Les pré-requis,

La cotutelle internationale de thèse est un partenariat institutionnel, entre deux établissements accrédités pour délivrer le doctorat, pour organiser ensemble une formation doctorale et délivrer un double diplôme de doctorat.

La demande d'accord de cotutelle a pour premier objectif d'estimer l’intérêt d’établir un tel partenariat entre l'Université Paris-Saclay et un établissement étranger partenaire et pour second objectif de collecter l'ensemble des informations nécessaires pour préparer l'accord.

Si, après avoir lu cette page, vous estimiez que le cadre de la cotutelle internationale de thèse n'était pas adapté à vos projets, sachez que la mobilité internationale des doctorants peut également être organisée dans le cadre d'une co-direction de thèse internationale ou d'autres cadres de coopération, moins formalisés que la cotutelle internationale de thèse, et permettant de valoriser l'expérience internationale des doctorants (tout savoir sur le label "doctorat européen").

L'établissement étranger doit être acrédité pour délivrer le doctorat,

Le projet doctoral fait l'objet d'une coopération internationale de recherche. L'accord de cotutelle internationale de thèse (co-diplomation) doit apporter un plus par rapport à une coopération internationale de recherche non formalisée. 

Les conditions envisagées doivent être compatibles avec la charte du doctorat de l'Université Paris-Saclay, le cadre réglementaire national et les réglements intérieurs du collège doctoral et de l'école doctorale,

Le partenariat envisagé est équilibré. Il constituera une expérience internationale avérée pour le doctorant ou la doctorante. La préparation de la thèse s'effectue par périodes alternées entre les établissements intéressés selon un équilibre et des modalités définies dans la convention de cotutelle, ils séjournent au minimum un an en France et dans le pays partenaire

Les doctorants effectuent leurs travaux sous la responsabilité d'un directeur de thèse dans chacun des pays concernés. Les deux directeurs de thèse pressentis, en France et dans le pays étranger partenaire, doivent être autorisés à diriger un doctorant, selon les dispositions propres à leur pays. Les doctorants sont accueillis dans deux unités de recherche dans chacun des deux pays concernés,

L'avis favorable de l'école doctorale pour une inscription du candidat en doctorat à l'Université Paris-Saclay doit être acquis avant d'engager des démarches pour établir un accord de cotutelle internationale de thèse (en savoir plus ...) ,

Les doctorants sont inscrits chaque année en doctorat dans deux établissements d'enseignement supérieur accrédité pour délivrer le doctorat :  l'un en France, le second à l'étranger. La convention doit être établie avant la 1ère inscription, au plus tard avant la seconde inscription à l'Université Paris-Saclay. La première inscription en doctorat peut avoir lieu avant (ou après) dans le pays partenaire.

→ La durée normale de préparation de la thèse est de 3 ans pour l'Université Paris Saclay (avec des prolongations possibles par dérogation). Dans le cas des cotutelles internationales, le projet doctoral peut d'emblée être prévu sur une durée plus longue (4 ans par exemple). Il est proposé de convenir, dès la rédaction de la convention initial, ce qui sera fait en cas de prolongation de la durée de la thèse, afin d'éviter d'avoir à faire un avenant à la convention.

→ La thèse donne lieu à une soutenance unique. Le docteur reçoit deux diplômes de doctorat. Sur les diplômes de docteur délivrés par chacun des deux établissements figure la mention de la cotutelle internationale de thèse et le nom de l'établissement étranger partenaire,​

Les conditions pour un bon déroulement de la coopération

Le petit questionnaire ci-dessous vous aidera à préciser en quoi il peut être bénéfique de formaliser cette coopération internationale par un accord de cotutelle internationale de thèse et à cerner les points forts de votre projet avant d'engager une demande:

Les conditions sont-elles réunies pour un bon déroulement du projet doctoral dans un partenariat international ?

→ La motivation du candidat ou de la candidate : quelles sont ses attentes et motivations pour préparer une thèse de doctorat en cotutelle internationale ? (saisir une opportunité ? accéder à d’autres visions du sujet, à des compétences complémentaires, accéder à un terrain d'étude international, vivre une expérience interculturelle, développer ses compétences linguistiques, valoriser une expérience internationale par un double-diplôme, améliorer ses perspectives professionnelles... ).

→ L’expérience de collaboration entre les partenaires : quel est le niveau de connaissance mutuelle des équipes de recherche en France et à l’étranger ?  Les deux directeurs de thèse ont-ils déjà coopéré / publié ensemble ? Ont-ils prévu des mobilités pour se rencontrer pendant la thèse ? Sont-ils complémentaires d’un point de vue scientifique ?

→ Le projet de collaboration internationale autour du projet doctoral : Comment sera assuré le partage de la direction scientifique du projet doctoral et le suivi du doctorant  entre les deux directeurs de thèse ? Une mobilité des directeurs de thèse ou des co-encadrants est-elle envisagée pour accompagner le projet ? Le sujet de recherche requiert-il cette coopération ? par ex. activité de recherche associée à un site géographique, accès à une plateforme expérimentale, compétences complémentaires) ? La durée prévisionnelle des séjours du doctorant dans les deux pays est-elle équilibrée ?

Quel est l’intérêt institutionnel de ce partenariat international, son éventuel caractère stratégique ?

L’accord s’inscrit-il dans un partenariat institutionnel déjà structuré (Accord cadre de double diplôme de doctorat, MOU entre l’Université Paris-Saclay et/ou l’un de ses établissements membres avec l’établissement partenaire, UMI, LIA, IRN (ex-GDRI), ITN, programme de recherche international) ou dans une coopération scientifique plus informelle entre les unités de recherches ? Le projet permet-il d'entretenir ou d’intensifier des coopérations existantes ?

S’il ne s’inscrit pas dans un partenariat institutionnel déjà existant, l’accord permet-il de développer des liens avec un établissement d’enseignement supérieur et de recherche d’intérêt, voire stratégique pour le développement de la coopération internationale  de l’Université Paris-Saclay ou de ses membres ?

Un co-financement est-il proposé ? Quelle sera la contribution du partenaire étranger au soutien du projet doctoral ? (co-financement du salaire ou versement d’une bourse au doctorant, financement de diverses dépenses occasionnées par la cotutelle - frais de déplacement pour la soutenance, par exemple) ? Quelles possibilités d'hébergement, d'aide financière pour la mobilité du doctorant peuvent lui être proposées ?

Le partenariat est-il susceptible d’améliorer la réputation ou l’attractivité de la formation doctorale de l'Université Paris-Saclay ou sa reconnaissance internationale ? Favoriser des échanges de bonnes pratiques ?

L’accord est-il susceptible de contribuer à développer une filière de recrutement d’excellents candidats, d’aider au développement de la mobilité entrante et sortante d'étudiants, de doctorants, de chercheurs et d'enseignants-chercheurs ?