire pour être mieux remboursé. 

 

Ressortissants d’un pays hors EEE ou Suisse

Vous êtes originaire d’un pays ayant signé une convention bilatérale de sécurité sociale avec la France :

Pour savoir s'il y a une convention bilatérale de sécurité sociale entre la France et votre pays d'origine, rendez-vous sur le site du Centre de Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale (Cleiss). S'il y a une convention bilatérale, renseignez-vous quelles sont les conditions qui vous permettront de rester affilié au régime de sécurité sociale.

Dans tous les cas, pensez à prendre une assurance complémentaire pour être mieux remboursé. 

 

Vous êtes originaire d’un pays n’ayant pas signé de convention bilatérale de sécurité sociale avec la France :

Vérifiez auprès de votre organisme d’assurance maladie dans votre pays de résidence si vos frais de santé seront couverts pendant toute la durée de votre séjour en France et quelles garanties sont incluses dans la couverture de votre choix. Assurez-vous aussi que votre assurance garantit le rapatriement et que vous avez une assurance responsabilité civile. Si ce n’est pas le cas, vous devez souscrire une assurance en France. ACS Assurances propose des couvertures santé pour quelques mois aux stagiaires. Si vous optez pour une assurance de votre pays de résidence habituelle, demandez à votre organisme une attestation d’assurance maladie (en français ou anglais) prouvant que vous êtes bien couvert.


6. Famille de doctorant ou de chercheur bénéficiant d'un passeport-talent

  • Vos enfants mineurs peuvent être affiliés en même temps que vous en qualité d'ayants droit. Pour cela vous devez faire une demande de rattachement. Téléchargez la notice explicative.
  • Si votre conjoint ne travaille pas, il/elle doit s’affilier à la Protection Universelle Maladie (PUMa) auprès de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de Paris. Si votre enfant majeur ne travaille pas et n'est pas étudiant(e), il/elle doit également s'affilier à la Protection Universelle Maladie (PUMa) auprès de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de Paris.  Liste des documents nécessaires à l’affiliation à la PUMa. Attention, l’immatriculation à la PUMa peut prendre quelques mois. Il est fortement recommandé de souscrire une assurance qui couvrira la période de votre arrivée jusqu'à votre 4ème mois en France. La Fondation nationale Alfred Kastler  et ACS Assurances proposent des couvertures santé aux chercheurs et doctorants et à leurs familles. Si vous optez pour une assurance de votre pays de résidence habituelle,vérifiez bien auprès de votre assureur quelles garanties sont incluses dans la couverture de votre choix. Demandez à votre organisme une attestation d’assurance maladie (en français ou anglais) prouvant que vous êtes couvert pendant cette période ;

N.B. Si votre conjoint a une activité salariée, il/elle sera affilié(e) au régime général de la Sécurité Sociale par son employeur. Si votre enfant majeur a une activité salariée, il/elle sera également affilié(e) au régime général de la Sécurité Sociale par son employeur  Plus d'infos

N.B. Si votre enfant majeur est étudiant(e), il/elle relève à titre obligatoire du régime étudiant. Plus d’informations sur le régime étudiant. Plus d'infos

Dans tous les cas, pensez à prendre une assurance complémentaire pour être mieux remboursé. 

 


7. Famille de doctorant boursier

Quatre options s’offrent à vous :

1ère option :

Votre conjoint qui ne travaille pas et vos enfants majeurs qui ne travaillent pas et qui ne sont pas étudiant(e)s, ainsi que vos enfants mineurs peuvent s’affilier à la Protection Universelle Maladie (PUMa) auprès de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de votre lieu de résidence. Liste des documents nécessaires à l’affiliation à la PUMa.

N.B. Si votre conjoint a une activité salariée, il/elle sera affilié(e) au régime général de la Sécurité Sociale par son employeur. Plus d'infos.

N.B. Si votre enfant majeur est étudiant(e), il/elle relève à titre obligatoire du régime étudiant. Plus d’informations sur le régime étudiant. Plus d'infos

L’immatriculation à la PUMa peut prendre quelques mois. Il est recommandé de souscrire une assurance qui couvrira la période de l'arrivée jusqu'au 4ème mois en France. La Fondation nationale Alfred Kastler et ACS Assurances proposent des couvertures santé aux doctorants inscrits en France et à leurs familles.

2ème option :

Votre conjoint et vos enfants (mineurs et majeurs) restent affiliés à l’organisme d’assurance maladie de leur pays de résidence habituelle (vérifiez qu'ils sont couverts en France – CEAM pour les ressortissants des pays membres de l’UE, convention bilatérale pour les ressortissant de pays ayant signé un accord avec la France). Ils doivent impérativement avoir une assurance maladie qui garantit le rapatriement et une assurance responsabilité civile. 

3ème option :

Votre conjoint et vos enfants (mineurs et majeurs) souscrivent une assurance en France. La Fondation nationale Alfred Kastler et ACS Assurances proposent des couvertures santé aux doctorants inscrits en France et à leurs familles, quel que soit l'âge du doctorant. 

