Publié le 19 juillet 2019
Europe

En cette saison de publication des résultats des différents appels à propositions Erasmus+, le soleil est au rendez-vous pour les porteurs de projets du périmètre de l'Université Paris-Saclay.

Après le succès de l'Université Paris-Saclay, lauréat de l'appel à propositions "Universités européennes" avec son projet EUGLOH, les équipes Erasmus+ des établissements membres et les enseignants-chercheurs coordinateurs de projets attendaient avec impatience les résultats des projets Mobilité internationale de crédit (MIC),  Partenariat Stratégique et Masters conjoints Erasmus Mundus. Le 10 juillet dernier, l'attente a enfin été recompensée avec l'obtention de nombreux projets MICs sur le périmètre et un projet partenariat stratégique en coordination. Les bonnes nouvelles n’arrivant jamais seules, le 11 juillet, les résultats des masters conjoints Erasmus Mundus ont été annoncés avec 3 masters conjoints coordonnés dans le périmètre acceptés. 

Citons d'abord les projets coordonnés par CentraleSupélec avec le Canada et l'Australie. Les financements ont été accordés pour organiser de la mobilité entrante et sortante entre l'école d'ingénieur et des établissements d'enseignement supérieur de ces deux pays. Ce succès est d'autant plus remarquable que le Canada et l'Australie sont des zones très concurentielles dans le cadre de l'action MIC du fait de la faiblesse des financements vers ces deux pays et plus largement vers les pays industrialisés. L'Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et l'Université Paris-Sud ont élargi leurs offres de mobilité à l'international avec pour la première, l'obtention de financements pour le Monténégro et l'Arménie, et pour la deuxième l'obtention d'un financement pour l'Ukraine (UPSud avait déjà obtenu un financement en 2018 pour l'Ukraine). Nos collègues versaillais se sont aussi démarqués par l'obtention d'un projet de partenariat stratégique en coordination " How long is too long " destiné à proposer des outils pour favoriser la mobilité des étudiants par l’intégration de différentes méthodes d’apprentissage en ligne et mobilité physique. 

Des projets ont également été obtenus en tant que partenaires. Ainsi AgroParisTech pourra proposer des mobilités de et vers la Tunisie  grâce à son projet déposé dans le cadre d’un consortium avec Montpellier Supagro (coordinateur) et Agrocampus Ouest. Ce projet soutiendra la coopération avec l’INAT (Institut national agronomique de Tunisie), celle-ci se matérialisant par un double-diplôme. L'école est aussi engagée dans deux projets de partenariat stratégique de l’enseignement supérieur financés en 2019 : FEEDtheMIND sur les compétences entrepreneuriales dans le domaine agroalimentaire (coordonné par l’EEIG EcoTrophelia) et IDEALsur le formation doctorale (coordonné par Mines ParisTech). Par ailleurs, l’Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines sera partenaire dans un partenariat stratégique visant une meilleure formation scientifique de futurs journalistes. 

Enfin, l'excellence est à à souligner  avec la troisième labellisation des deux Masters conjoints Erasmus Mundus : FIPDes coordoné par AgroParisTech et SERP+ coordonné par l'Université Paris-Sud. AgroParisTech a également reçu un financement pour un nouveau master Bioceb (European Master in Biological and Chemical Engineering for a Sustainable Bioeconomy). Le Master BDMA (Big Data Management and Analytics) dans lequel est impliqué CentraleSupélec, en tant que partenaire, a aussi été renouvelé. 

Ces résultats démontrent l'implication des établissements membres dans le développement d'offres de mobilité et de coopération pédagogique innovantes. Les ErasmusDays de l'Université Paris-Saclay mettront en valeur, le 10 octobre prochain, ces projets tout en encourageant les enseignants-chercheurs à déposer une candidature en février 2020. 

Pour en savoir plus : 

Les actions Erasmus+ au sein de l'Université Paris-Saclay  

Les ErasmusDays de l'Université Paris-Saclay 

Contact : fanny.soares@universite-paris-saclay.fr