Publié le 18 septembre 2018
Formation

De nombreux débouchés pour la dynamique des fluides

La dynamique des fluides est utile partout : dans les transports, les énergies fossile ou renouvelables, le bâtiment, les procédés industriels, mais aussi en recherche fondamentales, pour comprendre  les sciences de la Terre, l’astrophysique, et même le vivant ! Les étudiants du master 2 « Dynamique des fluides et énergétique » (DFE) de l’université Paris Saclay ont donc l’embarras du choix pour leur futur métier. Un tiers d’entre eux poursuit par une thèse, tandis que les deux autres tiers intègrent l’industrie, notamment dans les grands groupes comme Safran, Renault, Thalès ou Air Liquide.

Le programme est riche : les fluides complexes et milieux divisés, la turbulence, l’aérodynamique, le contrôle des écoulements, la magnétohydrodynamique,  mais aussi les outils numériques (notamment les logiciels de CFD, Computational Fluid Dynamics, particulièrement appréciés des recruteurs) et les outils de diagnostic. Le premier semestre de cours est suivi par un semestre de stage en laboratoire ou en entreprise. Les enseignements, assurés par des professeurs de l’Université Paris-Sud, de l’ENSTA ParisTech, de l’Onera et de Sorbonne Université, combinent la théorie, l’expérience et la simulation numérique.

En savoir plus sur le master