4ème option :

Votre conjoint et vos enfants (mineurs et majeurs) souscrivent une assurance dans leur pays de résidence habituelle qui couvrira l’ensemble des dépenses de santé pendant toute la durée du séjour en France. Ils doivent impérativement avoir une assurance maladie qui garantit le rapatriement et une assurance responsabilité civile. 

Dans tous les cas, pensez à prendre une assurance complémentaire pour être mieux remboursé. 


Le remboursement des frais de santé

Si vous bénéficiez du système de sécurité sociale français, lors d’une consultation chez un médecin, généraliste ou spécialiste, vous devrez payer la totalité des honoraires à la fin du rendez-vous. Si vous n’avez pas encore votre "carte Vitale" (exemple), il vous remettra alors une "feuille de soins" (exemple),  que vous devrez transmettre à votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) pour vous faire rembourser. Si vous avez la "carte Vitale" et que vous avez transmis votre RIB (relevé d’identité bancaire) à votre CPAM, vous n’avez aucune démarche à effectuer ; le remboursement de vos frais se fera automatiquement sur votre compte bancaire.

Seule une partie de vos frais sera remboursée par l’assurance maladie. Le taux de remboursement varie en fonction des actes médicaux et des tarifs pratiqués par le médecin, environ 60 à 70% du prix total. La pharmacie est prise en charge entre 15 et 65% selon les médicaments.

Le remboursement ne concernant qu’une partie des frais, nous vous conseillons fortement de souscrire une assurance santé complémentaire (souvent appelée « mutuelle »), surtout si vous avez des enfants ou des besoins spécifiques. Cette assurance permet de compléter le remboursement de l’assurance maladie et d’éviter les mauvaises surprises lors de soins plus coûteux. Plus d’informations sur la "mutuelle" ci-dessous.

Déclarer un médecin traitant

Afin de bénéficier du remboursement maximal prévu par l’assurance maladie, il convient de déclarer à votre organisme d’assurance maladie un médecin traitant qui sera votre médecin référent. Pour cela, le médecin de votre choix vous complétera un formulaire (exemple) que vous devrez ensuite envoyer par courrier à votre CPAM. Tous les médecins généralistes ne pratiquent pas les mêmes tarifs. Vous serez mieux remboursé si vous choisissez un médecin conventionné secteur 1. Référez-vous à l’annuaire santé de l'assurance maladie pour connaître les tarifs de votre médecin.

La carte vitale

Une fois affilié à l’Assurance Maladie, vous recevrez une "attestation Vitale" mentionnant vos données personnelles puis une "carte Vitale". Conservez précieusement l’attestation Vitale (exemple) et ayez toujours sur vous votre carte Vitale. Vous devrez présenter la carte Vitale à chaque consultation médicale et chaque fois que vous irez acheter les médicaments qui vous auront été prescrits (ordonnance) en pharmacie.

Vous pourrez vous faire soigner même si vous n’avez pas reçu votre carte Vitale. Si vous n’avez pas encore de carte Vitale, les médecins et personnels de santé (infirmiers, kinésithérapeutes, dentistes, etc.) vous donnent des feuilles de soins que vous devrez garder. Dès que vous aurez reçu votre attestation Vitale, envoyez-les par courrier à votre CPAM pour remboursement. Conservez-en des copies jusqu’à ce que vous soyez remboursé.

Attention : la carte Vitale n’est pas un moyen de paiement. Vous devrez faire l’avance des frais et présenter votre carte Vitale. Vous serez ensuite remboursé directement sur votre compte bancaire français.

La complémentaire santé (ou appelée aussi « la mutuelle »

Les frais médicaux ne sont pas entièrement remboursés par l'assurance maladie. Pour qu'ils soient mieux pris en charge, il est recommandé de souscrire une complémentaire santé appelée aussi "mutuelle". Selon la formule choisie, la mutuelle complète le remboursement de la sécurité sociale en partie ou en totalité.

  • Vous êtes étudiant en Licence ou en Master : les deux centres de sécurité sociale pour les étudiants (SMEREP et LMDE) proposent des mutuelles. Vous pouvez également consulter les offres des assureurs privés.
  • Vous êtes doctorant boursier d’une fondation ou d’un gouvernement étranger :
    • vous n’avez pas de contrat de travail français et avez moins de 28 ans : les doctorants n'ayant pas de contrat de travail français peuvent s'adresser à la SMEREP et la LMDE ou à toute autre compagnie d'assurance.
    • vous avez un contrat de travail français et vous avez 28 ans ou plus : les doctorants boursiers de 28 ans ou plus ayant un contrat de travail dans un établissement d'enseignement supérieur peuvent s'adresser à la Fondation nationale Alfred Kastler (FnAK). La Fondation nationale Alfred Kastler (FnAK) a signé un accord avec ABC Assurances. Pour plus d’informations, consultez le site de la FnAK.
  • Vous êtes chercheur ou doctorant et avez un contrat de travail français : les doctorants et chercheurs ayant un contrat de travail dans un établissement d’enseignement supérieur ou de recherche se verront proposer une complémentaire santé par leur employeur.

 

Les Français utilisent indifféremment "Assurance Maladie", "Sécurité Sociale" ou "CPAM". Tous ces termes désignent bien le même organisme et les mêmes prestations.

Consultez :

 

Numéros d'urgence en France