Construire le campus : l’essor du campus de l'Université Paris-Saclay s’accompagnera d’une amélioration significative de l’offre de logement étudiant, d’un accroissement des services et commerces situés à proximité, du développement des moyens d’accès, mais ceci peut être fait de diverses façons.

Le Campus Paris-Saclay s’est voulu urbain sans pour autant se couper des villes environnantes nécessaires à la vie extra-scolaire du Campus. Offrant une gamme étendue de logements, correspondant à la diversité des habitants attendus : logements étudiants, résidences pour chercheurs invités, logements familiaux, sociaux, logements collectifs et individuels.

Basé sur un nouveau modèle urbain

Le projet urbain prévoit de réaliser des quartiers sur les sites de projet en lien avec les villes environnantes. Ils seront :

  • Compacts : pour maintenir l’urbanisation nouvelle dans des limites strictes, pour faciliter l’organisation des mobilités, pour accueillir des services et de créer une ambiance vivante et attractive.
  • Mixtes : mêler activités d’enseignement et de recherche, activités économiques, habitat, services et moyens de transport, pour en faire de véritables lieux de vie, ouverts à une grande diversité d’usagers : étudiants et chercheurs, habitants, salariés des entreprises, habitants des communes voisines.
  • Conçus en lien avec les centres urbains existants : pour assurer les complémentarités nécessaires : équipements communs, circulations douces, liens entre plateau et vallée…

Composé de quartiers à l’échelle du piéton et interconnectés

Le confort de ces nouveaux quartiers s’appuiera sur la place prépondérante des piétons et des liaisons douces. Elle sera rendue possible par l’amélioration et le renforcement de l’offre de transports en commun (Grand Paris Express, RER B et C), et le déploiement d’un maillage local efficace de bus et TCSP. Des systèmes et services de mobilités inédits trouveront leur place dans ce haut lieu de l’innovation.

Un projet urbain intégré et de la nature aménagée

L’aménagement prendra appui sur les coteaux et les vallées qui forment cet ensemble remarquable. Cette structure contiendra ainsi l’urbanisation, pensée et développée dans son rapport à la nature.

Premier temps de cette « politique du paysage », la préservation et la mise en valeur d’un très vaste espace agricole naturel et forestier qui contribue à la qualité et à l’identité du site.

 

  >> D'autres informations sont disponibles sur le site web de l'EPAPS